Des plombages au mercure dans votre bouche

Au Japon, en Allemagne, Suède, Norvège, même en Russie les plombages au mercure sont  interdits. En Californie, leur dangerosité est reconnue officiellement mais pas interdite.

En France les dentistes continuent très souvent de poser des plombages en plomb mélangé au mercure !
Le mélange de cuivre, de poussière d’argent, d’étain, est fondu à l’aide d’une goutte de mercure, ce qui correspond à 40% du tout. Cela donne  une pâte qui épouse bien les formes du trou de la carie nettoyée. Pratique et moins cher bien sûr !

Mais si le mercure s’évapore assez rapidement à la pose, en fait, il s’échappe toujours des plombages.

En Allemagne, en 1997, des chercheurs ont fait analyser la salive de 18 000 sujets porteurs de 9 amalgames chacun en moyenne :  après dix minutes de mastication d’un chewing-gum, la salive renferme une moyenne de 47 microgrammes de mercure par litre, alors que la norme selon l’OMS pour l’eau potable est de 1 microgramme par litre ! Faites le calcul.
 
En France, l’Agence nationale de sécurité du médicament a publié un rapport en 2005 qui  décrit d’abord clairement la manière dont le mercure des amalgames est libéré dans le corps humain : « par dissolution (…) et par abrasion (…), le mercure présent dans l’air endo-buccal va être soit exhalé, soit atteindre le poumon, soit encore être dégluti et rejoindre l’appareil digestif. …« La libération de mercure est favorisée par la mastication. Ainsi, deux études de 1996 ont montré que la mastication régulière de chewing-gum…augmente les taux plasmatiques et urinaires de mercure….Les ions mercuriques … sont donc piégés et accumulés localement dans les lisosomes (dans le cerveau). Ce phénomène explique la toxicité du mercure au niveau du cerveau ainsi que sa longue demi-vie dans cet organe. De même, une partie du mercure métallique peut passer la barrière placentaire. »

La toxicité du mercure est connue depuis l’Antiquité. C’est un poison. Sans établir la longue liste de maux générés par le mercure, la maladie de Parkinson, la sclérose en plaque, l’autisme et de nombreux cas de cancers pourraient être liés à une intoxication au mercure.

La solution reste de trouver un dentiste qui pratique le remplacement des plombs par des composites inoffensifs et ce de manière très contrôlée car les retirer sans faire très attention peut intoxiquer de manière importante.
Ici pour les solutions alternatives au mercure : composite etc……
http://www.holodent.fr/index.php/toxicite/54-materiaux-non-metalliques-en-dentisterie
Voir aussi le site du docteur Albert Roths a Strasbourg :
http://www.energetiquedentaire.fr/
http://www.francaise-bio-energetique.com/roth-energetique-dentaire.htm

Plus sur :   « Le mercure des amalgames dentaires : Actualisation des connaissances », octobre 2005. Il était téléchargeable sur le site de l’AFSSAPS mais il est en cours d’actualisation ! http://ansm.sante.fr/Activites/Surveillance-du-marche-des-dispositifs-medicaux-et-dispositifs-medicaux-de-diagnostic-in-vitro-DM-DMDIV/Dispositifs-medicaux-Operations-d-evaluation-et-de-controle-du-marche/Dispositifs-medicaux-Operations-d-evaluation-et-de-controle/Le-mercure-des-amalgames-dentaires/(language)/fre-FR

A lire absolument sur le sujet : le livre de Françoise Cambayrac Vérité sur les maladies émergentes ; http://livre.fnac.com/a2062606/Francoise-Cambayrac-Verites-sur-les-maladies-emergentes

 Publié par notre Terre Mère

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s