William Blake, citation

« Voir le Monde dans un Grain de Sable
Et le Paradis dans une Fleur Sauvage,
Faire tenir l’Infini dans la creux de la main
Et l’Éternité dans une heure. »

« To see a World in a Grain of Sand
And a Heaven in a Wild Flower,
Hold Infinity in the palm of your hand,
And Eternity in an hour. »

C’est le premier quatrain extrait du long poème de 132 vers « Auguries of Innocence » du recueil « The Pickering Manuscript » du poète et artiste anglais William Blake
Écrit en 1803, publié en 1863
Publié par notre Terre Mère

Matariki, un hymne à la vie

Voici l’histoire de Matariki de la tribu Ngāti Toa Rangatira racontée pour les enfants par l’aîné Te Waari Carkeek


« Chaque année, durant les nuits les plus froides, le groupe de sept étoiles Matariki appelées aussi les Pléiades, s’élève dans le ciel pour la première fois. Cela se passe toujours à l’aube, juste avant que le soleil pointe ses rayons. On est tous à l’affût de ce moment car il marque le début d’une période importante de l’année : le nouvel an de Maoris.
C’est le moment où toute la famille se réunit: on parle du passé, on fait surtout des projets pour l’avenir, comme ici en France. C’est dans cet échange que l’on comprend comment chacun joue son rôle dans la famille. Ecouter les histoires de nos aînés, comprendre e qu’ils font nous aide à comprendre ce qu’on pourra faire nous aussi quand on sera grand.
Saviez-vous que la Pléiade des Matariki formait une famille ? Selon la tribu Ngāti Toa, l’étoile Matariki est la mère et elle a 6 filles. Tous les ans, elles traversent le ciel pour aller rencontrer leur grand-mère la Terre (papa-tu-a-nuku). Lors de leur visite, elles aident la Terre à préparer l’année à venir. Elles utilisent leurs seuls pouvoirs: celui de donner la vie (mauri) aux différents environnements. En passant du temps avec la Terre, qui est une dame âgée, elles apprennent de nouvelles connaissances et compétences qu’elles transmettent aux autres à leur tour.
-Tupu-a-nuku, la plus âgées de six filles, s’occupe de faire pousser les différentes plantes. Elle fait bien attention à que toutes les plantes aient tout ce dont elles ont besoin pour grandir pour pouvoir ensuite donner de la nourriture, des médicaments et des habits. Quand on la voit briller, on se rappelle qu’on a tous notre place dans ce monde et qu’on peut développer nos talents et aider les autres à développer les leurs.
-Tupu-a-rangi aime chanter et a une chanson pour chaque occasion. Elle chante pour la forêt et les dieux de la forêt et la fore^t se sent nourrie des ses chants. Tous les petits animaux reprennent sa chanson ce qui remplit le monde de joie. Elle garde ses chansons tout près de son cœur. On apprend d’elle à partager nos talents avec les autres.
-Waipuna-a-rangi accompagne sa grand-mère la Terre pour s’occuper des mers, des océans, des lacs et des rivières. Elle suit aussi attentivement comment l’eau s’évapore pour retourner au ciel et retomber sous forme de pluie. Grâce à elle on sait que toute la gentillesse que vous enverrez aux autres reviendra vers vous.
– Waiti and Waita sont des jumelles qui s’occupent du monde des insectes. Comme les insectes, elles savent comment agir en équipe. Même si les insectes sont tout petits, ils peuvent faire de grandes choses ensemble car ils sont nombreux. Les abeilles permettent aux fleurs de faire des fruits, les fourmis font de grands tunnels dans le sol qui aèrent la terre. Ces deux étoiles nous encouragent à nous aider mutuellement et à agir collectivement.
-Uru-a-rangi, la plus jeune, aime aller se blottir dans es bras de sa grand-mère. Son enthousiasme aide la Terre à se préparer pour la nouvelle saison. Une bonne humeur aide toujours à réussir les choses de la vie.
Mais alors, que fait la maman Matariki?
Elle fait se que font toutes les bonnes mères, elles les surveille, s’en occupe, les encourage et les aide à donner le meilleur d’eux-mêmes.
Pensez un peu à ce que vos parents font pour vous. »

Cette vidéo révèle des endroits importants dans la région de Wellington, importants pour Ngāti Toa, tels que l’île de Mana, l’île de Kapiti, les Tararua et Te-Upoko-o-te-Ika-a-Māui (Wellington Harbour). Un paysage sonore de taonga puoro, ou des instruments de musique maori, accompagne la narration.
Les mots et les définitions des Maori:
• whānau – famille
• iwi- tribu
• kaumātua- l’aîné
• Papatūānuku / Papa – mère terre
• principe mauri-vie
• kuia – femme âgée
• kai – nourriture
• rongoā – médecine
• kākahu – vêtements
• pūkenga – compétences
• te wao nui a Tāne – les grandes forêts de Tāne
• Tānemahuta – dieu de la forêt
• manu – oiseau
• mokomoko – lézard
• waiata – chanson
• Tangaroa – dieu de la mer
• Ranginui – père ciel
• Tamanuiterā – le soleil
• whaea – mère, tante
• matua-père, oncle
Publié par notre Terre Mère

Les Sioux de Standing Rock n’ont pas dit leur dernier mot

Le juge fédéral James Boasberg de Washington a déclaré, dans une décision de 91 pages que, bien que le Corps de l’armée respecte sensiblement la Loi nationale sur la politique de l’environnement, les permis fédéraux délivrés pour le pipeline ont violé la loi à certains égards, disant car ils n’ont pas suffisamment considéré les répercussions d’un déversement de pétrole sur les droits de pêche et de chasse ou sur la justice environnementale ».

Les travaux du pipeline n’ont pas été suspendus, mais cela pourrait se faire ultérieurement. « Pour remédier à ces violations, le Corps devra reconsidérer ces sections de son analyse environnementale sur la détention provisoire de la Cour », a déclaré le juge.>/p>

« Nous applaudissons les tribunaux de protéger nos lois et règlements indépendamment d’une influence politique excessive et demanderons à la Cour de fermer immédiatement les opérations de pipelines » a déclaré le président de Standing Rock Sioux, Dave Archambault.

Mais attention ce n’est pas encore gagné!

« Nous pensons que le Corps pourrait être en mesure de persuader le tribunal de permettre à Dakota Access de continuer à fonctionner pendant que les omissions sont adressées et le tribunal les examine pour l’adéquation », ont-ils écrit.

On se souvient que le président Donald Trump, les jours suivant son investiture, avait ordonné le délogement des manifestants et la reprise des travaux du pipeline. Mais les tribus et des groupes environnementaux avaient porté plainte en allégeant qu’il n’avait pas fait un examen environnemental adéquat.

En février dernier, le Corps d’ingénieurs de l’armée avait semblé mettre un terme à la résistance en accordant de terminer le tracé controversé du pipeline. Après plusieurs mois de manifestations, les tribus sioux à Standing Rock Sioux et les militants du climat avaient été chassés. La compagnie pipelinière avait enfin reçu son permis final pour creuse un tunnel sous le lac Oahe, réservoir qui fait partie de la rivière Missouri.

Leurs premiers arguments avaient été rejetés par le tribunal: la construction menaçait des sites sacrés et la présence de pétrole dans le pipeline nuirait aux eaux sacrées.

Mais aujourd’hui, il y a encore de l’espoir !

Plus sur: https://www.reuters.com/article/us-northdakota-pipeline-dapl-idUSKBN19538I
Photo prise à Standing Rock Indian Reservation, North Dakota, en novembre 2016
Publié par notre Terre Mère

5 juin, journée mondiale de l’environnement


Les Nations-Unies ont arrêté en 1972 une journée mondiale de l’environnement au 5 juin. Qu’a-t-on fait depuis?

Si l’on en juge par les photos venant du site de la NASA, l’homme a surtout détruit son environnement, souvent au profit d’un gain à court et à moyen terme. Il existe cependant quelques rares exception comme la création d’une rivière en Libye. Les photos datent de avril 1987 et de avril 2010. Cela a été le plus grand projet d’ingénierie au monde. C’est un réseau de tuyaux, d’aqueducs et de puits passant dans le sous-sol à plus de 500 mètres de profondeur, qui a permis de créer un système d’eau dans la zone désertique.

Ou bien le projet de la rivière Dasht, au Pakistan, de créer un barrage à Mirani. Aujourd’hui, il fournit de l’eau potable et de l’électricité aux villages alentours et participe au maintien de l’agriculture locale. Mais quand est-il en amont ou en aval, on ne sait pas.(Photos: août 1999 – juin 2011)


Il y a aussi beaucoup de photos illustrant la fonte des glaces, comme pour le glacier des Ours en Alaska. (Juillet 1909 – Août 2005).

Mais les effets plus dramatiques n’ont mis qu’une quinzaine d’années pour changer le paysage, voir moins comme dans le cas du lac d’Oroville en Californie (juillet 2010, août 2016).

Le thème de la journée de l’environnement cette année étant « un rapprochement des gens de la nature », espérons que cela sensibilise un peu plus les gens au problème de réchauffement climatique.

Plus de photos sur: http://www.2012un-nouveau-paradigme.com/2017/06/la-nasa-devoile-des-cliches-inedits-sur-les-changements-dramatiques-de-notre-planete.html

Publié par notre Terre Mère

Qu’est-ce que la permaculture?

La permaculture est une méthode globale de conception de systèmes qui s’inspire de l’écologie naturelle (biomimétisme) c’est à dire de la façon dont la nature interagit et créé son environnement. D’ailleurs, la « tradition » rejoint souvent ce système qui est plein de bon sens et se base sur l’économie d’énergie pour un meilleur résultat.
Cette méthode a été théorisée dans les années 1970 par les Australiens Bill Mollison (biologiste) et David Holmgren (essayiste). Le terme permaculture signifiait initialement « agriculture permanente » (Permanent Agriculture). Aujourd’hui, il signifie « culture de la permanence » car les aspects sociaux doivent faire partie intégrante du système durable. Cet aspect est encore à développer.

Le but:

Une production agricole durable.
Être économe en énergie (autant en ce qui concerne le carburant que le travail manuel et mécanique)
Respecter les êtres vivants et leurs interrelations.
Laisser à la nature dire sauvage le plus de place possible.

Son champ d’action:

Les habitats humains et les systèmes agricoles ont souvent recourt à la permaculture mais cela peut être appliqué à n’importe quel système.
Pour un architecte, la permaculture de créer des habitats humains plus autonomes et durables, donc un environnement moins dépendant de l’industrie, production, distribution. Selon Mollison, c’est le fondement de la destruction systématique des écosystèmes. Il est facile de comprendre ce raisonnement.
Ce n’est donc pas une méthode figée car par définition, la permaculture prend en considération la biodiversité de chaque écosystème.


Son « message »:

La permaculture implique d’avoir une éthique lié au respect des la nature et des autres.
Elle utilise entre autres des notions d’écologie, de paysagisme, d’agriculture biologique, de biomimétisme, d’éthique. La permaculture invite à mettre ces aspects théoriques en relation avec les observations réalisées sur le terrain de façon harmonieuse.

Aller voir un exemple sur: http://perm-articulture.blogspot.fr/
Publié par notre Terre Mère

Des couverts comestibles!

Naryana Peesaratry et sa femme Pradnya Keskar ont mis au point des couverts comestibles pour lutter contre la pollution des matières plastiques qui ont envahi notre vie.
Les couverts ne contiennent pas de toxines et ni ne sont cancérogènes, ils sont biodégradables et riche en valeur nutritive si vous les consommez ensuite. En l’espace de 4 à 5 jours ils se biodégradent dans votre compost, mais ne se désagrègent pas au contact de l’eau chaude ou froide.
Ils sont fabriqués avec des farines de céréales, surtout à base de millet, et se déclinent en 3: salé, sucré, neutre. Mais on peut aussi trouver les mélanges gingembre-ail, cannelle-gingembre, poivre salé, sucré à la vanille, etc…

L’Inde consomme environ 120 milliards de cuillères en plastiques chaque année, et passer aux cuillères en millet, c’est une sacrée avancée! Si les couverts sont encore un peu plus chers que le plastique (2 centimes la cuillère), ce n’est qu’une question de volume de production. Narayana Peesapaty s’engage à développer son entreprise et à faire travailler directement les agriculteurs pour être au plus près des matières premières. Pour l’instant, la production reste limitée à l’Inde.

Narayana Peesapaty est le fondateur et directeur général de Bakeys Foods. Peesapaty a étudié la biochimie et la gestion forestière à Bhopal en Inde et a travaillé comme chercheur dans le domaine du développement rural.
Plus tard, il a rejoint l’Institut international de gestion de l’eau à Hyderabad en tant que chercheur principal. En tant que fondateur et directeur général de Bakeys Foods Private Limited, il est un pionnier dans le développement de solutions innovantes pour les problèmes environnementaux.

Plus sur : http://www.bakeys.com/
Publié par notre Terre Mère

Malala Yousafzai au Parlemant canadien

https://youtu.be/vwkZBtandwQ

L’éducation pour les filles, comme l’accès à l’eau, c’est la base de toute société, c’est la clé de la richesse dans tous les pays. D’ailleurs, l’accès à l’eau facilite l’instruction car les femmes sont relevées de ce travail pour pouvoir aller à l’école.

Les filles sont les femmes de demain et ce sont les femmes qui construisent la société par leur éducation à l’intérieur de la famille auprès de leurs enfants. Malala parle au nom de tous ces enfants qui se battent pour aller à l’école.
Il ne faut pas l’oublier.

Il y a des millions d’enfants qui souhaitent avoir une chance d’évoluer et de participer à leur société au lieu de vivre isolés dans leur ignorance.
Malala aura 20 ans en juillet 2017.

Plus sur: https://fr.wikipedia.org/wiki/Malala_Yousafzai
Publié par notre Terre Mère

Ne soyons pas esclaves des machines

« L’environnement est un problème urgent. L’existence même des êtres humains est maintenant menacée. Les gens sont maintenant conscients des dommages causés à l’environnement et de l’appauvrissement de la couche d’ozone. Pourquoi avons-nous encore des pluies acides? Pourquoi avons-nous souvent des problèmes climatiques désastreux dans le monde? Nous devons trouver les réponses à ces problèmes.
Il est extraordinaire de voir que dans le monde développé, aujourd’hui, vous ne pouvez pas être sûrs d’obtenir une bonne nourriture à manger. Chaque jour, on a une nouvelle frayeur concernant la salmonelle ou un nouveau produit est mis sur la liste des aliments interdits.
Alors maintenant, l’intoxication alimentaire est devenue un problème très grave. Qu’est-ce que cela signifie?
Il nous faut savoir que c’est l’extrême du développement industriel, par lequel nous sommes devenus les esclaves des machines. Les machines sont créées pour notre propre usage et pourtant nous sommes devenus les victimes des machines.
Nous devons changer l’équilibre entre les biens manufacturés et ceux faits main et simplement, utiliser plus de choses naturelles. Les machines créent des choses comme les plastiques, qui n’ont pas de vibrations naturelles et qui sont réellement nuisibles aux êtres humains. Mais, comment y parvenir ? C’est là le problème. Comment réduire la consommation de ces choses inutiles, comme le plastique, dans notre vie quotidienne? »

Shri Mataji, 1989

A nous de changer nos habitudes… Déjà en 1989, l’environnement était un problème, qu’avons-nous fait en plus de 25 ans?
Publié par notre Terre Mère

Amérindiens, une bataille de perdue mais pas la guerre

standing-rock-camp

Les protecteurs d’eau, les « water protectors », ont préféré brûler le reste de leur camp avant de s’en aller. Mais le camp de prières de Standing Rock a déjà été fermé depuis quelques jours.

La plupart des protecteurs d’eau sont partis. Le conseil tribal avait demandé aux gens de partir depuis quelque temps. Il y a toujours le danger d’inondations avec la fonte des neiges et le débordement possible du Missouri.
De plus, le conseil tribal voulait que le camp soit respectueux de l’environnement et il voulait que la zone soit nettoyée dès que possible. Le camp est donc calme et les quelques personnes qui ont refusé de partir ont été emmenées en prison par la police.

Mais soyez assuré que la bataille n’est pas terminée et que les Amérindiens et tous leurs partisans n’abandonnent pas!
Le camp s’est reformé dans d’autres zones de la réserve indienne. Les procès se produisent contre les abus de pouvoir du gouvernement américain.
Le procès le plus important est en cours de préparation par les Indiens Oglala Sioux de Pine Ridge, prouvant avec des documents historiques et des traités passés avec le gouvernement fédéral, que la construction du pipeline viole toutes les lois fédérales, . Il ne faut continuer de se renseigner sur ces procès. Le plus belles batailles ne se gagnent pas sur le court terme.
Espérons que le gouvernement américain se réveille et accepte sa responsabilité morale dans le génocide des Amérindiens et qu’il demande pardon au nom du peuple américain ce qui n’a jamais été accompli. En politique non plis la culpabilité ne fait pas avancer, mais les excuses permettent d’aller de l’avant.
Plus sur: http://www.telerama.fr/monde/standing-rock-le-combat-des-indiens-lakotas-s-acheve-dans-les-flammes,154541.php

Publié par notre Terre Mère

Mangez vos citrons congelés!

citron-congeles

Les citrons contiennent des antioxydants qui peuvent aider dans le traitement de nombreux problèmes de santé. Mais la meilleure partie du citron, comme pour beaucoup de fruits, c’est la peau (le zeste) et la partie juste en dessous (la moelle).
Le zeste contient 5 à 10 fois plus de vitamines que le jus. Selon le Dr Marilyn Glenville, la plupart des antioxydants sont inclus dans le zeste et la moelle du citron, plutôt que de la pulpe.
On y trouve des éléments nutritifs qui ont un grand potentiel pour détruire les déchets toxiques de l’organisme. Il stimule le système immunitaire, c’est-à-dire protège des rhumes et autres virus. Il normalise le taux de cholestérol et réduit le « mauvais » cholestérol: le fait de consommer 75 grammes de citron par jour permet de perdre du poids de manière saine.
Le citron a des effets antimicrobiens et prévient les infections causées par des champignons, des bactéries, et les parasites. Il contient de la pectine, de la vitamine C, des flavonoïdes, comme la tangéritine, au total plus de 22 composants différents, capables de freiner l’oxydation cellulaire.

Voici l’ astuce pour tirer le meilleur du citron :
-Congelez des citrons bio tout entiers. Les citrons non bio contiennent tout un tas de pesticides qui seraient vraiment néfastes à la santé.
-Lavez-les avec de l’eau et un mélange de bicarbonate de soude et de vinaigre d’alcool. (Une cuillère à café rase de bicarbonate, 2 à 3 cuillères à soupe de vinaigre pour 1/2 litre)
-Séchez-les soigneusement.
-Mettez les citrons au congélateur pendant une nuit.
Il suffit ensuite de les râper entièrement, c’est-à-dire la zeste, la pulpe et même les graines. Vous pouvez les mettre dans des bacs à glaçons pour les stocker au congélateur.
Les citrons congelés peuvent être rajoutés aux soupes, salades, yaourts, se consommer en jus de fruits et avec le thé, ou en smoothie.

Remarque: Consommer des zestes de citrons aide d’une façon indirecte à lutter contre le cancer, mais dire qu’ils seraient plus efficaces que la chimiothérapie n’a jamais été prouvé jusqu’ici. L’“Institute of Health Sciences” de Baltimore qui serait à l’origine de ces dires n’a en fait aucun article sur ces soi-disant études scientifiques. Cependant, la pectine d’agrumes modifiée (MCP) qui est un glucide trouvé dans les écorces d’agrumes modifiées, peut être absorbée dans le tractus intestinal. À l’état naturel, la pectine est une fibre diététique indigeste. Des études chez l’animal ont révélé que le MCP peut inhiber la propagation du cancer de la prostate, du sein et de la peau à d’autres organes. Le MCP rend difficile aux les cellules cancéreuses l’action de se propager, même si elle n’a aucun impact sur la tumeur initiale. Cependant, il n’y a pratiquement pas d’information sur l’efficacité du MCP chez l’homme.

Plus sur: http://www.stopcancerfund.org/pz-diet-habits-behaviors/do-lemons-prevent-cancer/

Plus sur la démarche de vie saine : http://www.marilynglenville.com/

Publié par notre Terre Mère