« Harmonie » ou obsession de la consommation, selon le Prince de Galles

« Le Mahatma Gandhi fit une observation cruciale quand il dit que l’humanité a une tendance naturelle à consommer. L’élément crucial qu’il avait pressenti, et qui manquait à une grande partie de l’approche occidentale de la vie, c’était celui de limitation. S’il n’y a pas de limites à cette tendance à la consommation, expliquait-il, nous pouvons devenir obsédés par la satisfaction de nos désirs, en consommant de plus en plus pour rechercher le peu de satisfaction que nous obtenons.

Gandhi était également très clair sur le danger de cette tendance, qui, si elle est légitimée par une vision du monde, met l’humanité au centre des choses, agissant selon l’hypothèse d’avoir un droit absolu sur la nature. Il prédit qu’une telle combinaison se révélerait explosive. Cela serait, déclara-t-il, une vision du monde vraiment très destructrice.

Je pense que la situation montre que Gandhi avait raison, et pas seulement d’un point de vue écologique. De nombreux pays développés ont signalé une augmentation sur le long terme des problèmes de santé mentale. Le stress à essayer de suivre une consommation incontrôlée combiné à l’impact de la solitude, a entraîné plusieurs millions de personnes à devenir des victimes plutôt que les bénéficiaires de notre façon de mesurer le progrès.

Notre santé physique a également souffert. Plusieurs millions de personnes sont maintenant classés comme cliniquement obèses en raison de leurs modes de vie beaucoup plus sédentaire et leurs régimes alimentaires. Le fait que nous ayons récemment atteint le point, où le nombre de personnes obèses dans le monde dépasse les 800 millions de personnes souffrant de malnutrition, est un portrait déprimant de notre époque. Ce n’est là qu’un terrible exemple de la façon dont nous vivons maintenant, dans un monde où les extrêmes ne cessent de grandir. »

Le Prince Charles dans son livre « Harmony » paru à l’automne 2010
Publié par notre Terre Mère

Publicités

Une réponse à “« Harmonie » ou obsession de la consommation, selon le Prince de Galles

  1. Non seulement cette réalisation est cruciale à l’heure où le délire matérialiste nous pousse au bord du précipice …
    Mais ce qui est appréciable, et qui révèle bien l’heure de la synthèse dans laquelle nous sommes également, c’est que la couronne britannique reconnaisse la justesse de la vision de Mahatma Gandhi. Que beaucoup l’entendent! et que l’Inde arrête d’embrasser le modèle économique britannique, à l’encontre du modèle prôné par Gandhi justement…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s