Archives de Tag: musique

Prière à la Terre Mère

Voici une prière traditionnelle indienne à la terre Mère qui est vénérée comme une déesse.

Samudra-Vasane Devi Parvata-Stana-Manddale
Vishnnu-Patni Namastubhyam Paada-sparsham Kssama-Svame

« Oh Terre Mère, vous qui êtes la Déesse dont les vêtements sont l’océan et les montagnes la poitrine,
Vous qui êtes l’épouse de Vishnou (l’aspect divin représentant le principe de l’évolution),
Je m’incline devant vous;
S’il vous plaît, pardonnez-nous de vous fouler de nos pieds à chaque pas. »

Mis en musique par le groupe One Tree
Publié par notre Terre Mère

Zakir Hussein et Rakesh Chaurasia

Zakir Hussain, un virtuose des tablas et fils du grand maître Alla Rakha, joue aux côtés du flutiste Rakesh Chaurasia, fils du grand maître Hariprasad Chaurasia.

Zakir Hussein est en concert à Paris ce dimanche soir 26/10/2014
au Café De La Danse de 19h à 22h30
Publié par notre Terre Mère

« Happy » j’ai la joie de Pharell Williams

Si vous avez envie d’être au-dessus de tout, de vous sentir heureux, la joie c’est la vérité vraie, cela vous porte dans le ciel cela ouvre votre esprit sur l’horizon comme une pièce qui n’aurait pas de toit.

« Ca a l’air fou, ce que je m’apprête à dire
Il faut beau, elle est ici, tu peux faire une pause,
Je suis un ballon à air chaud qui pourrait aller jusque dans l’espace
Grâce à cet air, car je n’ai pas de soucis chérie, en fait,

Car j’ai la joie
Viens si tu te sens comme une pièce sans toit
Car j’ai la joie
Viens si tu sens que la joie est la vérité
Car j’ai la joie
Viens si tu sais ce que la joie veux dire pour toi
Car j’ai la joie
Applaudis si tu sens que c’est ce que tu veux faire

La joie,
Me faire redescendre,
Rien ne peut me faire descendre
Je suis trop haut
Me faire redescendre,
Rien ne peut me faire descendre….. »

It might seem crazy what I’m about to say
Sunshine she’s here, you can take a break
I’m a hot air balloon that could go to space
With the air, like I don’t care baby by the way
[Hook:]
Because I’m happy
Come along if you feel like a room without a roof
Because I’m happy
Come along if you feel like happiness is the truth
Because I’m happy
Come along if you know what happiness is to you
Because I’m happy
Clap along if you feel like that’s what you wanna do

Here come bad news talking this and that, yeah,
Well, give me all you got, and don’t hold back, yeah,
Well, I should probably warn you I’ll be just fine, yeah,
No offence to you, don’t waste your time
Here’s why

[Hook]
Hey, come on
[Bridge:]
(happy)
Bring me down
Can’t nothing bring me down
My level’s too high
Bring me down
Can’t nothing bring me down
I said (let me tell you now)
Bring me down
Can’t nothing bring me down
My level’s too high
Bring me down
Can’t nothing bring me down
I said

[Hook 2x]
Hey, come on
(happy)
Bring me down… can’t nothing…
Bring me down… my level’s too high…
Bring me down… can’t nothing…
Bring me down, I said (let me tell you now)
[Hook 2x]
Come on

Interprété, écrit et produit par Pharrell Williams
Voix de fond réalisées par Rhea Dummett, Trevon Henderson, Ashley L. Lee, Shamika Hightower, Jasmine Murray et Terrence Rolle
Musique EMI Avril, Inc. obo Itself and More Water From Nazareth (ASCAP), Universal Pictures Musique (ASCAP)
Enregistré par Mike Larson pour i AM Other divertissement
Assisté par Matthew Desrameaux
Montage et arrangement numérique par Andrew Coleman et Mike Larson pour i AM Other divertissement
Enregistré au Circle House Studios, Miami, Floride.
Mixé par Leslie Brathwaite au Music Box Studios, Atlanta, GA
© 2013 Universal Studios
Publié par notre Terre Mère

Ulysse revisté par Ridan

 

Heureux qui, comme Ulysse, a fait un beau voyage,
Ou comme cestuy-là qui conquit la toison,
Et puis est retourné, plein d’usage et raison,
Vivre entre ses parents le reste de son âge !

Quand reverrai-je, hélas, de mon petit village
Fumer la cheminée, et en quelle saison
Reverrai-je le clos de ma pauvre maison,
Qui m’est une province, et beaucoup davantage ?

Plus me plaît le séjour qu’ont bâti mes aïeux,
Que des palais romains le front audacieux,
Plus que le marbre dur me plaît l’ardoise fine :

Plus mon Loire gaulois, que le Tibre latin,
Plus mon petit Liré, que le Mont Palatin,
Et plus que l’air marin la douceur angevine.

Ulysse, poème célèbre de Joachim du Bellay tiré du recueil Les Regrets, XVIe siècle, interprété par Ridan qui a rajouté les deux dernières strophes tout en finesse et en profondeur.

J’ai traversé les mers à la force de mes bras,
Seul contre les Dieux, perdu dans les marais
Retranché dans une cale, et mes vieux tympans percés,
Pour ne plus jamais entendre les sirènes et leurs voix.

Nos vies sont une guerre où il ne tient qu’à nous
De nous soucier de nos sorts, de trouver le bon choix,
De nous méfier de nos pas, et de toute cette eau qui dort,
Qui pollue nos chemins, soit disant pavés d’or.

In English:

Happy, (the one) like Ulysses, who made a nice trip,
Or as the one who conquered the fleece
And then returned, full of tradition and reason,
To his parents, to live the rest of his years!

When shall I see, alas, of my village
The Smoking chimney, and in what season
Will I see the fence of my simple house,
Which to me is (like) a region, and much more?

I like more the living that my ancestors built,
Than the Roman palace with a daring front,
More than the hard marble, I like the fine slate:

(I like) more my Gallic Loir (river), than the Latin Tiber
(I like) More my little Liré, than the Palatine Hill,
And more the Angevin softness (atmosphere) than the marine air.

Ridan, album L’Ange de mon démon, 2007
Publié par notre Terre Mère

Ça vient de là-haut de Yoann Freget

Ça vient de là-haut
Il y a la pluie, les jours d’orage, quand on ne croit plus à rien
Il y a la nuit, mauvais voyage, on ne sait plus ce qui est bien
Marchands de rêves, menteuses de charme, qui nous séduisent nous désarment

Et puis, il y a l’instant…
Ça vient de là-haut
Tout devient plus beau
Quelqu’un vient changer le décor
Et nous fait croire encore

Ça vient de là-haut
C’est plus fort que les mots
Entre un regard et un soupir
Il reste un mot à dire:
Merci

Il y a l’espoir des faux amis
Qu’on s’est vu suivre pour rien
Tous ces départs ces choix de vie
Qu’on a remis à demain
Trop de mensonges, trop de blessures
Pour qu’on enlève son armure

Et puis, il y a l’instant…
Ça vient de là-haut
Tout devient plus beau
On se découvre et on respire
On a qu’un mot à dire :
Merci

Tu en as mis du temps
Mais tu es là maintenant
Ça vient de là-haut
Tout devient si beau
Si beau
Quelqu’un nous devient essentiel
Chaque seconde éternelle

Ça vient de là-haut
C’est plus fort que les mots
Entre un regard et un soupir
Il reste un mot à dire:
Merci
Merci
Merci

Voici le premier clip du single de Yoann Freget sortit hier.

Et oui cela vient de bien plus haut et nous aussi on a un mot à vous dire monsieur Freget: Merci

On peut l’acheter sur i-tunes : https://itunes.apple.com/fr/artist/yoann-freget/id603589322

Publié par notre Terre Mère

Avez-vous dit la musique est collective?

Avec un peu de matériel et beaucoup de joie, regardez ce qu’on peut faire quand on a encore le sentiment d’appartenir à un collectif et que rien ne peut nous séparer.
Publié par notre Terre Mère

Recto-Verso, le nouvel album de ZAZ

On adore la voix de cette artiste si fraîche et si profonde à la fois, les textes plein d’humanité. Elle a un esprit vraiment moderne c’est à dire ouvert sur les autres et l’environnement, avec une conscience de notre responsabilité envers l’humanité, ne serait-ce que par ce titre qui est un hommage au bonheur simple de vivre. Bravo ZAZ!

Le tire est « On Ira », il est disponible sur : http://bit.ly/zaz_onira

« Oh, quelle est belle notre chance
Aux mille couleurs de l’être humain
Mélange de nos différences
A la croisée des destins
Vous êtes les étoiles, nous sommes l’univers
Vous êtes un grain de sable, nous sommes le désert
Vous êtes mille pages et moi je suis la plume
Vous êtes l’horizon et nous sommes la mer
Vous êtes les saisons et nous sommes la Terre
Vous êtes le rivage et moi je suis l’écume
On dira que les poètes n’ont pas de drapeau…
On saura que les enfants sont les gardiens de l’âme
Et qu’il y a des reines autant qu’il y a des femmes…
On ne mérite que ce qui se partage… »

Sinon, le nouvel album « Recto Verso » de ZAZ paraît le 10 Mai en Digital et le 13 Mai en édition standard et limitée CD/DVD.
Plus sur: http://www.zazofficial.com/

Publié par notre Terre Mère

Le plus grand Amour dit avec la voix de Yoann

Voici la « naissance publique » d’un artiste aussi attachant que doué. Non seulement il inspire l’attachement et le respect par son courage et sa tenacité devant les épreuves de la vie, mais en plus il émane de lui comme un calme serein et un beau coeur.
Voici les paroles de la chanson qu’il a chanté lors de l’émission de télé réalité The Voice, une chanson très profonde sur l’amour:
The Greatest Love of all
L’interprétation la plus connue est celle de Whitney Houston, texte de Michael Masser et Linda Creed

Je crois que les enfants sont notre futur éduquons-les avec notre cœur et laissons les guider le chemin.
Montrons-leur toute la Beauté qu’ils possèdent à l’intérieur
Donnons-leur le sens de leur propre Dignité
Afin que tout soit plus facile
Laissons le rire des enfants
Nous rappeler qui nous étions d’antan.
J’ai décidé il y a de cela un temps
De ne JAMAIS marcher dans l’ombre d’un autre
Si j’échoue ou si je réussi dans ce monde
Au moins je vivrais comme je le crois profondément
Peu importe ce qu’ils pourront me prendre
Il ne prendront PAS ma Dignité
Parce que le plus grand de tous les Amours
Est en train de m’arriver
J’ai trouvé le plus grand de tous les Amours
A l’intérieur de moi
Le plus grand de tous les Amours
Est facile à atteindre
Apprendre à s’aimer Soi-même
Est le plus grand de tous les Amours
Et si par chance cet endroit spécial
Dont tu as tant rêvé
Devait t’amener à un endroit de solitude
Trouve ta Force dans « L’AMOUR! »

Plus sur Yoann Freget: http://the-voice.programme-tv.net/the-voice-saison-2/interviews/38074-yoann-freget-talent-de-the-voice/
publié par notre Terre Mère

Qui suis-je?

Identity, un petit moment pour se poser la question « qui suis-je » et pour rechercher la réponse au fon de soi.
Mis en scène par Georgeij Ocinikov, actrice Greta Repengte
publié par notre Terre Mère

Ridan, elle pleure ma planète

 

 
Ridan, album L’Ange de mon démon, 2007
Publié par notre Terre Mère