La reconnaissance des Amérindiens

obama_tribal2_giLe président Obama a déclaré jeudi 5 novembre 2009 que le gouvernement fédéral était coupable d’avoir maltraité des Amérindiens dans le passé et a promis de nouer une nouvelle relation entre le gouvernement fédéral et les chefs tribaux.

 «Nous savons que l’histoire que nous partageons, » dit Obama «est une histoire marquée par la violence, la maladie et le dénuement. Les traités ont été violés, les promesses ont été brisées. On vous a dit : vos terres, votre religion, votre culture, vous ne pouvez pas les conserver…

 Je veux vous donner ma garantie solennelle que cette visite n’est pas la fin du processus mais que c’en est le début. Nous allons engager un suivi », a déclaré M. Obama sous les applaudissements, en clôturant la conférence. «Nous allons continuer à travailler avec vous pour s’assurer que les premiers Américains obtiennent les meilleures chances possibles dans la vie. »

Un Américain dit: « Tant que les USA ne reconnaissent pas officiellement les injustices commises contre nos frères et sœurs amérindiens, ce pays ne sera pas réellement libre. Mais si le peuple américain et son gouvernement admettent ce passé horrible, alors, ce pays deviendra un grand pays. »

Plus sur : http://www.cnn.com/2009/POLITICS/11/05/obama.tribal.conference/index.html

Publié par notre Terre Mère

Vandana Shiva, les peuples dits primitifs

vandan-shiva-interviewQue pensez-vous de l’opposition entre ; une gestion planétaire globale de l’environnement et l’approche locale de l’écologie ?
« Les peuples dits  » primitifs  » ont toujours possédé un sens de la cosmologie planétaire, comme si chacune de leurs actions impliquait
la planète tout entière. Même les communautés les plus isolées ont toujours eu une vision cosmique de notre planète et d’un certain équilibre a préserver. En ce sens, le local a toujours englobé le planétaire. Il est immoral de priver les communautés locales de leur conscience planétaire. »

Comment les communautés locales vivent-elles ou exploitent-elles leur intuition planétaire ?
 » Les rapports entre les planètes, ce qui décide du moment des semailles ou de l’alternance des cultures, sont à la base de tous les systèmes traditionnels d’agriculture. Autre exemple : beaucoup de paysans possèdent une sorte de savoir scientifique qui leur permet de deviner au comportement de certains insectes l’imminence d’une inondation et leur permet de s’enfuir à temps. Mais cela, c’est déjà du passé puisque les pesticides ont détruit tous ces indicateurs vivants. Nous croyons créer des systèmes plus fiables que les systèmes traditionnels, alors qu’ils sont en fait plus vulnérables.

Il me semble que la société industrielle s’est appauvrie … Ethiquement, c’est la seule société qui ne distingue pas le bien du mal, ne donne pas la possibilité de dire non, qui n’a ni critères ni valeurs, ni rien qui impose des limites à l’action… »

Vandana Shiva répond aux questions de Judithe Bizot. Mars 1992
http://www.unesco.org/courier/2001_12/fr/science3.htm
Publié par notre Terre Mère

Dans la beauté je marcherai

paroles indiennes« Nous sommes tous les fleurs du jardins du Grand Esprit.
Nous partageons une racine commune qui est la Terre Mère.
Le jardin est beau car il est de différentes couleurs,
et ces couleurs représentent nos différentes traditions et cultures. »
 Grand-père David Monongye. 

« Ô Grand Esprit,
Dont j’entends la voix dans le vent,
Et dont le souffle donne la vie au monde, écoute-moi !
Puissent mes pas me porter dans la beauté,
Puissent mes yeux toujours voir
Le coucher du soleil rouge et pourpre.
Puissent mes mains respecter les choses que Tu as crées
et mes oreilles être attentives à ta voix.
Que je puisse apprendre les leçons que Tu as cachées
dans chaque feuille et chaque pierre.
Je cherche la force,
non pas pour être plus grand que mon frère,
mais pour combattre mon pire ennemi : moi-même.
Pour que je puisse toujours venir vers toi les mains propres et le regard franc.
Pour qu’au crépuscule de la vie, comme le soleil qui se couche,
je puisse venir vers toi sans honte. »
Un Indien d’Amérique.

 Dans la beauté je marcherai, paroles indiennes de sagesse et de paix,
de Helen Exley,  Exley Editions, collection : Les Livres à Aimer, 1997
Publié par notre Terre Mère

Notre Terre

Chef Joseph, Nez-Percés« La Terre a été créée avec l’aide du Soleil

et elle devrait être laissée telle qu’elle était …

 La terre et moi sommes du même esprit.

La mesure de la terre et la mesure de nos corps sont les mêmes.

Dites-nous, si vous l’osez, que vous avez été envoyés par le Pouvoir créateur

pour nous parler …

 Mais ne vous méprenez pas et comprenez bien la raison de mon amour pour la terre.

Je n’ai jamais dit que la terre était mienne pour en user à ma guise.

Le seul qui ait le droit d’en disposer

est Celui qui l’a créée. »

Chef Joseph, Nez-Percés

Publié par notre Terre Mère

Remerciements au monde naturel

prière-thanksgiving-four-winds-canada
Au peuple :
Aujourd’hui, nous nous sommes réunis et nous voyons que les cycles de vie se poursuivent. On nous a donné le devoir de vivre d’une façon équilibrée et harmonieuse les uns avec les autres et avec tous les êtres vivants. Alors maintenant, au moment de nous offrir des salutations et des remerciements  les uns aux autres comme un seul peuple, rassemblons nos esprits comme un seul.
Maintenant, nos esprits ne font qu’un.

A la Terre Mère :
Nous sommes tous reconnaissants à notre Mère, la Terre, car elle nous donne tout ce dont nous avons besoin pour vivre. Elle soutient nos pieds lorsque nous nous promenons sur elle. Qu’elle continue de prendre soin de nous comme elle l’a fait dès le début des temps, nous remplie de joie. À notre Mère, nous offrons ces salutations et remerciements.
Maintenant, nos esprits ne font qu’un.

Aux Arbres:
Tournons maintenant nos pensées vers les arbres. La Terre possède de nombreuses familles d’arbres, qui ont leurs propres instructions et utilisations. Certains nous fournissent abris et ombre, d’autres des fruits, de la beauté et d’autres choses utiles. De nombreux peuples du monde utilisent l’arbre comme symbole de paix et de force. D’un seul esprit, nous saluons et remercions l’arbre de vie.
Maintenant, nos esprit ne font qu’un.

A grand-mère Lune :
Rassemblons nos esprits et rendons grâce à notre plus vieille grand-mère, la Lune, qui éclaire le ciel étoilé. Elle est le guide des femmes partout dans le monde, et elle régit le mouvement des marées océaniques. Par son visage changeant, nous mesurons le temps, et c’est la Lune qui veille sur l’arrivée des enfants, ici sur Terre. D’un seul esprit, envoyons nos salutations et remerciements à notre grand-mère, la Lune.
Maintenant, nos esprit ne font qu’un.

Extraits d’une prière indienne Haudenosaunee du Canada
publié par notre Terre Mère

Prière iroquoise

CANADA - INDIENS IROQUOISNous rendons grâces à notre Mère, la Terre, qui nous soutient.
Nous rendons grâces aux rivières et aux ruisseaux qui nous donnent l’eau.
Nous rendons grâces à toutes les plantes qui nous donnent les remèdes contre nos maladies.
Nous rendons grâces au maïs et à ses sœurs les fèves et les courges, qui nous donnent la vie.
Nous rendons grâces aux haies et aux arbres qui nous donnent leurs fruits.
Nous rendons grâces au vent qui remue l’air et chasse les maladies.
Nous rendons grâces à la lune et aux étoiles qui nous donnent leur clarté après le départ du soleil.

Nous rendons grâces à notre grand-père Hé-No, pour avoir protégé ses enfants des sorcières et des reptiles, et de nous avoir donné sa pluie.

Nous rendons grâces au soleil qui a regardé la terre d’un œil bienfaisant.
Enfin, nous rendons grâces au Grand esprit en qui s’incarne toute bonté et qui mène toutes choses pour le bien de ses enfants.
 
Paroles indiennes- Textes indiens d’Amérique du Nord recueillis par Michel Piquemal – Albin Michel- Carnets de sagesse, p.29

publié par notre Terre Mère

En Inde, la terre est une mère

En Inde la terre est considérée comme une Mère. Elle nougaumukh%20source%20of%20Gangas héberge, elle nous accueille, elle nous nourrit. Elle est présente dans le corps de chacun sous la forme de l’atome de carbone. Nous pensons d’ailleurs que nous sommes faits de ces 5 éléments. De ce fait nous l’appelons Terre-Mère, Shri Bhoomi Devi

 Pour les indiens, les 5 éléments que sont la terre, l’eau, le feu, l’air et l’éther, sont chacun considérés comme des principes Divins, des déités dans notre culture. Elle est l’élément de base, elle soutient et permet aux 4 autres éléments d’exister et de se développer.

  Donc c’est une Mère Divine. Pour cette raison, dans la tradition indienne, quand nous nous levons le matin, nous demandons humblement : Oh Terre-Mère, s’il vous plait, pardonnez-moi car je vous touche avec mes pieds. (Car en Inde, toucher avec les pieds est considéré comme irrespectueux).

 Selon les livres sacrés Indiens, Shri Bhoomi Devi a créé seule son enfant Shri Ganesha. Elle l’a fait avec la terre et elle a lui donné la vie. Donc Shri Ganesha est l’enfant de la terre. Il adore sa mère, pour lui la plus grande personnalité qui existe au monde, c’est sa mère. A travers lui, la terre mère exprime la sagesse, l’innocence, la pureté, la simplicité.

 Encore aujourd’hui, la majorité de la population indienne vit encore à la campagne, dans la nature. Les gens vivent en harmonie avec la nature et pratiquent tous les jours “ la connaissance de la vie ”, appelée depuis des millénaires Ayurveda, qui enseigne comment vivre simplement avec la nature.

publié par notre Terre Mère

L’homme libre du chef Seattle

Chef_SeattleLes hommes libres ne peuvent naître que d’une terre libre !

Vous enseignerez à vos enfants que le sol qu’ils foulent aux pieds est fait des cendres de nos aïeux. Afin qu’ils respectent ce sol, dites à vos enfants que la terre est riche des vies de nos parents. Apprenez à vos enfants ce que nous avons appris aux notres, que la terre est notre mère.

 Ce qui advient à la terre advient aux filles et fils de la terre. S’ils crachent sur le sol, les hommes crachent sur eux mêmes.

Nous le savons la terre n’appartient pas à l’homme, c’est l’homme qui appartient à la terre. Nous le savons tout est relié. A l’image du sang qui unit une même famille tout est relié. Nous buvons la même eau et respirons le même air, nous reposons sur la même terre. Ce qui advient à la terre advient aux fils et filles de la terre.

L’homme ne tisse pas la toile de la vie, il n’en est qu’un fil. Ce que fait l’homme à la toile de la vie, il le fait à lui-même.

Chef indien Seattle

Pieds nus sur la Terre sacrée, TC Mac Luhan et Ed S Curtis, Denoël, 2004, ISNB: 2-207-22002-8

publié par notre Terre Mère

sagesse indienne

« Notre Sainte Mère la Terre, les arbres et toute la nature sont les témoins de vos pensées et de vos actions. »

Proverbe Winnebago

Chef indien Luther standing bear« L’homme qui s’est assis sur le sol de son tipi, pour méditer sur la vie et sons sens, a su accepter une filiation commune à toutes les créatures et a reconnu l’unité de l’univers ; en cela, il infusait à son être l’essence même de l’humanité. Quand l’homme primitif abandonna cette forme de développement, il ralentit son perfectionnement. »

Chef Luther Standing Bear

 

publié par notre Terre Mère