OGM : tous compromis !

La commission de la santé et de la sécurité alimentaire de l’UE, l’Autorité Européenne de Sécurité des Aliments ou AESA n’est pas indépendfante !

A l’heure où les congflits d’intérêts nous questionnent justement, il est vraiment fort d’apprendre que la Présidente de l’AESA, Madame Banati,  est membre du conseil d’administration d’une association regroupant 400 grandes entreprises de l’agro-industrie et de l’agro-pharmacie  : c’est à dire pour les plus connues et non des moindres, Monsanto, Synerga, Nestlé, Kraft foods.

On s’en doutait déjà me direz-vous : l’AESA a approuvé plus de 100 OGM ! M ais c’est autre chose d’en avoir la preuve. Comme quoi, dans le joli monde des OGM, où tout a l’air d’être si parfait, il semble que chacun soit plus ou moins compromis.

Merci à José Bové député européen pour Europe Ecologie, d’avoir révélé cette information lors d’une conférence de presse, à Bruxelles, aujourd’hui.

Heureusement qu’il nous reste quelques David, quelques Don Quichotte des temps modernes pour dénoncer cette masquarade ! 
Plus sur :

http://www.lemonde.fr/planete/article/2010/09/29/la-presidente-de-l-autorite-europeenne-de-securite-des-aliments-appartient-a-un-lobby-industriel_1417442_3244.html

Publié par notre Terre Mère

Saumon transgénique made in USA

De plus en plus fort : la société américaine AquaBounty Technologies a créé un nouveau saumon à partir de gènes d’anguilles. Mais son produit, qui grossit en 16 mois au lieu de 2 ans et demie, « ne serait pas étiqueté comme produit transgénique » car il est soi-disant biologiquement identique aux autres saumons !

Or ce sont des scientifiques direz-vous, ils doivent savoir de quoi ils parlent.
Mais les experts de la FDA, l’autorité américaine de régulation des médicaments et des aliments, a déjà donné ses conclusions qui se sont basées sur le dossier remis par l’entreprise AquaBounty !

Juge et partie encore une fois.

L’une des plus grandes organisations américaines de défense des consommateurs, vient de contredire hier le fait qu’il n’y ait aucune différence biologique entre les saumons transgéniques et les autres…

Ce saumon sera le premier aliment OGM à entrer dans les assiettes des Américains : mais 95% d’entre eux veulent avoir un étiquetage clair leur permettant de choisir en connaissance de cause, s’ils veulent manger OGM ou non. Et on irait jusqu’à leur enlever ce droit… 

En Europe, nous sommes encore un peu protégés mais pour combien de temps ?

Remarque : « made in USA », c’est un peu raccourci. Il a été conceptualisé aux USA, les oeufs sont fabriqués au Canada, il grandit dans des citernes au Panama et se consomme aux USA, avec bien évidemment, une grosse production de gaz à effet de serre. En bref, c’est une croissance tout à fait en opposition avec celle d’un saumon.

Photo : fournie par  AquaBounty Technologies, montre 2 saumons au même âge. Devinez lequel est transgénique… 

Publié par notre Terre Mère

Du jus de raisins aux OGM ?

L’arrachage le 15 août 2010 des pieds de vigne transgénique sur la parcelle expérimentale de l’Institut scientifique National de Recherche agronomique, L’Inra, repose le problème de la culture OGM en milieu naturel.

Depuis 160 ans, le vignoble français souffre de la maladie du court-noué, un ver microscopique, le nématode, qui pique les racines et transmet le virus.   Le court-noué est impossible à éradiquer.

Il n’y a que 2 solutions envisagées : développer des plants résistants à ces vers ou mettre les sols en jachère. Cette dernière solution est plébiscitée par les viticulteurs biologiques mais jugée trop coûteuse par les exploitants traditionnels.

Comme nous ne pouvons plus utiliser de produits chimiques (les nématicides) pour désinfecter les sols et se débarrasser ainsi du ver qui infecte les racines de la vigne, il faut arracher les pieds jusqu’à la racine et laisser le sol au repos pendant huit à dix ans !!

Nous comprenons donc bien le problème, car attendre 10 ans ou développer des porte-greffe transgéniques résistants en pleine nature, ce qui nous semble vraiment dangereux, ne sont pas des solutions !

 Mais, nous pourrions aussi revenir à une habitude agricole bien plus saine même si elle est plus longue : la sélection d’espèces résistantes. Il s’agit de développer par hybridation des porte-greffe résistants au ver. Cette sélection classique fait aujourd’hui l’objet de nombreuses recherches.

Plus sur : http://www.actu-environnement.com/ae/news/vigne-ogm-10888.php4

http://www.lepoint.fr/archives/article.php/375009

 Publié par notre terre Mère

Moto Passion Générosité

Ils sont amoureux des belles mécaniques routières et des longues virées découvertes. La moto est leur passion. Leur cœur de motard est amour. Ainsi sont les membres de l’association Moto Passion fixée à Saint Mars du Désert, une commune de 4200 citadins ruraux, située à proximité nord-est de Nantes.

Pendant longtemps, ils ont pensé à leur satisfaction personnelle et puis un jour, c’est le déclic, celui de partager leur joie de vivre avec les anonymes dans le besoin dans leur commune.

C’est ainsi qu’est née l’idée de verser les recettes collectées lors de leur prochain Show acrobatique moto, prévu le samedi 28 aout 2010, à une association locale.

Frédéric, jeune motard, responsable de la communication, nous parle de ce projet avec intuition et un enthousiasme communicatif :

« Un jour de début novembre 2009, nous avons lu dans la presse les difficultés d’une maman, habitante de la commune, confrontée à la maladie de son enfant de 5 ans atteint comme 150 autres enfants en France du syndrome de Sanfilipo, une maladie génétique neurologique dégénérescente.

Nous sommes allés à la rencontre cette famille. Aux parents, nous avons posé cette question : « Est-ce que nous avons le droit de vous aider ? »

Leur surprise passée, ils nous ont exprimés leur désir d’accompagner avec leur association Dantomchoeur, les familles des Pays de la Loire qui ont des enfants atteints comme leur petit Tom.

L’enfant, lorsqu’il veut dire «  je t’aime », dit « dans mon cœur ». Et il nous a dessiné un cœur qui est devenu le logo de leur association.

Depuis 8 mois, nous consacrons une grande partie de notre temps libre à l’organisation de cette journée du 28 aout. Au fil du temps, nous avons évolué et lié des échanges plus personnalisés avec les mécènes, artisans, commerçants, municipalité, laboratoire de recherche médicale spécialisé, et les acrobates de la moto. Par exemple, Christophe Duke, le numéro 1 français de sa spécialité, lorsqu’il nous appelle pour les moyens techniques de son intervention, nous pose la question « Comment va Tom ? ».

Tous les adhérents du projet s’expriment avec un élan venant du cœur. Rapporté à la famille de Tom, elle le reçoit comme un bol d’air frais. 

Et nous attendons pour le 28 août 2 000 à 3000 spectateurs, imaginer notre enthousiasme !!!»

http://www.motopassionsmdd.com

http://www.motopassionsmdd.com/rubrique,dantomchoeur,1180091.html

http://www.saint-mars-du-desert.fr/

Interwievé et publié par notre Terre Mère