Archives de Tag: consommation

La révolution de Tesla

Tesla

Une batterie pour la maison, avec TESLA

Retenez bien ce nom! C’est celui du fabricant de la plus luxueuse voiture électrique du monde, et aussi la plus performante. Il est en train d’investir 5 milliards de dollars dans une usine de fabrication de *batteries*.
Il est en train de lancer une batterie domestique (la « Powerall ») à 3500 $ pour stocker l’électricité produite par les panneaux solaires et ainsi devenir autonome en électricité.

La consommation des ménages va bientôt échapper à la hiérarchie et au monopole tenu par ERDF,
En moyenne, notre consommation électrique est de 20 % pour l’audiovisuel, 15 % pour l’informatique, 13 % pour l’éclairage. Ces postes reçoivent du 220 volts alternatif qu’il faut transformer en basse tension continue, avec autant de transformateurs gros consommateurs de cuivre. Surtout les lampes l’éclairage LED qui ont un bien meilleur rendement en basse tension. Le photovoltaïque produit du continu basse tension. Si on le stocke tel quel, c’est autant de transformateurs en moins et de pertes en transformations.
Un autre poste très gourmand : le froid qui consomme 23 % de notre facture. Il existe déjà des moteurs basse tension en continu sur batterie (pour les caravanes) qu’il suffirait d’appliquer à nos frigos et congélateurs, assez facilement. C’est donc déjà les 3/4 de notre consommation qui seraient directement concernés, sans avoir à transformer totalement nos appareils. Seul hic : il nous faudra un réseau parallèle basse tension continu…
Et évidemment, ce serait aussi très intéressant pour ceux qui font moins de 100 km par jour en voiture. Ils sont des clients potentiels pour une voiture électrique
autonome par rapport à ERDF !

Le seul obstacle institutionnel au développement : il faudra trouver une autre façon d’imposer des taxes. Mais pour cela, personne ne manque d’imagination !
Plus sur : http://www.futura-sciences.com/magazines/environnement/infos/actu/d/energie-renouvelables-tesla-lance-batterie-domestique-pour-transformer-energie-mondiale-58271/

http://www.consoglobe.com/batterie-maison-powerall-tesla-cg

Louis-Marie pour notre Terre Mère

L’ONU déclare le 21 juin : journée internationale de Yoga

yoga-

Moins de trois mois après la demande du Premier ministre indien, Narendra Modi, l’assemblée générale de l’ONU a adopté ce jeudi 11 septembre 2014, la résolution de faire du 21 Juin, « la Journée internationale de Yoga ». L’ONU reconnaît ainsi que le yoga fournit une approche holistique de la santé et du bien-être.

La résolution sur la Journée internationale de Yoga a été présentée par l’ambassadeur de l’Inde à l’ONU, Asoke Mukerji, et a demandé aux 175 nations de se joindre à sa demande en tant que co-sponsors, le plus grand nombre jamais réuni pour toute résolution de l’assemblée générale !
C’est aussi la première fois qu’une telle initiative, ayant été proposée par un pays, se trouve acceptée en moins de 90 jours.

Grâce à cette résolution, il est reconnu mondialement que le yoga est bénéfique à la santé et du bien-être physique, émotionnel et mental. et qu’une plus large diffusion de l’information sur les avantages de pratiquer le yoga serait bénéfique à la santé de la population mondiale.

Si l’aspect spirituel n’est pas mis en avant directement, l’ambassadeur Mukerji cité les propos de Modi sur la nécessité de changer de comportement face à notre mode de vie consumériste. C’est pourquoi, selon Modi, adopter une journée internationale du Yoga, permettrait de mettre l’accent sur la nécessité de changer de mode de vie, de changer les priorités de la personne, ce qui pourrait résulter en une meilleure prise de conscience de notre responsabilité face au changement climatique.

Le vrai chemin vers un changement passera par une prise de conscience collective des véritables priorités de la vie.
Plus sur: http://www.dnaindia.com/world/report-un-general-assembly-to-take-up-resolution-to-declare-june-21-as-day-of-yoga-2043041

Publié par notre Terre Mère

Le « Vino Business » selon Isabelle Saporta

vinLe « Vino Business » d’Isabelle Saporta

Un grand coup de pied dans la fourmilière, c’est au minimum ce qu’on peut dire de ce livre qui brise l’omerta et met à jour les petits arrangements de nos grands châtelains qui produisent les grands crus bordelais.
Heureusement Isabelle n’en est pas a sa première enquête et elle sait accuser le choc de remarques misogynes et d’attaques sexistes en tous genres. Elle est accusé de diffamation et est en procès contre l’un de ces grands vignerons.

Isabelle Saporta passe une moitié de son livre à dénoncer la conception du nouveau classement des vins de Saint-Émilion en 2012. C’est peut-être trop pour certains, amis on comprend son étonnement devant tant d’absurdités. Elle met en lumière cette complaisance des grands journalistes avec les grands châtelains, qui les amène à ne plus voir les choses objectivement. Il faut savoir que le classement des vignobles se fait selon plusieurs critères dont 30% pour la qualité du vin ! 37% étant la notoriété d’un vin, par exemple, sa parution dans les films lui offre des points au classement ! Entre aussi en ligne de compte les salles de présentation des vins, la compétence linguistique de l’hôtesse. Il ne manque que l’âge du capitaine…

Une autre caractéristique de la viticulture : 3% des terres agricoles françaises sont des vignobles qui consomment 20% des pesticides. Plus drôle : on fait des tests sur tous les aliments sauf …. sur le vin ! … tellement on est certains d’en trouver.
Il et temps que tout cela change : ces pratiques mercantiles sont au profit des puissants contre le petits vins de terroir.
Le « Vino Business » est à lire pour tous ceux qui veulent sortir de cette agriculture complaisante envers les puissants au mépris de la qualité et du respect de la nature.
Publié par notre Terre Mère

Comment renforcer son système immunitaire, par exemple pour un zona

feuilles d'olivierFace à un zona, il faut renforcer le système immunitaire :
Le zona est le virus de l’herpès qui vient généralement de la varicelle.
Habituellement, lorsque le système immunitaire est faible, le zona se déclenche ; il faut absolument renforcer le système immunitaire pour qu’il puisse traiter la manifestation du virus qui est en temps normal est dormant. (Il est conseillé d’aller voir un naturopathe qui établisse un bilan pour donner un traitement adapté.)

Pour renforcer le système immunitaire , on peut prendre des suppléments nutritionnels comme :
*la L-lysine 500 mg 2 fois par jour
*la vitamine C naturelle, en cure, se prend à hautes doses, au moins 2000 mg 4 fois / jour.  C’est une cure intensive (voir aussi https://notreterre.wordpress.com/2011/06/04/les-secrets-de-la-vitamine-c/)

 prendre 2g de vitamine C toutes les heures jusqu’à avoir de la diahrrée et prendre la dose atteinte à ce moment là, moins 2g, d’une façon régulière jusqu’à amélioration des symptômes. La vitamine C ne sert pas seulement à renforcer le système immunitaire mais aussi à réparer tout ce qui est conjonctif peau, cartilage, artères vaisseaux, veines, tendons, y compris les parois du cœur. On a même découvert l’année dernière qu’elle est aussi importante pour les os.
On peut être étonné de la quantité de vit C nécessaire pour provoquer la diahrrée : plus on avance en âge, plus il y a de choses à réparer. J’ai des amis qui en prennent 10g par jour et qui sont en pleine santé, juste pour détoxiquer les métaux lourds, (voir les travaux de Linus Pauling sur l’usage de la vitamine C).
: 3g par jour en régulier (1g à chaque repas)
*la vitamine B complexe 100mg 3 fois par jour
* du zinc 80mg par jour pendant 1 semaine puis le réduire à 50 mg par jour
*de la vitamine D3 1000 UI 2 fois par jour, voir plus, il faut donc faire tester son niveau de vitamine D par un médecin.
*de l’argent colloïdal qui est juste une eau pure chargée d’Ions d’Argent par une sorte d’électrolyse, l’argent colloïdal est très efficace dans le cas d’un zona.

Dans le domaine pharmaceutique et médical, l’utilisation de l’argent colloïdal a été détrôné par les antibiotiques.

Les lobbies industriels ont réussit à imposer leurs antibiotiques dont on sait qu’ils détruisent également les anticorps, nécessitent de refaire la flore intestinale, et trouvent maintenant une limite à leur efficacité face à des bactéries devenues insensibles a ce traitement.

L’utilisation de l’argent colloïdal reste pourtant efficace et il refait surface grâce à la simplicité de son mode de production qui est en plus peu onéreux,  et son efficacité pour traiter de multiples maladies sans aucun effet secondaire.

Les médecins à orientation homéopathie prescrivent parfois des oligoéléments tels que des solutions de cuivre, d’argent et d’or dans de l’eau (Oligosol du laboratoire Labcatal à 5 â le petit flacon) afin de modifier le terrain lors de maladies infectieuses, renforcer le système immunitaire et donc favoriser une auto-guérison naturelle.
L’argent colloidal s’achète sur internet principalement.
*-faire une cure de probiotiques : c’est la fondation du système immunitaire surtout si on a pris des antibiotiques dans le passé qui détruisent la flore intestinale et qui devrait être refournie ; on peut faire une cure de « regulat » : http://www.regulat.fr

 Cela aura l’avantage de faire d’une pierre deux coups car le « regulat » permet de détoxiquer le corps aussi des toxines présentes maintenant partout air nourriture eau produits de la maison shampoing produits pour la peau etc……..

Les remèdes homéopathiques pour soulager les symptômes sont :
*Apis mellifica,
*Arsenicum album,
*Clematis erecta,
*Irid versicolor
*Rhus toxicodendron
Le meilleur antiviral reste l’extrait de feuille d’olivier. A prendre d’une façon interne et à appliquer en externe sur les épidémies.  Mais il vaut mieux aller consulter un médecin homéopathe pour vérifier les symptômes exacts et prendre le bon remède.
En tous les cas, une bonne alimentation, de l’exercice physique régulier et du sommeil sont essentiels pour maintenir un système immunitaire fort.

Voir le livre, L’extrait De Feuilles D’olivier – Pour Renforcer Le Système Immunitaire, de Walker Morton, édition Médicis, 2005
Publié par notre Terre Mère

Gâteau au yaourt quasiment tout bio, un peu amélioré

gateau_yaourt_marbre_chocolatGardez le pot de yaourt qui servira de mesure, c’est le principe de ce gâteau très simple à faire pour tous, surtout les enfants.
– 1 pot de yaourt nature
– 2 pots de sucre roux bio en poudre
– 1 pot de beurre demi-sel clarifié
– 3 pots de farine de blé bio
– 3 œufs bio
– 80g de chocolat noir à 78%
– 1 sachet de levure chimique (et oui, c’est là que ça se gâte!)
– 1 cuillérée à café d’arome naturel de vanille
– 1 pomme
D’abord :
1) Préchauffez le four à 200° ou thermostat 6.
2) Coupez une pomme en petits dés.
3) Faites fondre le chocolat dans de l’eau sans mélanger. Une fois que le chocolat est fondu, enlever le surplus d’eau pour n’en garder qu’un peu afin de faire une petite sauce.
4) Faites du beurre clarifié à la manière du chef: faire fondre dans une casserole 125 grammes de beurre, verser dans un bol puis laisser refroidir 2 heures. Ensuite, décollez le beurre qui a durcit avec un couteau et passez le à l’eau froide. Tout ce qui est blanc, c’est la partie indigeste, se trouve au fond du bol et partira très simplement avec l’eau froide.
Sinon, à la manière rapide : mettez le beurre dans un verre ; passez-le au micro onde à 300/400 pendant une minute environ jusqu’à ce qu’il soit fondu; enlevez ensuite la mousse blanche à la surface avec une cuillère. C’est un peu moins facile mais très rapide.
5) Beurrez le moule

Préparation :
– Dans un grand saladier, mettre un yaourt nature, 2 pots de sucre, 3 pots de farine. Ajoutez le sachet de levure.
– Mélangez à la spatule.
– Ajoutez le pot de beurre clarifié, les 3 œufs.
– Mélangez le tout avec un batteur pour obtenir une pâte homogène.
– Versez 1/2 de la pâte dans le moule. Etalez la pâte.
– Versez les dés de pomme, étalez le chocolat fondu.
– Recouvrez avec le reste de pâte.
– Faites cuire 45 minutes environ. Dès 30 minutes, regardez si le gâteau est cuit, car selon les fours, la durée diffère: enfoncez la pointe d’un couteau au milieu de votre gâteau au yaourt. Si elle ressort sans trace de pâte collée, c’est qu’il est cuit.
Variante : montez les blancs en neige. Mettez du chocolat en poudre pour les enfants qui aiment moins le chocolat noir.
Photo du blog: http://www.gourmandines.fr/recette-gateau-au-yaourt-marbre-au-chocolat.php

Publié par notre Terre Mère

L’énergie libre

1111111111111

Le compte rendu de Greenpeace sur la transition énergétique est très intéressant.
Mais cette étude ne change pas de paradigme : on garde le même système économique basé sur la croissance et la dette, d’une part, et d’autre part, sur une centralisation de la production d’énergie. Or on sait pertinemment que ce système est condamné à court terme.

Quelles sont les alternatives ?

Depuis presque un siècle, des solutions existent pour exploiter l’énergie libre, c’est à dire qu’on ne consomme pas d’énergie fossile comme le pétrole, le gaz, ni d’énergie à hauts risques comme nucléaire dont on ne sait pas traiter la fin de vie. On puise l’énergie dans une autre dimension, et…. il n’y a pas
de compteur ! C’est probablement une des raisons qui a conduit les
lobbies de l’énergie à le tenir secret.

Mais avec internet, l’information peut maintenant circuler : vous pouvez télécharger un document de 2500 pages qui regroupe à peu près toutes les solutions permettant d’exploiter l’énergie libre, c’est à dire faire tourner des moteurs sans EDF. C’est en anglais, mais on n’attend plus que des ingénieurs français pour proposer quelque chose d’exploitable.
Voici le lien, bonne lecture!

http://www.free- energy-info. co.uk/PJKBook. html
Louis Marie pour notre Terre Mère

Gaz de schiste, les traces se voient de l’espace

Les États-Unis brillent de mille feux la nuit, il y a les lampadaires des villes, les flammes venant du gaz naturel, il y a les incendies qui expliquent cet éclairage nocturne etc… Toutes les pollutions visuelles liées à l’activité humaine et que nous connaissons bien .
Le nord-ouest de l’État est l’une des régions les moins peuplées des Etats-Unis mais elle a été embrasée ces dernières années. Alors pourquoi le Dakota du nord brille-t-il dans la nuit ?

Le Dakota du nord est le foyer de la formation Bakken schiste, qui extrait le gaz de schiste par fracturation, ce qui a conduit à un boom pétrolier. La plupart des lumières viennent du gaz naturel provenant des puits qui brûlent en permanence car la région n’a pas encore les moyens de mettre en place l’infrastructure nécessaire pour récupérer le gaz.
La production de gaz de schiste est en rapide augmentation depuis ces dernières années, mais 30% de cette production part en fumée !
C’est donc cette trace lumineuse que l’on peut voir sur la photo prise par le satellite Suomi NPP en Avril et Octobre 2012.
Image: NASA Earth Observatory image par Jesse Allen et Robert Simmon
Article inspiré par le blog: http://sciencesenviro.com/

Publié par notre Terre Mère

Un million de révolutions tranquilles


Si vous avez envie de vous réjouir ce Noël, ou simplement pour garder le moral après les fêtes, lisez le livre de la journaliste Bénédicte Manier, « Un million de révolutions tranquilles ».

Finie la sinistrose de la fin du monde, découvrez les initiatives écologiques de parfaits inconnus pour sortir de cette économie de la consommation aveugle.

De simples citoyens du monde entier, se sont engagés pour changer les choses à l’échelle de leur village ou de leur ville. Ces micro révolutions dans tous les domaines du développement durable au niveau de l’habitat, de l’agriculture, de la santé, etc… sont la seule façon de nous sortir du libéralisme économique.
Il ne faut plus attendre que les Etats ou les grands groupes prennent les choses en main : cela ne marche pas, il y a trop d’enjeux et la tentation de corrompre les dirigeants est trop grande pour les lobbies puissants. Mais imaginez une multitude de petites initiatives, comment les contrôler ? Il faut prendre soi-même les choses en main, à notre niveau.

Bénédicte Manier a sillonné la planète à la rencontre de tous ces citoyens qui ont changé leur comportement. Ils sont sortis de la consommation à outrance, ont eux-mêmes géré leur approvisionnement en eau et en énergies, reverdissant le désert ou organisant de nouvelles façons de travailler ensemble.
Pourtant, ce ne sont que des personnes ordinaires, venant de tous les continents, qui ont réussi à répondre aux problèmes de leur environnement proche : le manque d’eau, de nourriture… Donc c’est possible.
Le changement intérieur est en marche.

Bénédicte Manier, Un million de révolutions tranquilles, novembre 2012
publié par notre terre mère

Un peu de bon sens dans l’agriculture française

Un élevage de porcs sans antibiotiques :
Jean-Luc Osmont, président de « Cap 50 porcs » et éleveur de porcs en Normandie près de Coutance, a décidé d’en finir avec les antibiotiques. Ses 325 animaux vivent sous un air filtré dans une porcherie digne d’un laboratoire, un bunker sanitaire. Impossible d’y entrer sans prendre une douche, sans se changer des pieds à la tête.
Il est sûr que cette nouvelle façon d’élever les porcs est plus saine de ce point de vue et moins coûteuse, ce qui lui a permis de garder le même prix à la vente. Il est vrai que la profession essaye de s’en passer. Mais même si la consommation d’antibiotiques a baissé de 31% depuis 10 ans, la France est toujours le deuxième pays en matière d’utilisation d’antibiotique chez les animaux d’élevage.
Même si la démarche est louable, cette méthode est-elle intéressante hormis pour la réduction constatée des coûts? Les porcs ne sortent jamais, ne voient jamais la lumière du jour ni la nature. Est-ce une façon durable d’élever ces animaux ?
Il faudrait revenir à un élevage beaucoup plus ancien où la porcherie avaient trois lieux séparés pour l’alimentation, le coucher et les déjections et où les porcs vivaient leur vie de porcs heureux !

Plus sur: http://www.cap50porcs.fr/cap50/Qui-Sommes-nous–/Structure/ORGANISATION-158.aspx

Un exemple de bon sens :

D’autres agriculteurs ont réagi autrement à l’utilisation improbable de maïs dans l’alimentation des vaches : en effet, celle-ci ne le digèrent pas. Leurs rots et leurs pets rejettent dans l’atmosphère du gaz méthane qui attaque bien plus gravement la couche d’ozone que les gaz d’échappement des voitures ! Une tonne de méthane équivaut en matière de pollution à une voiture parcourant 300 000 kilomètres.
Ces vaches ont le bonheur d’être nourries dans les pâturages et de recevoir l’hiver de la luzerne et du lin. Résultat : leur lait contient beaucoup plus d’oméga 3, elles ont une meilleure santé et une fécondité accrue.
Les éleveurs se sont regroupés autour d’un label ; bleu.blanc.coeur et recherchent des entreprises prêtent à acheter leur crédit carbone.

Un peu de bon sens pour une meilleure agriculture et cela va aussi dans le sens de notre santé.
Plus sur : http://www.bleu-blanc-coeur.com

Publié par notre Terre Mère

Des plombages au mercure dans votre bouche

Au Japon, en Allemagne, Suède, Norvège, même en Russie les plombages au mercure sont  interdits. En Californie, leur dangerosité est reconnue officiellement mais pas interdite.

En France les dentistes continuent très souvent de poser des plombages en plomb mélangé au mercure !
Le mélange de cuivre, de poussière d’argent, d’étain, est fondu à l’aide d’une goutte de mercure, ce qui correspond à 40% du tout. Cela donne  une pâte qui épouse bien les formes du trou de la carie nettoyée. Pratique et moins cher bien sûr !

Mais si le mercure s’évapore assez rapidement à la pose, en fait, il s’échappe toujours des plombages.

En Allemagne, en 1997, des chercheurs ont fait analyser la salive de 18 000 sujets porteurs de 9 amalgames chacun en moyenne :  après dix minutes de mastication d’un chewing-gum, la salive renferme une moyenne de 47 microgrammes de mercure par litre, alors que la norme selon l’OMS pour l’eau potable est de 1 microgramme par litre ! Faites le calcul.
 
En France, l’Agence nationale de sécurité du médicament a publié un rapport en 2005 qui  décrit d’abord clairement la manière dont le mercure des amalgames est libéré dans le corps humain : « par dissolution (…) et par abrasion (…), le mercure présent dans l’air endo-buccal va être soit exhalé, soit atteindre le poumon, soit encore être dégluti et rejoindre l’appareil digestif. …« La libération de mercure est favorisée par la mastication. Ainsi, deux études de 1996 ont montré que la mastication régulière de chewing-gum…augmente les taux plasmatiques et urinaires de mercure….Les ions mercuriques … sont donc piégés et accumulés localement dans les lisosomes (dans le cerveau). Ce phénomène explique la toxicité du mercure au niveau du cerveau ainsi que sa longue demi-vie dans cet organe. De même, une partie du mercure métallique peut passer la barrière placentaire. »

La toxicité du mercure est connue depuis l’Antiquité. C’est un poison. Sans établir la longue liste de maux générés par le mercure, la maladie de Parkinson, la sclérose en plaque, l’autisme et de nombreux cas de cancers pourraient être liés à une intoxication au mercure.

La solution reste de trouver un dentiste qui pratique le remplacement des plombs par des composites inoffensifs et ce de manière très contrôlée car les retirer sans faire très attention peut intoxiquer de manière importante.
Ici pour les solutions alternatives au mercure : composite etc……
http://www.holodent.fr/index.php/toxicite/54-materiaux-non-metalliques-en-dentisterie
Voir aussi le site du docteur Albert Roths a Strasbourg :
http://www.energetiquedentaire.fr/
http://www.francaise-bio-energetique.com/roth-energetique-dentaire.htm

Plus sur :   « Le mercure des amalgames dentaires : Actualisation des connaissances », octobre 2005. Il était téléchargeable sur le site de l’AFSSAPS mais il est en cours d’actualisation ! http://ansm.sante.fr/Activites/Surveillance-du-marche-des-dispositifs-medicaux-et-dispositifs-medicaux-de-diagnostic-in-vitro-DM-DMDIV/Dispositifs-medicaux-Operations-d-evaluation-et-de-controle-du-marche/Dispositifs-medicaux-Operations-d-evaluation-et-de-controle/Le-mercure-des-amalgames-dentaires/(language)/fre-FR

A lire absolument sur le sujet : le livre de Françoise Cambayrac Vérité sur les maladies émergentes ; http://livre.fnac.com/a2062606/Francoise-Cambayrac-Verites-sur-les-maladies-emergentes

 Publié par notre Terre Mère