Ouverture des jeux du commmonwealth 2010

Nous avons été impressionnés le 3 octobre par l’ouverture des jeux du Commonwealth 2010 à New Dehli en Inde: 

Les artistes de cette féerie de lumière ont fait apparaître un homme fait de spirales lumineuses et assis en tailleur: c’est un homme qui médite. En son intérieur est représenté ce qui est appelé le corps subtil de l’homme, composé d’une énergie nommé Kundalini et des sept principaux chakras. La montée de l’énergie Kundalini du sacrum vers le sommet de la tête avec l’illustration de l’ouverture du Sahasrara y sont représentés.

C’est devant plus de 60 ooo spectateurs présents à cette ouverture que le commmentateur explique ce système d’énergie subtile. Cette présentation est relayée par les plus grands réseaux d’informations du monde anglophone.
 En fait, il s’agissait de démontrer à quel point les anciennes connaissances yogiques forment la richesse éternelle de l’Inde.
Des femmes portent des fleurs pour faire une « Puja » à cet être spirituel éclairé de sa lumière intérieure. Pour elles, c’est un acte de respect et de dévotion. En Inde, le rituel religieux marque la vie quotidienne des habitants.
Vient ensuite un autre symbole de la vie quotidienne des indiens, un train et ses wagons. C’est un moyen de transport essentiel dans ce pays. Il a aussi une place prépondérante dans ce spectacle.

Les wagons y reconstituent la vie ordinaire : un premier pour les bracelets en verre, que les Indiennes aiment tellement porter ! Un deuxième pour les politiques qui arranguent la foule en espérant récolter des suffrages; la vie politique est très importante et très riche dans ce pays. Un troisième pour l’industrie du film, très connue de nos jours et qu’on appelle Bollywood, avec une star indienne au sommet…

En bref, en  regardant cette vidéo, nos yeux sont ébahis devant cette ouverture des jeux Commonwealth 2010 tout en esthétique, couleurs et subtilité exotique, étonnante de lumière et de joie.

Pour connaitre plus amplement le corps subtil, les chakras et la kundalini, une présentation approfondie est disponible sur le site :  http://www.sahajayoga.asso.fr

Publié par notre terre Mère

L’ère du Verseau, l’ère de la Terre Mère

verseau« Il est très important que vous compreniez la valeur de la Terre Mère.

Elle a été très bienveillante avec vous, elle a absorbé vos vibrations, elle vous a donné tout ce que vous voyez autour de vous.

…Le temps est enfin venu de vénérer la Terre Mère, car l’ère du Verseau a débuté. Et le Verseau, c’est la Kumbha (une cruche) , c’est la Terre Mère.

Notre conscience peut saisir l’essence de la Terre Mère, ce que nous observons également chez tous les êtres humains, hommes ou femmes. La conscience se déplace vers une expression plus féminine de la vie. »

Shri Mataji, Surbiton, Angleterre, 21/08/1983

Voici un symbole universel à l’Est comme à l’Ouest. En Inde, la Kumbha est une cruche qui symbolise de la terre, son matériau, et aussi l’eau qu’elle contient. Cette eau représente l’énergie subtile qui sera déversé sur les hommes pour éveiller leur propre énergie, endormie dans l’os du sacrum, la Kundalini. Cette image est aussi celle du Verseau, où l’eau d’une cruche se déverse sur les croyants.  L’ère du Verseau est aussi une époque, notre époque, où nous est promis la connaissance de cette énergie divine qui se répand comme des vibrations fraîches ou une sensation d’eau, au sommet de la tête ou sur les mains.

publié par notre Terre Mère

Enfants de la Terre Mère

terre-peinture-arbre

« Parler de l’Adi Shakti est un sujet difficile, car il n’est pas facile de comprendre que l’ Adi Shakti est le pouvoir de Sadashiva, le Dieu Tout-Puissant. Elle est Son souffle, comme certains la dénomment, d’autres disent qu’Elle est Son désir, d’autres encore, qu’Elle est le pouvoir intégral de Sadashiva…Ce sujet a été décrit par beaucoup et de façon différentes dans divers ouvrages.

En fait, nous n’avons pas besoin d’aller aux fondements de la création de l’Adi Shakti, mais nous partirons du moment où l’Adi Shakti a commencé à travailler sur cette Terre Mère.
Nous devons savoir que la première chose qu’Elle a créée, c’est une Kundalini dans la Terre Mère…
Si nous ne savons pas comment respecter la Terre Mère, nous ne savons pas comment nous respecter nous-mêmes. L’expression de l’Adi Shakti est nous-même est la Kundalini, c’est sûr, la Kundalini est la réflexion en nous de l’Adi Shakti.

Mais cette réflexion s’est aussi exprimée dans la Terre Mère, à différents endroits, dans des pays, des villes différents…
La Kundalini est, devrait-on dire, une toute petite partie de l’Adi Shakti. Nous pourrions aussi dire qu’Elle est le désir, le pur désir de l’Adi Shakti. Donc, l’Adi Shakti est le désir absolu de Sadashiva, et la Kundalini, l’Adi Kundalini, est le désir absolu de l’Adi Shakti.
Or, cette Adi Kundalini s’est d’abord exprimée dans la Terre Mère, à l’intérieur. Elle s’est manifestée à l’intérieur de manière à la rafraîchir son centre, du mieux qu’Elle pût, puis s’est manifestée à la surface de la Terre en différents chakras.
Il existe donc très forte similitude entre nous et (l’être cosmique) le Virata, entre la Terre Mère et les êtres humains. Si tous sont des réflexions de l’Adi Kundalini, il existe donc une forte connexion entre eux. Mais cet aspect n’est pas compris des être humains, ils ne comprennent pas à quel point ils sont connectés à la Terre Mère.
…Tous les mouvements de la Terre Mère sont contrôlés par cette Kundalini intérieure qui est la réflexion de l’Adi Shakti. La gravité qu’Elle possède est aussi une manifestation de la Kundalini de la Terre Mère. »
Shri Mataji, Italie, 25/05/1997

publié par notre Terre Mère