Archives de Tag: santé

Une potion millénaire pour remplacer les antibiotiques

potion-

Comment éradiquer une super bactérie résistante aux antibiotiques ?

Il faut reprendre une recette de grand-mère, car cinq ingrédients suffisent : de l’ail, de l’oignon, du vin, du cuivre… et de la bile de vache !
C’est dans un manuscrit anglais vieux d’un millénaire, qui vient d’être redécouvert par des chercheurs, que l’on a découvert cela.
Cette potion millénaire contient le remède contre le staphylocoque doré, hautement toxique voire mortel pour les plus faibles, qui résiste à la méticilline (SARM).
Pour être exact, les chercheurs de l’université de Nottingham ne savent pas très bien comment tout ça marche contre l’infection due au staphylocoque, mais apparemment ça marche…
Dr Christina Lee, un expert anglo-saxonne de la School of English a demandé l’aide de microbiologistes de Centre de l’Université des sciences biomoléculaires pour recréer cette potion du Xe siècle contre les infections oculaires, à partir d’un volume écrit en vieil anglais à la British Library, pour voir si cela pouvait fonctionner vraiment comme un remède antibactérien. Ce livre s’appelle : Le Leechbook et il est largement considéré comme l’un des premiers manuels médicaux connus et contient des conseils médicaux anglo-saxon et des recettes pour les médicaments, les pommades et les traitements.

Les premiers résultats sur la «potion», ont été testés in vitro à Nottingham et sur des souris dans une université aux États-Unis.

Les chercheurs ont présenté leurs résultats étonnants au congrès annuel de la Society for General Microbiology, qui se tient à Birmingham (Royaume-Uni) du 30 mars au 2 avril. Et ce n’est pas un poisson d’avril, regardez la date !

On a tellement méprisé le Moyen -Age et considéré que la connaissance avait commencé avec la renaissance! Il est temps de revenir aux sources…

Plus sur : http://www.nottingham.ac.uk/news/pressreleases/2015/march/ancientbiotics—a-medieval-remedy-for-modern-day-superbugs.aspx

Publié par notre Terre Mère

Publicités

L’ONU déclare le 21 juin : journée internationale de Yoga

yoga-

Moins de trois mois après la demande du Premier ministre indien, Narendra Modi, l’assemblée générale de l’ONU a adopté ce jeudi 11 septembre 2014, la résolution de faire du 21 Juin, « la Journée internationale de Yoga ». L’ONU reconnaît ainsi que le yoga fournit une approche holistique de la santé et du bien-être.

La résolution sur la Journée internationale de Yoga a été présentée par l’ambassadeur de l’Inde à l’ONU, Asoke Mukerji, et a demandé aux 175 nations de se joindre à sa demande en tant que co-sponsors, le plus grand nombre jamais réuni pour toute résolution de l’assemblée générale !
C’est aussi la première fois qu’une telle initiative, ayant été proposée par un pays, se trouve acceptée en moins de 90 jours.

Grâce à cette résolution, il est reconnu mondialement que le yoga est bénéfique à la santé et du bien-être physique, émotionnel et mental. et qu’une plus large diffusion de l’information sur les avantages de pratiquer le yoga serait bénéfique à la santé de la population mondiale.

Si l’aspect spirituel n’est pas mis en avant directement, l’ambassadeur Mukerji cité les propos de Modi sur la nécessité de changer de comportement face à notre mode de vie consumériste. C’est pourquoi, selon Modi, adopter une journée internationale du Yoga, permettrait de mettre l’accent sur la nécessité de changer de mode de vie, de changer les priorités de la personne, ce qui pourrait résulter en une meilleure prise de conscience de notre responsabilité face au changement climatique.

Le vrai chemin vers un changement passera par une prise de conscience collective des véritables priorités de la vie.
Plus sur: http://www.dnaindia.com/world/report-un-general-assembly-to-take-up-resolution-to-declare-june-21-as-day-of-yoga-2043041

Publié par notre Terre Mère

Tchernobyl ne nous a pas oubliés: et vous?

-
Depuis 1986, une enveloppe de béton contenait les radiations émises par la vieille centrale accidentée. Enfin, c’est la théorie.

Car en pratique, cette réparation faite en urgence à l’époque est en réparation depuis avril 2012 ! Ce sont les entreprises Bouygues et Vinci qui s’en occupent car elle laisse toujours s’échapper des particules radioactives dans l’atmosphère et dans l’eau !

Et hier, mardi 12 février, une partie des murs et du toit s’est écroulée !

Les autorités déclarent que «les constructions en question ne constituent pas une partie substantielle de l’enceinte de confinement …. Aucun changement de la situation radiologique sur le site n’est détecté. »

La nouvelle construction aura 108 mètres de hauteur, 162m de longueur et 12m d’épaisseur. On espère ainsi régler la question jusqu’en 2100…

Qui va payer ? La CEE surtout.

Plus sur : http://www.20minutes.fr/ledirect/708939/economie-tchernobyl-barroso-annonce-110-millions-euros-construction-nouveau-sarcophage
Publié par notre Terre Mère

Pollution intérieure: attention au formaldéïde

On parle de pollution automobile, de rejets d’usines… mais l’air intérieur de nos maisons est 5 à 6 fois plus pollué que celui de l’extérieur.
Pourquoi? Parce que la majorité des matériaux de construction, les meubles de déco modernes, les jouets, les colles de plancher et d’aggloméré, les tissus modernes, les peintures… contiennent des composés chimiques, notamment du formaldéïde.
Ce produit est le produit miracle des industriels car c’est un liant, un conservateur et un durcisseur. Mais jusqu’ici 100 études scientifiques différentes ont prouvé que le formaldéïde était cancérigène. Il était très agressif pour le rhinopharynx. Il faut dire que 3 études en 2004, 2005, 2006 ont conclu que le formaldéïde n’était pas cancérigène. Ces 3 études ont été faites par le même médecin et financée par l’industrie chimique le CEFIC « Conseil européen financé par l’industrie chimique »
Depuis, un nouveau groupe d’expert a montré une augmentation du risque de leucémie en plus du cancer du rhinopharynx avec le formaldéïde. On sait aussi que le formaldéïde agrave l’asthme…
En bref, depuis 8 ans, la CE n’a toujours pas interdit le formaldéïde.

Pourtant, un ingénieur a mis au point un système de feuille de papier de 50cm2 qui absorbe tous les polluants chimiques. Il suffit de mettre 5 à 6 feuilles de ce papier dans une armoire, à raison de 2 euros la feuille, et la pollution est divisée par 3. Un laboratoire indépendant a validé cette invention. Mais cet ingénieur n’a toujours pas trouvé de partenaires industriels : en effet, les industriels ne veulent sûrement pas admettre que leur meubles polluent pour ne pas inquiéter les consommateurs.

On est tous des apprentis chismistes:

L’utilisation de plusieurs détergents dans une maison créée aussi un effet cocktail et ses substances régissent entre elles : le formaldéide est recréée par les différentes substances mises en contact. C’est alarmant. Il faut envisager en urgence un étiquetage des détergents.

Une alternative:

Peut-on avoir zéro solvant dans les peintures? C’est possible. Un produit moins polluant est commercialisé avec une huile de tournesol. Même si cela revient à 3 fois plus cher en production, l’entreprise a choisit un mode de conditionnement pratique et la peinture que la marque vend est au même prix que les autres. C’est grâce à une réduction des coûts sur le poste de transport que cela a été possible : l’invention de poches de peinture qui prennent moins de place dans les camions que les pots. On en met 4000 sur une palette au lieu de 968 pots.

Que faire alors?

Au minimum, si on ne peut pas acheter de meubles anciens, ni poser de sols naturels, il faut aérer au moins 15 minutes matin et soir les pièces de la maison. Il faut aérer en grand pour changer rapidement l’air intérieur sans refroidir les murs de la maison en hivers. Le mieux serait de lire les étiquettes et de boycotter tous produits faits avec du formaldéïde.
Publié par notre Terre Mère

Fumer rend idiot?

Fumer tue, on le sait, mais il tue à petit feu d’un cancer du poumon entre autre, et il augmente le risque d’avoir un accident cardiovasculaire.
Mais ces jours-ci, les chercheurs du King’s College de Londres ont publié leur recherches qui montrent un lien direct entre la cigarette et un risque de démence ou de déclin mental.

Ils ont étudié un groupe de 8.800 personnes de 50 ans et plus pendant 8 ans. Les participants étaient aussi divisés en deux catégories: les non-fumeurs et les fumeurs.
Les données sur la santé et le mode de vie de ces groupes ont été recueillies. Ils ont été testé au niveau du cerveau, en apprenant de nouveaux mots ou de noms d’animaux. Ils ont tous été retestés après quatre, puis après huit ans.
Les résultats ont montré que le risque global de crise cardiaque ou d’accident vasculaire cérébral était  » significativement associée à un déclin cognitif » c’est-à-dire mental. De plus, les fumeurs avaient les scores les plus bas.
Dr Simon Ridley, responsables des recherches sur la maladie d’Alzheimer en Grande Bretagne, a déclaré: « La recherche a maintes fois lié le tabagisme et l’hypertension artérielle à un plus grand risque de déclin cognitif et de démence, et cette étude ajoute encore plus de poids à cette preuve. ..Le déclin cognitif peut se développer dans la démence, et démêler les facteurs qui sont liés à ce déclin pourrait être crucial pour trouver des moyens de prévenir la maladie…Ces résultats soulignent l’importance de prendre soin de votre santé cardio-vasculaire à partir au milieu de la vie ».

La Société Alzheimer a déclaré: « Nous savons tous que le tabagisme, une hypertension artérielle, un taux de cholestérol élevé et le surpoids sont mauvais pour notre cœur. Cette recherche s’ajoute à l’énorme quantité de preuves qui suggèrent aussi qu’ils peuvent être aussi mauvais pour notre cerveau…Une personne sur trois après 65 ans sera atteinte de démence, mais il y a des choses que les gens peuvent faire pour réduire leur risque ; avoir une alimentation équilibrée, le maintien d’un poids sain, une activité physique régulière, un contrôle sur la pression artérielle et le taux de cholestérol, et ne pas fumer peut faire toute la différence. »

Plus sur : http://www.bbc.co.uk/news/health-20463363

Image : Ma grand-mère Alza… quoi ? de Véronique Van den Abeele, illustrateur Claude K. Dubois.
publié par notre Terre Mère

Des plombages au mercure dans votre bouche

Au Japon, en Allemagne, Suède, Norvège, même en Russie les plombages au mercure sont  interdits. En Californie, leur dangerosité est reconnue officiellement mais pas interdite.

En France les dentistes continuent très souvent de poser des plombages en plomb mélangé au mercure !
Le mélange de cuivre, de poussière d’argent, d’étain, est fondu à l’aide d’une goutte de mercure, ce qui correspond à 40% du tout. Cela donne  une pâte qui épouse bien les formes du trou de la carie nettoyée. Pratique et moins cher bien sûr !

Mais si le mercure s’évapore assez rapidement à la pose, en fait, il s’échappe toujours des plombages.

En Allemagne, en 1997, des chercheurs ont fait analyser la salive de 18 000 sujets porteurs de 9 amalgames chacun en moyenne :  après dix minutes de mastication d’un chewing-gum, la salive renferme une moyenne de 47 microgrammes de mercure par litre, alors que la norme selon l’OMS pour l’eau potable est de 1 microgramme par litre ! Faites le calcul.
 
En France, l’Agence nationale de sécurité du médicament a publié un rapport en 2005 qui  décrit d’abord clairement la manière dont le mercure des amalgames est libéré dans le corps humain : « par dissolution (…) et par abrasion (…), le mercure présent dans l’air endo-buccal va être soit exhalé, soit atteindre le poumon, soit encore être dégluti et rejoindre l’appareil digestif. …« La libération de mercure est favorisée par la mastication. Ainsi, deux études de 1996 ont montré que la mastication régulière de chewing-gum…augmente les taux plasmatiques et urinaires de mercure….Les ions mercuriques … sont donc piégés et accumulés localement dans les lisosomes (dans le cerveau). Ce phénomène explique la toxicité du mercure au niveau du cerveau ainsi que sa longue demi-vie dans cet organe. De même, une partie du mercure métallique peut passer la barrière placentaire. »

La toxicité du mercure est connue depuis l’Antiquité. C’est un poison. Sans établir la longue liste de maux générés par le mercure, la maladie de Parkinson, la sclérose en plaque, l’autisme et de nombreux cas de cancers pourraient être liés à une intoxication au mercure.

La solution reste de trouver un dentiste qui pratique le remplacement des plombs par des composites inoffensifs et ce de manière très contrôlée car les retirer sans faire très attention peut intoxiquer de manière importante.
Ici pour les solutions alternatives au mercure : composite etc……
http://www.holodent.fr/index.php/toxicite/54-materiaux-non-metalliques-en-dentisterie
Voir aussi le site du docteur Albert Roths a Strasbourg :
http://www.energetiquedentaire.fr/
http://www.francaise-bio-energetique.com/roth-energetique-dentaire.htm

Plus sur :   « Le mercure des amalgames dentaires : Actualisation des connaissances », octobre 2005. Il était téléchargeable sur le site de l’AFSSAPS mais il est en cours d’actualisation ! http://ansm.sante.fr/Activites/Surveillance-du-marche-des-dispositifs-medicaux-et-dispositifs-medicaux-de-diagnostic-in-vitro-DM-DMDIV/Dispositifs-medicaux-Operations-d-evaluation-et-de-controle-du-marche/Dispositifs-medicaux-Operations-d-evaluation-et-de-controle/Le-mercure-des-amalgames-dentaires/(language)/fre-FR

A lire absolument sur le sujet : le livre de Françoise Cambayrac Vérité sur les maladies émergentes ; http://livre.fnac.com/a2062606/Francoise-Cambayrac-Verites-sur-les-maladies-emergentes

 Publié par notre Terre Mère

TV: lobotomie ou loisir préféré des Français?

Tout ce qui est neuroscience, recherches fondamentales sur le cerveau, est utilisé par une nouvelle catégorie de publicitaires : le neuro-marketing. Des consultants en marketing utilisent donc les découvertes en neurosciences chez l’enfant pour mieux cibler leurs futurs clients.
Par exemple, quand on regarde un film, les moments de suspens, les passages violents qui font peur, tiennent le cerveau en alerte. La pression que l’on met à suivre avec toute notre attention l’histoire créée une tension dans notre cerveau. Or c’est à ce moment-là que la pub se produit en général, avec plus ou moins de liberté selon les pays. En France, il y a la règle d’une pub par 45 minutes de projection alors qu’aux Etats-Unis ou en Grande Bretagne cela peut aller jusqu’à 3 coupures dans le même temps.
Pourquoi cette coupure de pub ?
Parce qu’après la tension précédente, le cerveau se relâche et devient très disponible car il est en phase de relaxation.
Après la tension, le cerveau est en état d’absorption et assimile les pubs sans « se méfier ».

Si vous en doutez, regardez ce très intéressant reportage de Michel Desmurget.
Dans les cinq premières minutes, on voit à quel point le monde de la TV n’est pas un monde d’éthique, cela on s’en doutait, mais pas non plus un monde d’ambition culturelles ou me^me de recherche d’expressions visuelles originales. Ce qu’il faut, c’est satisfaire les annonceurs qui sont les payeurs.
Donc l’objectif de la TV est de vendre et non pas de faire des programmes.

On voit aussi que notre cerveau est vraiment faillible. Par exemple, lors d’une pub pour le tabac, les images sont tellement séduisantes, la plastique tellement attirante que le message conscient « il n’est pas bon de fumer » n’a pas assez d’importance pour lutter. En fait ces annonceurs ‘adressent au cerveau reptilien, cela qui est le plus ancien et qui résonne par analogie, au contraire du lobe frontal qui est plus sophistiqué et qui peut faire des analyses.
Comme le fumeur est toujours un héros positif, l’enfant qui voit une pub pour les cigarettes emmagasinera l’image qu’un héros qui fume est « cool ». Il sera impressionné par les non dit et non par le message verbal.
Idem pour ce qui concerne la séduction sexuelle : cela marche très bien.
C’est ainsi que les chercheurs parlent d’attention captée, celle qui fait intervenir l’inconscient ou le cerveau reptilien, et d’attention dirigée, celle qui utilise les fonctions neuronales les plus complexes.
De plus, certains psychologues véhiculent une idée assez fausse et très ancienne, puisqu’elle nous vient d’Aristote, qui s’appelle la catharsis: on projetant sa propre violence sur un film, on pourrait s’en débarrasser. Or, nombre d’études dans différents pays ont montré que c’était l’inverse qui se produisait. Plus on regarde de films violents, plus on est agité, et plus notre seuil de tolérance vis-à-vis de al violence est élevé ; il y a une sorte d’accoutumance qui fait qu’on s’habitue, tout simplement, et on perd notre inhibition face à notre propre violence. Dans cette culture audiovisuelle de violence et de sexe facile, il suffit de regarde n’importe quel clip musical, le passage à l’acte devient plus facile. C’est d’autant plus vrai chez l’enfant.
Or, l’attention se développe tout au long de notre vie et non pas seulement durant l’enfance. Donc tout n’est pas perdu, on peut encore se déprogrammer !

Finalement, que faire ? Regarder la TV 3 à 4 heures par semaine et vous garderez votre indépendance tout en donnant des vacances à votre cerveau !

Une bonne façon de retrouver sa liberté est de recourir à la méditation qui permet de prendre du recul par rapport à toutes ces infos plus ou moins parasite qui inondent notre cerveau. La méditation détend notre mental et permet ensuite de le booster pour toutes les activités cognitives. Retrouver ces moments sur le film, pour ceux qui n’ont pas le temps, regardez en 4 minutes cette analyse scientifique remarquable sur le fonctionnement de l’attention :
Minute 23 : deux formes d’attention : captée et dirigée
Minute 26 : la méditation développe l’attention dirigée chez l’adulte

Sur la catarsis : La catharsis est l’épuration des passions par le moyen de la représentation dramatique : en assistant à un spectacle théâtral, l’être humain se libère de ses pulsions, angoisses ou fantasmes en les vivant à travers le héros ou les situations représentées sous ses yeux. La catharsis désigne donc, d’abord, la transformation de l’émotion en pensée.
Article de Jean-Michel Frodon dans Les Cahiers du cinéma, 07-08/ 2009 p. 75

« Nous voyons ces mêmes personnes, quand elles ont eu recours aux mélodies qui transportent l’âme hors d’elle-même, remises d’aplomb comme si elles avaient pris un remède et une purgation. C’est à ce même traitement, dès lors, que doivent être nécessairement soumis à la fois ceux qui sont enclins à la pitié et ceux qui sont enclins à la terreur, et tous les autres qui, d’une façon générale, sont sous l’empire d’une émotion quelconque pour autant qu’il y a en chacun d’eux tendance à de telles émotions, et pour tous il se produit une certaine purgation et un allégement accompagné de plaisir. Or, c’est de la même façon aussi que les mélodies purgatrices procurent à l’homme une joie inoffensive. »
Extrait de la « Politique » d’Aristote, qui lui, ne connaissait pas la violence télévisuelle….
Publié par notre Terre Mère

Réponses préhistoriques aux problèmes d’aujourd’hui

J’aimerais partager et vous donner envie de lire le livre de François Couplan « la Nature nous sauvera «  !
Depuis plusieurs années  la cueillette sauvage m’interpellait. Je me limitais aux tisanes avec les plantes aromatiques de mon jardin principalement, et je me nourrissais de quelques ouvrages sur les plantes sauvages et remèdes anciens sagement rangé sur une étagère ! …
Cet ouvrage est tombé à point nommé sur mon chemin, comme la pierre qui manquait à l’édifice ! Une vraie révélation acceptée spontanément et attendue.

Avec son livre « la Nature nous sauvera », François Couplan nous explique clairement qu’être très proche de la Nature, se nourrir de plantes sauvages ( spontanées ) nous permet de mieux ressentir la nature des choses, des êtres humains et de nous-même. Cela nous aide à avoir une vision globale et claire, tout en nous apportant une indépendance vis a vis de la société de consommation.

La qualité extrêmement plus nutritive des plantes spontanées nous permet d’être en meilleure santé, de moins manger et donc d’avoir moins de besoins que l’agriculture actuelle veut bien nous faire croire, elle qui nous propose des plantes dénaturées, affaiblies. Un exemple simple: l’ortie a 7 fois de vitamine C que les oranges, qui viennent d’ailleurs, et le cynorhodon 15 fois plus. Les parties vertes des végétaux renferment autant de protéines que le lait et la viande qui demande une surface énorme en équivalence, elle encrasse et fatigue l’organisme.
Au Moyen-Age, l’église à détruit une partie des forêts afin de balayer les cultes païens liée à la Nature. Elle s’est opposée au culte de la nature « sauvage » / spontanée et a occulté la part maternelle et féminine que chacun trouvait en la Terre Mère, ce qui a définitivement écarté les femmes de la société et du pouvoir. L’agriculture a été alors le premier pas de la domination du masculin sur le féminin, et cela a naturellement engendré la peur profonde de manquer, contrairement à la cueillette qui permet de rester dans l’instant et d’accepter le don spontané de la nature, ce qui renforce la confiance en la vie!

Aujourd’hui, nous mangeons au-delà nos besoins pour compenser nos angoisses, nos peurs, nos soucis affectifs ou bien par habitude… Continuer de manger de la viande au rythme où nous le faisons est un luxe d’enfants gâtés: nous devrions enfin devenir raisonnables ! Manger sobrement , avec moins de calories , est un facteur de santé et de longévité …

L’évolution se fera dans le sacré, en prenant conscience de la beauté magique de la vie qui mérite d’être profondément respectée !
Pour ma part, il ne me reste plus qu’ à m’extirper de mes conditionnements alimentaires, mais le désir est là, car plus le temps avance, plus je constate que la nourriture devient un problème….
« La Nature nous sauvera » de François Couplan aux éditions Albin Michel 2008
Christian Tournebize pour notre Terre Mère

l’harpagophytum, un anti-inflammatoire naturel


L’harpagophytum est une plante qui pousse en Afrique du Sud et en Namibie et dont les racines servent à fabriquer des substances anti-inflammatoires et analgésiques. Le soulagement que l‘harapagophytum procure aux personnes souffrant de rhumatismes est rapide et sans effet secondaire.

En Allemagne, le docteur Wegener T. a conduit une étude en 2003 qui montre comment l’harpagophytum réduit la douleur et les symptômes de l’arthrose chez un groupe de patients.
L’harpagophytum serait aussi efficace que des médicaments pour calmer les inflammations et les douleurs de l’arthrose.

En France, une autre étude a été conduite en 2000 pendant 4 mois sur 122 personnes, pour évaluer l’efficacité et l’innocuité de l’harpagophytum dans le traitement de la hanche et l’arthrose du genou, comparativement au médicament « diacerhéine ». Le critère d’évaluation était le score de douleur, les doses étaient de 2610 mg d’harpagophytum par jour, comparées avec la prise de diacerhéine à 100 mg par jour.
Des améliorations considérables dans symptômes de l’arthrose ont été observées dans les deux groupes, sans différence significative pour la douleur. Toutefois, l’utilisation d’analgésiques (acétaminophène caféine) et anti-inflammatoires (diclofénac) des médicaments allopathiques a été significativement réduite dans le groupe prenant de l’harpagophytum, qui a eu également un taux nettement plus faible d’effets indésirables.
Donc, on peut en conclure que l’harpagophytum était au moins aussi efficace qu’un médicament de référence (diacerhéine) dans le traitement de l’arthrose du genou ou de la hanche et réduit la nécessité d’analgésique et d’anti-inflammatoires.

Sources sur : http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/14669250

http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/11143915

Publié par notre Terre Mère

Le persil, un allié de la digestion


Si le persil accompagne souvent les plats contenant beaucoup d’ail, c’est parce qu’il a une action sur la digestion et par conséquent, sur la qualité de l’haleine.
En fait, c’est est un puissant déodorant naturel pour l’organisme car il contient beaucoup de chlorophylle. La chlorophylle étant très alcaline, elle agit sur les voies digestives en régulant la production de bactéries. La chlorophylle purifie ainsi tout le corps ce qui rafraîchit l’haleine. Ces qualités de la chlorophylle par rapport aux odeurs corporelles sont connues dès les années 1950 et c’est depuis que les chewing-gums et les dentifrices à la chlorophylle ont été lancés.

La chlorophylle, possède aussi des vertus anti-cancérigènes, anti-oxydantes et anti-inflammatoires. Elle contient aussi beaucoup de vitamine A, C, E et K, d’acide folique (B9), de fer, de calcium et de magnésium. Elle purifie le corps en se liant aux métaux lourds comme le mercure, ce qui permet de les évacuer du corps.

La chlorophylle est présente essentiellement dans les légumes verts et les algues, mais aussi dans le maté, cette boisson chaude d’Amérique du Sud que l’on peut boire en infusion ou en décoction. Le maté est source de vitamines A, C, E, B1, B2, de minéraux comme le magnésium, le potassium, le manganèse, le phosphate… Il n’y a pas de véritables contre-indications au maté, mais comme il contient de la caféine, les femmes enceintes doivent faire attention tout comme ceux qui souffrent de maux de tête ou d’hypertension. Pas plus de 2 à 4 tasses par jour de 10 à 15 grammes de feuilles par litre d’eau chaude. A consommer avec modération donc.
Publié par notre Terre Mère