Archives de Tag: Shri Mataji

L’ego des nations chrétiennes a dominé le monde

SM-parents-Gandhi

« Il est très surprenant que parmi les nations chrétiennes, l’ego ne se soit pas atténué comme il aurait dû le faire, peut-être que le Christ n’a jamais été vénéré de la bonne façon. L’ego occidental a été si terriblement dominant que personne n’a pu réellement voir ce qu’ils ont fait et jusqu’où ils sont allés. Ils se repentent inutilement de quelque chose qui est tiré par les cheveux. Mais le repentir était destiné à notre ego.
C’est très choquant parfois, quand vous voyez comment les nations chrétiennes ont envahi d’autres pays, détruisant races après races, complètement anéanties, complètement finies et détruites. Ils étaient chrétiens, disciples du Christ, Bible en main, pouvez-vous imaginer cela? Ces soi-disant chrétiens ont fait des choses horribles au nom du Christ. Pourquoi ? Il faut comprendre que cet ego a beaucoup oeuvré dans les pays occidentaux ou dans les pays où ils ont suivi le christianisme.
Partout, s’ils sont chrétiens, ils sont extrêmement agressifs, extrêmement violents et ils pensent que le monde entier leur appartient. Même Hitler croyait en la religion catholique. Le grand sacrifice du Christ ne leur a jamais enseigné de leçon, comme si tout était effacé de leur mémoire, comme si cela n’avait pas de sens pour eux, que cela ne véhicule rien pour eux, et ils sont devenus très violents. Non seulement cela, mais ils ont pensé qu’ils ont le droit de gouverner le monde entier, de piller, détruire tout le monde. Pourquoi? Parce qu’ils étaient chrétiens. Quel contraste avec la vie du Christ qui a ressuscité d’une soi-disant mort! Mais l’ego demeure encore, non seulement il reste présent, mais il a explosé, explosé à un point tel que nous voyons aujourd’hui que les chrétiens ont complètement perdu le sens des valeurs et des limites (maryadas).

La façon dont les églises chrétiennes se comportent est choquante. Il n’y a plus aucune morale d’aucune sorte en elles, aucun respect pour la loi, aucun respect pour Dieu, pas de respect aussi pour la chasteté, qui était le principal sujet du Christ, la principale nature (guna) du Christ.
Cela m’a choquée quand j’étais enfant, parce que j’ai vu – étant née dans une famille chrétienne- et découvert que les chrétiens en Inde ont été les plus dogmatiques, les gens les plus dominateurs. Et cela m’a surprise. Comment ont-ils considéré le Christ comme étant leur dû? Et pourquoi ont-ils utilisé son nom pour dominer autrui?
Malheureusement, à cette époque, les Britanniques nous dirigeaient. Les Britanniques ont également manoeuvré le tout de manière à  faire croire aux Indiens que le Christ était né en Angleterre.

Ils s’habillaient comme les Anglais, se faisaient appeler sahibs. Ils se comportaient de manière très arrogante, et ils avaient leur place au gouvernement (britannique), ils collaboraient avec le gouvernement sans aucune loyauté envers les Indiens. Même quand mon père a été arrêté, ils nous ont bannis de la communauté chrétienne. Ils m’ont jetée hors de l’école alors que j’avais tout juste six, sept ans, parce que mon père était un membre du Congrès (mouvement pour la libération de l’Inde). Donc, ce côté de la chrétienté, jusqu’à présent, personne ne l’a vu. »
Shri Mataji, Rome, 1992
Photo des parents de Shri Mataji avec Gandhi

Publié par notre Terre Mère

Développer les sources d’énergie du pays

vent1Une personne: L’énergie solaire, c’est très cher pour la convertir en électricité, mais pour la convertir en eau chaude, c’est facile. Par exemple, toute l’alimentation en eau chaude, le chauffage peut être fait avec de l’énergie solaire.
Shri Mataji: Je veux dire que nous avons beaucoup d’énergie éolienne en Inde beaucoup, qui peut être utilisée aussi.
Une personne: Ici, nous pouvons l’utiliser… j’ai vu que nous avons ici de forts vents du nord et d’ouest. C’est très bien pour faire une telle chose. Le vent se trouve à un ou deux kilomètres de là…
Shri Mataji: Cela agit comme une turbine, oui. Vous voyez, nous devons penser à ces choses car il faut tenir compte de l’argent, vous voyez. C’est tellement bizarre de voir qu’il faille tenir compte de l’argent comme ça, vous voyez. Aujourd’hui, tout doit se transformer en argent. Tout doit être argent. Et puis, cela passe d’ici à autre chose, alors ce faisant, comme l’argent devient cher, tous ces échanges monétaires, tous les problèmes que vous voyez, tout cela passe en Suisse et puis (vous) revient. Rires.
Donc cela ne va pas du tout : pour faire un système de troc, un bon système de troc, nous devrions apprendre à utiliser l’énergie du pays en question et la transformer en quelque chose d’autre. Je pense que l’énergie hydroélectrique peut très bien être utilisée dans votre pays. L’hydroélectrique, parce que vous avez beaucoup de cascades, et, autres choses. Mais vous n’avez pas besoin d’autant d’énergie, maintenant. Vous avez produit beaucoup d’énergie dans votre pays.
Shri Mataji, Autriche, 1987

Ces quelques conseils de 1987, sur le retour au troc et l’utilisation des énergies du pays, sont particulièrement d’actualité. Si nous pouvions effectivement utiliser plus encore les énergies renouvellables…et trouver d’autres moyens de commercer qui ne seraient pas dans les mains des banques, comme le troc, qui a fait un grand retour en Grèce.
Publié par notre Terre Mère

Avenir ou destruction du monde?

terre-mainsQuestion: Comment voyez-vous l’avenir de l’humanité ?
Shri Mataji: Magnifique!
Question: Il y a beaucoup de guerres dans le monde de nos jours, et très violentes. Et ma question est : qu’est-ce qui doit advenir avant que la joie n’arrive?
Shri Mataji: Vous voyez, ces guerres sont dues aux problèmes des êtres humains qui les ont créées. Si vous pouviez transformer les êtres humains, ces problèmes seraient résolus automatiquement. Si un certain nombre de personnes se transforme, il déclenchera ce changement. Il y a déjà des milliers de personnes qui ont été transformées, et vous pouvez transformer les autres lorsque vous êtes transformé.
Une question dans l’assistance sur les gitans.
Shri Mataji: N’importe quelle race, qu’il s’agisse de gitans ou d’une autre, peut obtenir sa transformation. Cela n’a rien à voir avec la race, la nationalité ou la religion, rien à voir. C’est quelque chose d’intérieur, d’inné. Si vous êtes un être humain, cela fonctionnera. La meilleure chose, dans ce changement, c’est que tous les soi-disant mauvais karmas sont également nettoyés. Seuls les êtres humains pensent qu’ils ont un mauvais karma, pas les animaux.
Shri Mataji, Prague, 1991

Publié par notre Terre Mère

Le festival du Diwali en Inde

Le festival du Diwali vient de s’achever en Inde, c’est une fête très appréciée et très joyeuse qui correspond à notre Noël, car le Diwali est un temps pour se rassembler en famille et entre amis, souvent marqué de la bonne nourriture et de la danse et où les gens s’offrent des cadeaux. C’est aussi un temps pour la prière et la réflexion sur les moins fortunés, car la déesse qui est vénérée est celle de la prospérité, de la générosité et du foyer. On illumine pour l’occasion les rues et leurs maisons de bougies variées pour célébrer la victoire de la lumière sur l’obscurité, dans tous les sens du terme, autant spirituel que matériel.

« Nous sommes ici, nous tous, pour célébrer une fête de quatre jours appelée « Diwali ». « Diwali » vient du mot en sanskrit « dipali », où « dipa » mot signifie lumière et « ali » signifie rangées, lignes. Or, beaucoup de choses se sont passées durant ces quatre jours et c’est la façon dont cette fête est célébrée, avec un tel enthousiasme. La première chose, c’est le jour de la naissance de (la déesse de la prospérité) Lakshmi, qui est le treizième jour de la lune: on appelle ce jour « dhanteras ». C’est le véritable jour où Lakshmi est née de la mer, c’est pourquoi elle est appelée « Miriam » ou « Mariam ». Le mot « Marie » vient aussi du mot « mer ». Donc, elle est née de la mer, a été créé à partir de la mer. Et à ce jour, grâce à Dieu, les êtres humains n’ont pas encore exploité la richesse de la mer, mais ils pourraient un jour commencer à le faire également. Et il y a là encore beaucoup de richesses. Alors, quand les gens commencent à s’inquiéter d’épuiser la Terre Mère, il faut savoir que la mer en regorge beaucoup plus que la terre n’en a. Donc rien n’est épuisé, il existe toujours beaucoup de réserves pour vous, et il ne faut pas s’inquiéter des réserves de richesse qui peuvent provenir de la mer. »
Shri Mataji, Londres, novembre 1982

ce discours a été tenu en 1982, il n’y avait pas encore les continents dérivants de plastiques, ni ces particules très fines de plastique qui détruisent l’appareil digestif des mammifères marins et poissons qui les confondent avec le plancton… Espérons que ces réserves attendent qu’on sache en profiter. Déjà, les vertus des algues commencent à être connues et (re)commercialisées en Occident.

Publié par notre Terre Mère

Nous possédons trop de choses

« Tous ces pays qui étaient censés être très avancés, développés, souffrent d’abord de récession, et d’une terrible récession. Cette récession va leur donner une leçon concernant la surproduction de marchandises absurdes. Le matérialisme existe parce que les gens sont devenus fous à force de cupidité.

J’étais à la recherche d’une maison en Angleterre. J’ai fait le tour des maisons à vendre. J’ai été surprise de voir que toutes sortes de choses en plastique et des choses diverses étaient entassées ; des montagnes de choses dans chaque maison, des montagnes. En passant par une porte; vous vous retrouverez avec deux jambes de pantalon qui vous tombent dessus !

J’ai vu des gens accumuler tellement de bêtises qu’ils ne savent plus où les mettre ni quoi faire, non seulement en Angleterre, mais également à Paris. Cette folie se perpétue, encore et encore. J’ai trouvé maintenant une solution….il faudrait essayer d’encourager l’artisanat. J’ai acheté de l’artisanat dans chaque pays visité. Que ce soit en Tchécoslovaquie ou en Angleterre ou ailleurs. Je ne comprends pas, comment vous pouvez aller acheter ces immondices en plastique, ces choses inutiles. »
Shri Mataji, octobre, 1997
Photo: vaisselle de l’artiste Brigitte Saugstad

http://www.prettylogic.com/kunden/ceramicart/en/work/vessels/vessel-collection/motion-cool-emotion/
publié par notre Terre Mère

S’occuper de Dame Nature

« Au lieu de détruire cette nature, essayer de la construire, essayer de voir comment vous pouvez en faire un beau jardin, ou un lieu magnifique. A chaque fois que je suis ici, je pense à ce que devrais faire avec cette terre, qui est très stérile, comment la changer. Tout le temps j’ai une pensée pour la façon de la rendre belle.
Et en cela, s’il y a de l’innocence, il n’y a pas de cupidité, pas de compétition, pas d’attachement, mais juste le fait de profiter de la beauté de votre propre création, de regarder comment les choses se passent. Les gens ont outrepassé les limites de la compréhension.
Par exemple, ici ou ailleurs en Europe, vous ne sont plus censés faire pousser des fruits. Pourquoi? Parce que le prix doit être maintenue à la baisse. Si vous avez tant de fruits pourquoi ne pas les envoyer là où ils n’ont pas de fruits? Ils vont les détruire, en finir avec les fruits, mais ils ne les (donneront) pas. Donc, l’amour et les sentiments pour les autres n’existent pas, et ils détruisent ce qui est en surproduit par la Terre Mère juste pour maintenir des prix élevés. C’est très cruel! Ils sont très cruels encore. Ils ne pensent qu’à l’argent, l’argent, l’argent, l’argent. »
Shri Mataji, 07/09/1997
Publié par notre Terre Mère

Changer de l’intérieur

« Vous devez arrêter cet excès d’industrialisation. Pour un tel petit pays comme celui-ci, l’Angleterre, il y a tant d’industrialisation! Et c’est pourquoi les gens sont sans emploi. Si certaines industries s’arrêtent, et si nous commençons à faire des choses à la main, ce serait mieux, les gens auraient des emplois, vous voyez, il y aurait un certain équilibre.

Mais j’ai vu des arbres brûlés vraiment, sur la canopée,  ce qui signifie que (les pluies acides) doivent avoir un effet ici aussi.
La nature, voyez-vous, équilibre toujours les choses. Non seulement cela, mais elle vous enseigne une leçon. Vous ne pouvez pas mettre la nature sans dessus dessous; vous devez être sensible à ce sujet. La façon dont nous avons essayé de l’exploiter est allée trop loin, à tous les niveaux, et c’est ainsi que l’on doit payer pour cela. Dieu merci, les pays sous-développés sont mieux lotis, car ils n’ont pas besoin de travailler (d’avoir de l’argent pour vivre). Mais maintenant, ils suivent le même chemin. Je ne sais pas ce qui va se passer pour eux, mais ils prennent le même chemin…

Vous ne pouvez pas résoudre les problèmes mondiaux par des méthodes superficielles. Cela doit venir de l’intérieur, il faut comprendre les implications de ce type d’économie déséquilibrée, les procédures qu’ils utilisent sont déséquilibrées, absolument déséquilibrées. »
Shri Mataji, Londres, 1985
Photo : Mandarine
Publié par notre Terre Mère

L’amour est une force

« Il y a tellement d’histoires dans les Puranas comme ça. Je ne vais pas la nommer, mais une fois, deux frères se sont rencontrés dans la jungle. Or, ils ont pensé qu’ils étaient ennemis et ont voulu se battre l’un contre l’autre, et quand ils se sont approchés de très près, ils n’ont pas été pu s’atteindre l’un l’autre. Puis ils ont sorti leurs flèches, mais les flèches n’ont pas fonctionné. Cela les a beaucoup surpris et quand ils se sont demandés: « qui est ta mère? », ils ont découvert qu’ils avaient la même mère. Alors ils ont réalisé qu’ils n’étaient pas des étrangers ni des ennemis, mais qu’ils étaient faits de la même fibre.

Quelle douceur, quelle beauté cette information leur a donnée, et quelle sécurité de comprendre que partout dans le monde, nous avons des frères et sœurs sur le plan de l’être intérieur, du (caractère) divin, et que nous sommes liés ensemble par cet amour. Quand je parle d’amour, les gens pensent que je suis en train de vous affaiblir, car ils pensent que ceux qui aiment sont des faibles. Mais la puissance la plus dynamique dans ce monde est celle de l’amour. La puissance la plus énergique est celle de l’amour. Même quand nous souffrons par amour, c’est par notre force que nous souffrons et non pas notre faiblesse.»
Shri Mataji, Mumbai, août 1973
Publié par notre Terre Mère

L’axe de la Terre

« En fait, il n’existe pas de grand pôle intérieur de la Terre Mère que l’on pourrait appeler un axe. Il n’y a rien de concret à l’intérieur de la Terre Mère que nous pouvons appeler un axe, mais c’est la force de l’énergie qui agit d’une manière telle que la Terre se déplace avec une extrême rapidité…Cet ne fait pas que se déplacer, mais il crée pour nous les jours et les nuits, afin que nous puissions travailler le jour et dormir la nuit, afin de nous donner un équilibre. Il se déplace aussi d’une telle manière circulaire autour du soleil que la moitié des pays reçoivent un soleil d’été, et l’autre moitié un soleil hivernal. C’est l’axe qui agit et s’occuper de tout. En dehors de cela, cet axe conserve les distances nécessaires avec  les autres planètes et autres corps en mouvement dans le cosmos.

Cet axe est l’intelligence de la Terre Mère, pas seulement l’intelligence mais il est son parfum, et en plus de cela, c’est la colonne vertébrale, le Sushumna nadi, peut-on dire, de la Terre Mère. Or, c’est grâce à ce seul axe que tous ces swayambhu, (des créations naturelles de la roche qui sont souvent considérées comme sacrées dans le monde entier) et tous ces grands événements comme les tremblements de terre se produisent.

C’est cet axe qui se déplace, c’est une énergie, nous pouvons appeler cet axe énergie, qui déplace la lave dans diverse directions et perce (le croûte terrestre) dans différentes zones pour créer des tremblements de terre, et aussi des volcans.

Et tous ces événements se produisent parce que l’axe a un sens de ce qui doit être fait. Cet axe nous aime ; grâce à cet axe, nous avons des saisons. Les saisons sont magnifiquement créées pour nous donner différentes variétés de nourriture et de choses. Si nous perdions la chaleur de la Terre Mère, alors nous n’avons rien sur cette Terre, tout serait gelé et il n’y aurait que de la neige, et nous n’aurions aucune nourriture, rien, et ce serait comme vivre sur la lune. »

Shri Mataji, Bombay, 01/1988

Publié par notre Terre Mère

Préférez le fait main

« Pour des choses personnelles, vous devez utiliser des choses faites main… Je ne peux pas porter un sari en nylon. Non pas que je sois très pointilleuse sur les choses, mais je ne peux pas le supporter. Après quelque temps, si je n’enlève pas mes chaussettes, qui ne sont qu’en nylon, que faire?…

Donc, vous ne serez pas en mesure de porter du plastique à même la peau, contre le corps, vos aliments, cuisiner dans du plastique. Je veux dire que c’est trop. Dieu merci, je ne pense pas que c’est possible de cuisiner dans du plastique, n’est-ce pas?

 Mais l’aluminium est une autre chose très mauvaise. L’aluminium, vous ne supporterez pas de l’utiliser. Vous utiliserez du cuivre ou du laiton, je pense que oui.

Nous pouvons posséder des choses faites main parce qu’elles sont fabriquées à la main, elles ont donc des vibrations (venant de l’artisan et du matériau, ce qui n’est pas le cas du plastique).

Les gens aimeraient avoir des choses faites main. C’est une façon de supprimer la disparité du monde. Les pays en développement peuvent faire des choses faites main. Vous ne pouvez pas les battre avec des ordinateurs, n’est-ce pas? Allez-y, soyez fous de l’informatique, vous en reviendrez. »

Shri Mataji, Nirmala Palace, Londres, 07/06/1982

Photo: vient du site d’actions solidaires http://www.etyc.org/la-gazette/658-noel-des-cadeaux-equitables-au-pied-du-sapin-decorer-la-maison-et-le-sapin.html

Produites en Inde, ces décorations de Noël proviennent de l’organisation CT Philip créée en 1971, qui aide à améliorer les conditions de vie des plus pauvres artisans de Chennai (la capitale de l’État du Tamil Nadu) en exportant vers l’Europe et notamment la France.

Publié par notre Terre Mère