Archives de Tag: huile de palme

Huile de palme, bonne contre le cancer


L’huile de palme a des effets bénéfiques contre le cancer. C’est ce qu’avance Pramod Khosla, un professeur agrégé du département de nutrition de l’université Wayne State à Détroit.
L’avantage énorme de ce composant est donc de pouvoir être consommé quotidiennement dans l’alimentation. De même que l’huile de poisson qui contient des Omega3, l’huile de palme contient des ingrédients naturels qui sont bons pour vous, mais à des niveaux beaucoup plus faibles que l’huile de poisson, nous dit le professeur Khosla. L’huile de palme peut être plus facilement consommée dans sa forme brute de couleur rouge que l’huile de poisson qui est liée à notre consommation de poisson gras. On peut la comparer à de l’huile d’olive, car huile de palme brute provient aussi d’un fruit et contient à peu près les mêmes quantités de propriétés bénéfiques.
En fait, c’est le tocotriénol, une molécule de vitamine E venant de l’huile de palme, qui va être utilisé, car l’huile de palme en contient bien plus que le riz, le son ou l’orge. Davos Life Science, qui est détenue par l’une des plus grandes sociétés de plantations de palmiers à huile en Malaisie, Kuala Lampur Kepong, est une entreprise de recherches biomédicales basée à Singapour. Elle est le leader en matière d’extraction du tocotriénol de l’huile de palme. Dès juin 2012, elle qui va tenter des essais cliniques sur des patients à un stade avancé du cancer de la prostate. 
Le tocotriénol pourrait, en plus de prévenir du cancer, aussi prévenir les accidents vasculaires cérébraux ! Par exemple, d’autres expériences in vitro ont montré que le tocotriénol était plus puissant qu’un médicament utilisé en chimiothérapie pour traiter le cancer du sein ! (le docétaxel). De à vient la découverte des effets anti-cancéreux qui permettaient de lutter contre les métastases.
La plupart des recherches se déroulent en Asie du Sud, car c’est là que l’huile de palme est cultivée. Mais d’autres études (en laboratoire) aux Etats-Unis, au Canada, et en Malaisie confirment ces propriétés.
Plus sur : http://www.time.com/time/world/article/0,8599,2115331,00.html
Publié par notre Terre Mère

Publicités

Sauvons les orang-outans à Sumatra

À Sumatra, on continue d’assister à la destruction massive et sauvage de la forêt tropicale, destruction hors la loi mais pourtant acceptée par les autorités… La forêt tropicale est le dernier habitat pour les orang-outans qui seront exterminés si cela continue, mais aussi de nombreux éléphants, tigres et rhinocéros et toutes les autres espèces, peut-être moins populaires mais tout autant essentielles.

Un premier recours auprès du gouvernement indonésien s’est soldé par un échec. Un autre recours est à présent tenté auprès de Cargill, multinationale pour laquelle le « crime » est commis : c’est sur la dépouille de la forêt tropicale et des orang-outans qu’est “produite” l’huile de palme destinée à toutes ses industries…

Cargill se targue de défendre l’environnement partout où elle est impliquée! Vérifions-donc dans les faits. Le producteur d’huile de palme soupçonné des défrichages illégaux dans la province d’Aceh pour faire pousser une palmeraie, serait l’un de ses fournisseurs en huile de palme,

Pour signer en ligne la pétition destinée à Cargill et exhorter ses dirigeants à faire pression pour l’arrêt des défrichages et la réhabilitation de l’habitat naturel des orangs-outans :https://www.sauvonslaforet.org/petitions/867?mt=1331
Voir aussi sur: https://notreterre.wordpress.com/2010/12/07/green-un-message-a-faire-passer/
https://notreterre.wordpress.com/2010/10/05/huile-de-palme/

Publié par Mandarine pour notre Terre Mère

Ferrero, l’amande honorable


La résistance à Ferrero, largement soutenue par Green Peace,  a bien fonctionné ! Maintenant, Ferrero, le géant italien, veut rassurer les consommateurs, suite aux révélations sur la composition du Nutella:
– Les phtalates n’entrent pas dans la recette du Nutella.
– L’emballage du Nutella ne contient aucun phtalate car ils ne sont présents que dans les plastiques et seul le couvercle est fait dans un plastique sans phtalate.

La quantité de phtalates présents dans le Nutella est une présence naturelle que l’on retrouve dans tous les aliments. s ont fixé une. Pour dépasser la limite de consommation quotidienne il faudrait consommer près de 25kg de Nutella par jour, selon Ferrero …

La bonne nouvelle c’est que Ferrero n’utilisera pas d’OGM ou de denrées provenant d’OGM dans ses produits !
Il n’y a donc pas, ou plutôt plus d’OGM dans le Nutella:https://notreterre.wordpress.com/2010/10/03/les-produits-chimiques-sont-dans-notre-sang/

Mauvaise donne : on trouve de l’huile de palme dans le Nutella. Même si le procédé unique de fractionnement de cette matière grasse permet de n’avoir que très peu d’acides gras saturés qui nuisent à la santé, on sait que l’huile de palme implique la déforestation et l’anéantissement des forêts primaires ainsi que de leur flore et de leur faune.
Malheureusement, c’est le cas de beaucoup de gâteaux secs pour enfants.

Voir à ce sujet: https://notreterre.wordpress.com/2010/12/07/green-un-message-a-faire-passer/
A suivre donc, pour avoir des goûters écolos…
Publié par notre Terre Mère

L’huile de palme : bonne ou mauvaise ?

Si l’huile de palme est un produit de l’agriculture intensive et agressive basée sur  la désertification des pays pauvres, lorsque sa production est biologique et respectueuse de ses propriétés, donc à petite échelle, elle possède des vertus à connaître, comme tous les produits naturels.

Si elle n’est ni raffinée ni traitée, l’huile de palme possède une couleur rouge qui est le signe d’une forte proportion de  vitamine A et de ß-carotène. Par exemple, la carotte contient 15 fois moins de ß-carotène que l’huile de palme. Comme pour toutes les huiles non raffinées, la cuisson détruit ses propriétés et elle devient alors comme « morte » et de couleur blanche. C’est sous cette forme qu’elle est le produit le plus apprécié des industriels.

La vitamine E contenu dans l’huile de palme lui donne des vertus antioxydantes. C’est pourquoi elle est excellente pour la peau : elle est  « hydratante » et souvent efficace contre les maladies de peau. Il faut la faire fondre à  27 °C mais pas plus pour ne pas détruire ses propriétés.

Par contre, elle contient beaucoup d’acides gras saturés qui sont mauvais pour l’organisme car ils favorisent le cholestérol et les problèmes cardio-vasculaires, au contraire des acides gras polyinsaturés que l’on trouve dans l’huile d’olive par exemple.

 Donc, l’huile de palme non raffinée est intéressante pour la santé, si l’on évite le plus possible celle qui a été raffinée et que l’on retrouve dans les pâtisseries industrielles, les gâteaux, les biscuits, les soupes, le chocolat, les chips, les sauces, la mayonnaise, les aliments pour bébé… en bref la plupart des produits de l’agroalimentaire. Remarquez que son nom est souvent déguisé sous l’appellation « matière grasse végétale » (pour 98%)

Plus sur : http://sourcebio.blogspot.com/

Publié par notre Terre Mère

Déforestation annoncée au Cameroun

Le fond spéculatif Blackstone a décidé de faire abattre 60.000 hectares de forêt primaire à la lisière du Parc national de Korup au Cameroun afin de planter des palmiers pour fabriquer de l’huile.
C’est encore et toujours le même procédé qu’en Indonésie : déforestation, exploitation à outrance et très vite… désertification.
Le parc Korup abrite de nombreux primates en voie de disparition et cette coupe franche à sa bordure aura bien sûr des conséquences sur leur vie. De plus, les terres que le fond spéculatif veut exploiter appartiennent à des collectivités locales qui n’ont pas été informées ni consultées sur ce projet !
Les entreprises concernées, la plus importante étant Sithe Global, ont signé une chartre « Table ronde sur l’huile de palme durable » (RSPO). Mais ce label sert à promouvoir la destruction des forêts tropicales et n’a rien du durable. A travers l’ONG All for Africa, ils ont réussi à camoufler leur déforestation en projet de plantation d’un million d’arbres en Afrique et ont obtenu 750 millions de dollars de subventions et des exonérations fiscales !
Pourtant, on connait déjà les dégats de cette monoculture qui détruit la richesse biologique de la forêt tropicale.
Remarque : les sociétés Sithe Global, SGSO, Herakles capital et l’ONG All for Africa sont le fruit d’un seul et même homme: Bruce Worbel et ont la même adresse: 245 Park Avenue à New-York (au 38ème étage). Etonnant, non ?
Il faut absolument réagir avant qu’il ne soit trop tard :

http://sauvonslaforet.org/mailalert/706/afrique-les-fonds-vautours-attaquent-la-foret-tropicale

Plus sur : http://sauvonslaforet.org

Publié par notre Terre Mère

Green, un message à faire passer

Le grand prix du Festival du Film Nature de Namur, c’est le  film Green de Patrick Rouxel.

Il dénonce la disparition la déforestation en Idonésie, la disparition de la biodiversité personnifiée par celle de ces grands « hommes des bois » que sont les orangs-outans, au profit de l’industrie de l’huile de palme.

Green, c’est aussi le nom donné à ce bébé femelle orang-outan victime de cette déforestation aussi rapide que violente.

Comment faire pour ne pas entrer dans le cercle vicieux de consommation/production/déforestation ?

Sachez que les marques suivantes utilisent soit de l’huile de palme, soit vendent des meubles en bois indonésien:

Ben et Jerrys, Findus, Knorr,  Mousline, Ferrero pour Ferrero Rocher et Nutella, Whiskas, KitKat, Dove, Fa, Gilette, Colgate, L’Oréal, Danone…

Leroy Merlin, Ikea,  Pier Import, Carrefour, Leclerc, Auchan, Pinault, le Printemps, la Redoute.

Les banques qui encouragent cette industrie: Crédit Agricole, Société Générale, BNP Paribas…

Le film dure 48 minutes et on peut le voir sur : http://www.greenthefilm.com/?p=317&lang=fr

Publié par notre Terre Mère

Huile de palme


L’Indonésie est maintenant le premier producteur d’huile de palme : il existe d’immenses plantations sur les îles de Sumatra et de Bornéo.

Mais ces plantations de palmiers à huile n’existent qu’à la condition de détruire les forêts tropicales. Cela implique bien sûr une menace sur les espèces animales et végétales qui y vivent.

En fait, nous sommes les premiers concernés par cette industrie : en effet, ce sont les pays occidentaux qui consomment cette huile en biscuits ou cosmétiques bon marché.

Attention, cette huile de palme se cache souvent sous l’appellation « huile végétale », environ à 90%, car c’est la moins chère. C’est à nous à changer nos modes de consommation.

 D’accord, nous voulons tous que cesse cette industrie, car c’est un produit néfaste à court ou à long terme pour notre organisme, car cette culture intensive engendre des gros problèmes de pollution  : la mise en culture, la récolte, le raffinage, le conditionnement et surtout le transport jusque dans nos pays génèrent beaucoup de gaz à effet de serre.

Il faudrait trouver un autre moyen de nourrir toutes les familles qui vivent de cette industrie, les petits paysans locaux qui travaillent pour des salaires de misère, alors que les gros investisseurs s’enrichissent.

Alors seulement on pourra évincer ces destructions massives de la forêt tropicale.

Publié par notre Terre Mère

Polémique sur l’huile de palme

Le premier problème de l’huile de palme, c’est qu’elle contribue à la déforestation dans les pays pauvres, tant les pays industrialisés en sont avides : bas prix.

Les forêts de Malaisie, d’Indonésie, de Bornéo et de Sumatra, ont été détruites à plus de 90% au siècle dernier, et on continue pour planter des palmeraies. Ces destructions de forêts tropicales aggrave l’effet de serre et réduit le milieu de vie de nombreux animaux dont l’orang-outan.

De plus, cette huile est nocive pour la santé car extraite à chaud, contrairement à l’huile d’olive, ce qui tue toutes ses propriétés. L’agro-industrie l’utilise massivement, car les matières grasses sont appréciées des consommateurs et apparaissent dans un produit manufacturé sur dix en Grande Bretagne, par exemple.

Mais cette huile ne serait pas si mauvaise, en ce sens qu’elle ne contient pas les quantités impressionnantes de phythormones qu’on trouve dans le soja (l’équivalent d’une pilule contraceptive par litre !) ou l’acide érucique du colza.

« A quelque chose malheur est bon »

Voici le témoignage d’une expérience personnelle, qui montre qu’on ne peut pas forcément tirer les mêmes conclusions partout:

« En 1994, j’ai effectué une mission de 2 mois dans une plantation de 3000 ha au Cameroun pour la valorisation de leurs sous produits. Cette plante produit plus de 2 tonnes d’huile par Ha et par ans, presque sans engrais ni pesticides, alors que nos colzas et tournesols ont de la peine à produire 500 kg avec engrais, pesticides et 50 % du prix en subventions de Bruxelles. Ils plantent des légumineuses sous ombrage des plantations pour nourrir des bovins pour la production de lait et la traction animale à la place des 4X4. Les tourteaux servent à nourrir des cochons au lieu d’acheter du soja américain et du blé français. Toute une économie s’est développée, avec une infrastructure et une organisation sociale. Les arbres, il y a longtemps qu’ils ont été abattus et « volés » par les sociétés françaises de bois exotique, et ce qui reste de forêt serait à l’abandon, livré à l’érosion, sans cela. »
Louis M.

Plus sur: http://www.actualites-news-environnement.com/23658-Ecocert-certifie-huile-palme.html

Publié par notre Terre Mère