Archives de Tag: produits pharmaceutiques

Une potion millénaire pour remplacer les antibiotiques

potion-

Comment éradiquer une super bactérie résistante aux antibiotiques ?

Il faut reprendre une recette de grand-mère, car cinq ingrédients suffisent : de l’ail, de l’oignon, du vin, du cuivre… et de la bile de vache !
C’est dans un manuscrit anglais vieux d’un millénaire, qui vient d’être redécouvert par des chercheurs, que l’on a découvert cela.
Cette potion millénaire contient le remède contre le staphylocoque doré, hautement toxique voire mortel pour les plus faibles, qui résiste à la méticilline (SARM).
Pour être exact, les chercheurs de l’université de Nottingham ne savent pas très bien comment tout ça marche contre l’infection due au staphylocoque, mais apparemment ça marche…
Dr Christina Lee, un expert anglo-saxonne de la School of English a demandé l’aide de microbiologistes de Centre de l’Université des sciences biomoléculaires pour recréer cette potion du Xe siècle contre les infections oculaires, à partir d’un volume écrit en vieil anglais à la British Library, pour voir si cela pouvait fonctionner vraiment comme un remède antibactérien. Ce livre s’appelle : Le Leechbook et il est largement considéré comme l’un des premiers manuels médicaux connus et contient des conseils médicaux anglo-saxon et des recettes pour les médicaments, les pommades et les traitements.

Les premiers résultats sur la «potion», ont été testés in vitro à Nottingham et sur des souris dans une université aux États-Unis.

Les chercheurs ont présenté leurs résultats étonnants au congrès annuel de la Society for General Microbiology, qui se tient à Birmingham (Royaume-Uni) du 30 mars au 2 avril. Et ce n’est pas un poisson d’avril, regardez la date !

On a tellement méprisé le Moyen -Age et considéré que la connaissance avait commencé avec la renaissance! Il est temps de revenir aux sources…

Plus sur : http://www.nottingham.ac.uk/news/pressreleases/2015/march/ancientbiotics—a-medieval-remedy-for-modern-day-superbugs.aspx

Publié par notre Terre Mère

Publicités

Comment renforcer son système immunitaire, par exemple pour un zona

feuilles d'olivierFace à un zona, il faut renforcer le système immunitaire :
Le zona est le virus de l’herpès qui vient généralement de la varicelle.
Habituellement, lorsque le système immunitaire est faible, le zona se déclenche ; il faut absolument renforcer le système immunitaire pour qu’il puisse traiter la manifestation du virus qui est en temps normal est dormant. (Il est conseillé d’aller voir un naturopathe qui établisse un bilan pour donner un traitement adapté.)

Pour renforcer le système immunitaire , on peut prendre des suppléments nutritionnels comme :
*la L-lysine 500 mg 2 fois par jour
*la vitamine C naturelle, en cure, se prend à hautes doses, au moins 2000 mg 4 fois / jour.  C’est une cure intensive (voir aussi https://notreterre.wordpress.com/2011/06/04/les-secrets-de-la-vitamine-c/)

 prendre 2g de vitamine C toutes les heures jusqu’à avoir de la diahrrée et prendre la dose atteinte à ce moment là, moins 2g, d’une façon régulière jusqu’à amélioration des symptômes. La vitamine C ne sert pas seulement à renforcer le système immunitaire mais aussi à réparer tout ce qui est conjonctif peau, cartilage, artères vaisseaux, veines, tendons, y compris les parois du cœur. On a même découvert l’année dernière qu’elle est aussi importante pour les os.
On peut être étonné de la quantité de vit C nécessaire pour provoquer la diahrrée : plus on avance en âge, plus il y a de choses à réparer. J’ai des amis qui en prennent 10g par jour et qui sont en pleine santé, juste pour détoxiquer les métaux lourds, (voir les travaux de Linus Pauling sur l’usage de la vitamine C).
: 3g par jour en régulier (1g à chaque repas)
*la vitamine B complexe 100mg 3 fois par jour
* du zinc 80mg par jour pendant 1 semaine puis le réduire à 50 mg par jour
*de la vitamine D3 1000 UI 2 fois par jour, voir plus, il faut donc faire tester son niveau de vitamine D par un médecin.
*de l’argent colloïdal qui est juste une eau pure chargée d’Ions d’Argent par une sorte d’électrolyse, l’argent colloïdal est très efficace dans le cas d’un zona.

Dans le domaine pharmaceutique et médical, l’utilisation de l’argent colloïdal a été détrôné par les antibiotiques.

Les lobbies industriels ont réussit à imposer leurs antibiotiques dont on sait qu’ils détruisent également les anticorps, nécessitent de refaire la flore intestinale, et trouvent maintenant une limite à leur efficacité face à des bactéries devenues insensibles a ce traitement.

L’utilisation de l’argent colloïdal reste pourtant efficace et il refait surface grâce à la simplicité de son mode de production qui est en plus peu onéreux,  et son efficacité pour traiter de multiples maladies sans aucun effet secondaire.

Les médecins à orientation homéopathie prescrivent parfois des oligoéléments tels que des solutions de cuivre, d’argent et d’or dans de l’eau (Oligosol du laboratoire Labcatal à 5 â le petit flacon) afin de modifier le terrain lors de maladies infectieuses, renforcer le système immunitaire et donc favoriser une auto-guérison naturelle.
L’argent colloidal s’achète sur internet principalement.
*-faire une cure de probiotiques : c’est la fondation du système immunitaire surtout si on a pris des antibiotiques dans le passé qui détruisent la flore intestinale et qui devrait être refournie ; on peut faire une cure de « regulat » : http://www.regulat.fr

 Cela aura l’avantage de faire d’une pierre deux coups car le « regulat » permet de détoxiquer le corps aussi des toxines présentes maintenant partout air nourriture eau produits de la maison shampoing produits pour la peau etc……..

Les remèdes homéopathiques pour soulager les symptômes sont :
*Apis mellifica,
*Arsenicum album,
*Clematis erecta,
*Irid versicolor
*Rhus toxicodendron
Le meilleur antiviral reste l’extrait de feuille d’olivier. A prendre d’une façon interne et à appliquer en externe sur les épidémies.  Mais il vaut mieux aller consulter un médecin homéopathe pour vérifier les symptômes exacts et prendre le bon remède.
En tous les cas, une bonne alimentation, de l’exercice physique régulier et du sommeil sont essentiels pour maintenir un système immunitaire fort.

Voir le livre, L’extrait De Feuilles D’olivier – Pour Renforcer Le Système Immunitaire, de Walker Morton, édition Médicis, 2005
Publié par notre Terre Mère

Des plombages au mercure dans votre bouche

Au Japon, en Allemagne, Suède, Norvège, même en Russie les plombages au mercure sont  interdits. En Californie, leur dangerosité est reconnue officiellement mais pas interdite.

En France les dentistes continuent très souvent de poser des plombages en plomb mélangé au mercure !
Le mélange de cuivre, de poussière d’argent, d’étain, est fondu à l’aide d’une goutte de mercure, ce qui correspond à 40% du tout. Cela donne  une pâte qui épouse bien les formes du trou de la carie nettoyée. Pratique et moins cher bien sûr !

Mais si le mercure s’évapore assez rapidement à la pose, en fait, il s’échappe toujours des plombages.

En Allemagne, en 1997, des chercheurs ont fait analyser la salive de 18 000 sujets porteurs de 9 amalgames chacun en moyenne :  après dix minutes de mastication d’un chewing-gum, la salive renferme une moyenne de 47 microgrammes de mercure par litre, alors que la norme selon l’OMS pour l’eau potable est de 1 microgramme par litre ! Faites le calcul.
 
En France, l’Agence nationale de sécurité du médicament a publié un rapport en 2005 qui  décrit d’abord clairement la manière dont le mercure des amalgames est libéré dans le corps humain : « par dissolution (…) et par abrasion (…), le mercure présent dans l’air endo-buccal va être soit exhalé, soit atteindre le poumon, soit encore être dégluti et rejoindre l’appareil digestif. …« La libération de mercure est favorisée par la mastication. Ainsi, deux études de 1996 ont montré que la mastication régulière de chewing-gum…augmente les taux plasmatiques et urinaires de mercure….Les ions mercuriques … sont donc piégés et accumulés localement dans les lisosomes (dans le cerveau). Ce phénomène explique la toxicité du mercure au niveau du cerveau ainsi que sa longue demi-vie dans cet organe. De même, une partie du mercure métallique peut passer la barrière placentaire. »

La toxicité du mercure est connue depuis l’Antiquité. C’est un poison. Sans établir la longue liste de maux générés par le mercure, la maladie de Parkinson, la sclérose en plaque, l’autisme et de nombreux cas de cancers pourraient être liés à une intoxication au mercure.

La solution reste de trouver un dentiste qui pratique le remplacement des plombs par des composites inoffensifs et ce de manière très contrôlée car les retirer sans faire très attention peut intoxiquer de manière importante.
Ici pour les solutions alternatives au mercure : composite etc……
http://www.holodent.fr/index.php/toxicite/54-materiaux-non-metalliques-en-dentisterie
Voir aussi le site du docteur Albert Roths a Strasbourg :
http://www.energetiquedentaire.fr/
http://www.francaise-bio-energetique.com/roth-energetique-dentaire.htm

Plus sur :   « Le mercure des amalgames dentaires : Actualisation des connaissances », octobre 2005. Il était téléchargeable sur le site de l’AFSSAPS mais il est en cours d’actualisation ! http://ansm.sante.fr/Activites/Surveillance-du-marche-des-dispositifs-medicaux-et-dispositifs-medicaux-de-diagnostic-in-vitro-DM-DMDIV/Dispositifs-medicaux-Operations-d-evaluation-et-de-controle-du-marche/Dispositifs-medicaux-Operations-d-evaluation-et-de-controle/Le-mercure-des-amalgames-dentaires/(language)/fre-FR

A lire absolument sur le sujet : le livre de Françoise Cambayrac Vérité sur les maladies émergentes ; http://livre.fnac.com/a2062606/Francoise-Cambayrac-Verites-sur-les-maladies-emergentes

 Publié par notre Terre Mère

l’harpagophytum, un anti-inflammatoire naturel


L’harpagophytum est une plante qui pousse en Afrique du Sud et en Namibie et dont les racines servent à fabriquer des substances anti-inflammatoires et analgésiques. Le soulagement que l‘harapagophytum procure aux personnes souffrant de rhumatismes est rapide et sans effet secondaire.

En Allemagne, le docteur Wegener T. a conduit une étude en 2003 qui montre comment l’harpagophytum réduit la douleur et les symptômes de l’arthrose chez un groupe de patients.
L’harpagophytum serait aussi efficace que des médicaments pour calmer les inflammations et les douleurs de l’arthrose.

En France, une autre étude a été conduite en 2000 pendant 4 mois sur 122 personnes, pour évaluer l’efficacité et l’innocuité de l’harpagophytum dans le traitement de la hanche et l’arthrose du genou, comparativement au médicament « diacerhéine ». Le critère d’évaluation était le score de douleur, les doses étaient de 2610 mg d’harpagophytum par jour, comparées avec la prise de diacerhéine à 100 mg par jour.
Des améliorations considérables dans symptômes de l’arthrose ont été observées dans les deux groupes, sans différence significative pour la douleur. Toutefois, l’utilisation d’analgésiques (acétaminophène caféine) et anti-inflammatoires (diclofénac) des médicaments allopathiques a été significativement réduite dans le groupe prenant de l’harpagophytum, qui a eu également un taux nettement plus faible d’effets indésirables.
Donc, on peut en conclure que l’harpagophytum était au moins aussi efficace qu’un médicament de référence (diacerhéine) dans le traitement de l’arthrose du genou ou de la hanche et réduit la nécessité d’analgésique et d’anti-inflammatoires.

Sources sur : http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/14669250

http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/11143915

Publié par notre Terre Mère

Les acides gras oméga-3 contre l’arthrose

Les acides gras des oméga-3 sont vraiment efficaces dans bon nombre de cas et même la médecine allopathique le reconnaît.
On les trouve dans les légumes à feuilles vertes, les noix, les poissons gras comme les anchois, harengs, maquereaux, sardines, saumons, les graines de lin, les huiles de colza, de noix et de lin.
Or ces acides gras possèdent aussi des propriétés anti-inflammatoires.
L’équipe du docteur Bruce Caterson de l’université de Cardiff au Pays de Galles, analyse les bienfaits de l’oméga-3 contenus dans l’huile de foie de morue sur l’arthrose. Depuis 1998, ils étudient en laboratoire ses effets sur des tissus de cartilage arthrosique.
L’étude :
31 patients attendant la pose d’une prothèse totale du genou ont participé à cette étude.
15 ont pris 2×2 capsules contenant 1 g d’huile de foie de morue, (acides gras oméga-3) par jour, les autres 16 un placebo.
– 10 à 12 semaines avant l’opération,
Résultat :
86 % des patients ayant pris des oméga-3, n’ont presque plus d’enzymes qui détruisent le cartilage
26 % dans le groupe placebo.
Conclusion :
Prendre des oméga-3 peut ralentir voire stopper l’usure du cartilage et réduire l’inflammation ainsi que la douleur qui accompagne l’arthrose.
Ses résultats sont connus et confirmés depuis 2002. Même s’il faudrait d’autres études, déjà, cela vaut le coup d’essayer!
Plus sur: http://www.sciteclibrary.ru/eng/catalog/pages/2812.html

Publié par notre Terre Mère

Des fleurs pour absorber les métaux lourds

Dans ce coin, plus rien ne pousse sauf quelques petites plantes, des curiosités scientifiques ; les anciennes mines au-dessus du village ont pollué terres et rivières. Elles ont permis aux gens de prospérer pendant un siècle mais les conséquences sont lourdes.
Donc, ces métaux lourds sont dans le sol de cette région du Gard depuis un siècle. Plus rien ne pousse, on ne peut pas non plus cultiver cette terre détruite. Pourtant, des fleurs résistent : elles accumulent par les racines du plomb, du zinc et autres réjouissances puis ces métaux remontent dans les feuilles.
Ces plantes métallicoles absorbent donc un peu de pollution mais ne peuvent à elles seules dépolluer le sol : cela il faudrait des siècles car la concentration est trop forte. Cependant, elles redonnent espoir à la région car l’industrie pharmaceutique est intéressée.
Les métaux extraits des feuilles par les laboratoires, constituent un très bon catalyseur pour fabriquer des produits pharmacologiques, de futurs médicaments. Pour produire 72 kilos de zinc actif en chimie, il faut environ 2 hectares de ces plantes. C’est réalisable et rentable.
Un autre intérêt à planter ces fleurs : elles retiennent le sol, évitant ainsi la poussière de s’envoler,  et l’empêchent de s’écouler vers la rivière quand il pleut.
La commune espère développer cette idée de lutte écologique et créer de nouveaux emplois.
Plus sur: http://blocdepierre.com/spip.php?article170
Publié par notre Terre Mère

L’aluminium, un allié qui vous veut du mal

L’aluminium provoque des maladies graves, car l’aluminium n’est pas biodégradable. Pourtant il entre dans la composition des 3/4 des produits cosmétiques :
– il sert à blanchir les dents dans un dentifrice
– il fait pénétrer plus facilement une crème dans la peau
– il bloque la respiration de la peau en déodorant.
L’aluminium anti-transpirant est bien plus dangereux que celui que nous mangeons. Depuis 2004, tout a été remis en question depuis qu’un laboratoire a découvert une forte teneur en aluminium dans les urines et le sang d’une patiente. Elle se sentait très fatiguée et se plaignait de douleurs, or rien ne semblait atteint et personne ne savait pourquoi elle avait ces symptômes. En analysant son sang, on a découvert qu’il contenait 105 mg/litre d’aluminium au lieu des 2 ou 3 mg/litre usuels. Une vraie intoxication !
Que faisait-elle ? Elle utilisait deux fois par jour une crème anti-transpirante. Son taux normal d’aluminium est revenu après 8 mois d’arrêt de cette crème ! En fait, l’aluminium entre dans l’organisme par la peau et si la peau a été rasée, la crème pénètre 6 fois plus facilement par les petites lésions.
En Angleterre, des chercheurs ont découvert un parallèle entre l’utilisation d’anti-transpirants à l’aluminium et le cancer du sein. Les nodules se trouvent souvent dans la partie supérieure du sein, proche de là où on applique le déodorant.
Mais les plus grosses entreprises comme Univeler, L’Oréal, Anex utilisent toujours de l’aluminium ! Comme ses méfaits commencent à être connus, certaines marques comme Ushuaïa par exemple n’utilisent plus d’aluminium. Et encore, il faut rester vigilant car d’autres n’hésitent pas à faire de la publicité mensongère. Ils écrivent «sans aluminium» en gros sur le flacon de déodorant, et dans la composition on peut lire «à la pierre d’alun» qui est un aluminium naturel ! Or, le problème n’est pas de savoir si l’aluminium est naturel ou synthétique, mais de ne pas en utiliser du tout ! Il faudrait le remplacer par un adjuvant biodégradable.

Aujourd’hui, les vaccins utilisent tous de l’aluminium. Jusqu’en 1984, avant sa fusion avec l’institut Mérieux, l’institut Pasteur utilisait du phosphate de calcium dans ses vaccins. Cet adjuvant est totalement inoffensif, car il est présent dans notre organisme, dans les os. Dès 1970, ils fabriquent les vaccins IPAD sans aluminium. Mais en 1984, Mérieux a déjà une entreprise industrielle qui utilise de l’aluminium à tour de bras et veut imposer sa technologie en vue de faciliter son travail. Pourtant, on sait déjà que l’aluminium provoque des réactions allergiques.

Le ministère de la santé n’a jamais voulu suivre les conseils des chercheurs de Pasteurs qui l’ont alerté à plusieurs reprises. Visiblement, personne ne se pose de cas de conscience et tant pis pour les 1000 personnes qui, en France, souffrent de la myofasciite à macrophage, une maladie très invalidante qui se greffe sur les muscles et qui peut se déclencher par  l’aluminium des vaccins, surtout le DTP qui est obligatoire pour être en collectivité. Pour l’agence de sécurité sanitaire, il n’y en a que 500 et le lien n’est pas avéré, dons elle ne veut pas interdire l’aluminium dans les vaccins, c’est plus simple. Jusqu’en 2008, il existait bien chez Sanofi un DTP sans aluminium mais ils l’ont retiré du marché ? Pourquoi ? Ce serait bien utile à tous ceux qui par prédisposition génétique, sont à même de déclencher la myofasciite à macrophage. Le scandale le plus important, c’est qu’en fait il n’existe aucune réglementation sur l’aluminium ! Cela va devenir un problème de santé publique bientôt. C’est comme si l’histoire des métaux se répétait encore et encore, comme pour le plomb, le mercure…On est très lent à réagir. Les parlementaires commencent tout juste depuis décembre 2011 à s’interroger.
Plus sur: http://myofasciite.fr

Pour demander le retour du DTPpolo sans aluminium : http://myofasciite.fr/?page=petitionDTPolio

Plus sur le reportage sur France 5 – 22 janvier 2012
Publié par notre Terre Mère

Quelle qualité d’eau en France ?

Le WWF vient de publier un document remarquable sur l’eau, dans les cours ou les nappes, et sur sa qualité ou plutôt son manque de qualité en France.

C’est un dossier très complet de 52 pages denses, avec statistiques, tableaux et cartes à la clé.

Cette analyse est incontournable si on veut connaître la vraie situation en France. Le résultat n’est pas satisfaisant : on est face à beaucoup de désinformation, de camouflage de statistiques. Les modèles mathématiques pour calculer les statistiques sont inadaptés. On doit aussi déplorer dans notre pays, une absence de budget pour faire des analyses de contrôle par des organismes indépendants.

Quelques données :

Le Nord, la région parisienne et toutes les zones de grandes cultures sont les plus polluées en nitrates, au niveau des eaux souterraines.

La Bretagne est championne des eaux de surface polluées.

Le plus inquiétant reste l’absence de données sur les résidus de produits pharmaceutiques que l’on retrouve dans l’eau et qui sont responsables de nombreux problèmes de santé dans la population.

Un extrait :

« L’agriculture n’est largement pas le seul secteur responsable des dégradations quantitatives et qualitatives des eaux et des milieux aquatiques. Il y a des mesures urgentes à prendre et elles sont simples à concevoir, entre autres, la surveillance et l’évaluation de l’état de la ressource en eau doivent devenir patrimoniales. En particulier pour les aspects chimiques car en 2010 ou en 2011, soit 4 décennies après avoir marché sur la lune, personne n’est capable de décrire l’état chimique réel de nos milieux aquatiques.

Mais le problème est d’abord d’ordre structurel. Tous nos modèles agricole, industriel et domestique ont en effet été conçus à une époque où l’écologie n’existait pas…Nous ne pouvons plus éviter de repenser en profondeur et en toute indépendance l’ensemble de ces modèles, avec des bases scientifiques sérieuses et une approche intersectorielle et interdisciplinaire qui seules pourront aboutir à des changements structurels à la hauteur d’enjeux comme le changement climatique et le maintien des « équilibres naturels » dont la biodiversité. Notre modèle pour l’alimentation en eau potable et l’assainissement des eaux usées joue un rôle central… »

Un dossier complet sur :
http://eau-evolution.fr/doc/eauevolution_synthese2011.pdf
Plus sur: http://eau-evolution.fr/

Publié par notre Terre Mère

Les Français accros aux médicaments !

Selon le dernier rapport de la Cour des Comptes, nous faisons face à un déficit historique de la sécurité sociale de 29,8 milliards d’euros !

Presque 30 milliards ont été dépensés donc en 2010 et de déficit a plus que triplé depuis deux ans. Il y a plusieurs raisons à cela :  

–  la vieillesse qui augmente et dont la prise en charge est de plus en plus longue et chère
–  le recul de la prescription des génériques
–  les remboursements liés au scandale du Médiator, dont les dossiers à charge continuent de pleuvoir

Il faut dire que la France est championne d’Europe pour ses dépenses de santé, et surtout pour sa consommation de médicaments, (notamment des antibiotiques malgré les campagnes d’informations à ce sujet) alors que l’état de santé de sa population n’est pas nettement meilleure… Par exemple, depuis 20 ans, on consommé 2,5 fois plus de médicaments.

Dans l’esprit des gens, et c’est parfois vrai, la molécule est moins active dans les produits génériques. Donc certains patients insistent pour avoir de la marque. La Cour des Comptes dénonce ce manque d’information qui se produit autant à l’hôpital qu’en cabinet, car les médecins ne prescrivent pas beaucoup de génériques.

En plus, les assurances vont augmenter de 3,5% par an, ce qui représente 65 euros par personne, environ 40 pour l’assurance maladie. Les tarifs définitifs seront annoncés fin octobre.

Remarque :

Attention, pour changer d’assureur ou modifier votre contrat, vous devez le faire 2 mois avant l’échéance soit avant le premier novembre 2011 et par lettre recommandée pour une assurance en 2012. A moins de trouver un problème dans le contrat, des délais de remboursements trop longs, des changements de tarifs non annoncés…ce qui n’est pas simple.

Quand va-t-on cesser de vouloir soigner les maladies de l’âme par des médicaments ? Taire le stress, la mélancolie, l’inadaptation à la société de compétition par des molécules chimiques ? Il serait grand temps de rembourser tout ce qu’on appelle maladroitement, les médecines parallèles, ce fourre-tout bien mal compris… 

Publié par notre Terre Mère

Les antibiotiques naturels

Parfois les gens doivent prendre des antibiotiques même s’il est évidemment préférable de ne pas en prendre tant faire se peut. Comment peut-on alors aider le système à récupérer et à repeupler l’intestin avec de bonnes bactéries ?

Des populations de levures peuvent s’accumuler dans l’estomac après que les antibiotiques aient tué les bactéries. La prolifération de ces levures peut être problématique pour une reconstitution bactérienne.

Quelques petites astuces alimentaires :
Alors, pour supprimer ces levures, il faut manger beaucoup d’oignons et l’ail, et du yaourt pro biotique pour restaurer les bonnes bactéries.

De même, on peut cesser de prendre du sucre (saccharose) pour tuer les levures car elles se nourrissent de sucre. Cela fonctionne aussi pour se débarrasser de l’eczéma, dans ce cas il faut insister sur plusieurs semaines.

Le lactobacillus acidophilus peut se trouver en capsules, ce sont les mêmes enzymes que celles des yaourt mais en plus concentré, qui aident à reconstituer la flore intextinale.  

Les antibiotiques existent dans la nature et ne sont pas seulement les produits de l’industrie pharmaceutique.

Voici quelques autres antibiotiques naturels qui ne détruisent pas les bonnes bactéries dans l’intestin et n’ont pas d’effets secondaires indésirables:

 – L’argent colloïdal détruit plusieurs souches de bactéries, bien plus que les antibiotiques existant sur ​​le marché
– L’extrait de feuilles d’huile d’olive est un puissant immunostimulant aux propriétés antibactériennes et antifongiques, sans effets secondaires.
– Le propolis extrait de la ruche est aussi un antibiotique naturel
– Le curcuma est un puissant antibactérien

Certains animaux savent se soigner en mâchant ou avalant la plante qui convient, ce n’est donc pas une découverte récente. Par exemple, les chimpanzés avalent directement les feuilles rugueuses d’Aspilia, pour évacuer les parasites du tube digestif.

Bien sûr, tous ces conseils doivent être soumis au regard avisé de votre médecin.
Plus sur les produits probiotic:http://www.goodbelly.com/

Plus sur les plantes médicinales :http://bresil.aujourdhuilemonde.com/salvador-le-vieil-homme-soigne-tout-le-monde-avec-ses-plantes

Plus sur les singes qui se soignent: http://www.janegoodall.fr/htfr/chimpanze.htm

http://www.dinosoria.com/medecine_singe.htm
Publié par notre Terre Mère