Un peu de bon sens dans l’agriculture française

Un élevage de porcs sans antibiotiques :
Jean-Luc Osmont, président de « Cap 50 porcs » et éleveur de porcs en Normandie près de Coutance, a décidé d’en finir avec les antibiotiques. Ses 325 animaux vivent sous un air filtré dans une porcherie digne d’un laboratoire, un bunker sanitaire. Impossible d’y entrer sans prendre une douche, sans se changer des pieds à la tête.
Il est sûr que cette nouvelle façon d’élever les porcs est plus saine de ce point de vue et moins coûteuse, ce qui lui a permis de garder le même prix à la vente. Il est vrai que la profession essaye de s’en passer. Mais même si la consommation d’antibiotiques a baissé de 31% depuis 10 ans, la France est toujours le deuxième pays en matière d’utilisation d’antibiotique chez les animaux d’élevage.
Même si la démarche est louable, cette méthode est-elle intéressante hormis pour la réduction constatée des coûts? Les porcs ne sortent jamais, ne voient jamais la lumière du jour ni la nature. Est-ce une façon durable d’élever ces animaux ?
Il faudrait revenir à un élevage beaucoup plus ancien où la porcherie avaient trois lieux séparés pour l’alimentation, le coucher et les déjections et où les porcs vivaient leur vie de porcs heureux !

Plus sur: http://www.cap50porcs.fr/cap50/Qui-Sommes-nous–/Structure/ORGANISATION-158.aspx

Un exemple de bon sens :

D’autres agriculteurs ont réagi autrement à l’utilisation improbable de maïs dans l’alimentation des vaches : en effet, celle-ci ne le digèrent pas. Leurs rots et leurs pets rejettent dans l’atmosphère du gaz méthane qui attaque bien plus gravement la couche d’ozone que les gaz d’échappement des voitures ! Une tonne de méthane équivaut en matière de pollution à une voiture parcourant 300 000 kilomètres.
Ces vaches ont le bonheur d’être nourries dans les pâturages et de recevoir l’hiver de la luzerne et du lin. Résultat : leur lait contient beaucoup plus d’oméga 3, elles ont une meilleure santé et une fécondité accrue.
Les éleveurs se sont regroupés autour d’un label ; bleu.blanc.coeur et recherchent des entreprises prêtent à acheter leur crédit carbone.

Un peu de bon sens pour une meilleure agriculture et cela va aussi dans le sens de notre santé.
Plus sur : http://www.bleu-blanc-coeur.com

Publié par notre Terre Mère

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s