Semences en danger

L’objectif des semenciers est d’augmenter progressivement la taxe sur les semences, pour que les paysans trouvent moins d’intérêt à faire de la semence de ferme. Elle s’appelle la « Contribution Volontaire Obligatoire » et s’applique à 21 espèces : orge, avoine, pois, trèfle, luzerne…. Elle interdit les semences de ferme, c’est à dire les cultures intermédiaires, les légumes, les soja, et transforme les paysans qui ne la respecteront pas en délinquants. Si on n’y prête pas garde, les semenciers auront une mainmise totale sur les semences alors qu’actuellement, en France, on ne leur achète que 50% des volumes. Nous nous trouverons alors dans une totale dépendance qui peut mettre en péril la capacité même à ensemencer tous nos champs.
Voilà ce que viennent de voter les députés sous la pression des lobbies semenciers et du président de la FNSEA : la Confédération paysanne appelle tous les paysans à refuser le paiement de cette taxe et tous les candidats aux prochaines élections à s’engager à abroger cette loi scandaleuse.

Pour l’instant, les semences paysannes de variétés anciennes, locales, ou biologiques sont enfermées dans la clandestinité. Il ne faudrait pas que les semences paysannes soient considérées come des laboratoires de conservation du vivant, mais qu’elles puissent s’échanger librement sur un marché plus étendu que de petites niches commerciales afin de réister aux monopoles des grands céréaliers. 

Mais que feront le gouvernement français et la Comisson européenne? …

Plus sur:http://www.semonslabiodiversite.com/

http://www.semencespaysannes.org/communiques_de_presse_115.php

Un autre exemple est représenté par le large mouvement de refus des semences de maïs OGM de Monsanto qui se produit au Népal. C’est une partie de bras de fer entre les bailleurs de fond, et le gouvernement.
Ils vont jusqu’à subventionner le prix des semences hybrides pour s’implanter dans ce pays. Jusqu’à maintenant les agriculteurs utilisaient de semences de variétés locales non hybrides, c’est à dire qu’ils pouvaient reproduire eux-mêmes leur semences.

L’introduction d’hybrides permet d’augmenter notablement les rendements, mais on ne peut reproduire les semences et d’années en années, on doit acheter les semences au semencier, rendant ainsi l’agriculture dépendante de grands céréaliers. Monsanto  en profite d’ailleurs pour positionner ses variétés OGM.
C’est tout le système économique qui sera détruit si le gouvernement du Népal flanche.

Plus sur:  http://www.irinnews.org/report.aspx?reportid=94611

Publié par notre Terre Mère

Advertisements

2 réponses à “Semences en danger

  1. Contribution Volontaire Obligatoire, mais c’est quoi cette farce ??? Une contribution issue de la volonté de l’argent et du business contre le principe de la gratuité de la nature. Ce sont les paysans qui depuis l’origine des temps ont maintenu, enrichi la variété des espèces, ce en symbiose avec la nature et les terroirs. On veut maintenant les priver de ce droit fondamental, simplement pour verser des rentes à des industries qui sèment la mort, l’asservissement, la terreur. RAS LE BOL. IL FAUT QUE CELA CESSE.
    Et maintenant Bill GATES, dont les méthodes monopolistiques et liberticides sont bien connues, se mêle d’agriculture, faisant la morale aux opposants des OGM parce que ces derniers refusent cette « belle opportunité » – dit-il – de nourrir toute la planète. Cf. la newsletter de janvier 2012 de sa « Fondation ». Que ce sinistre travesti en moraliste nous fiche la paix avec sa fondation, sous-marin du gros business.

  2. Va falloir désobéir j’ai bien l’impression…
    Merci pour l’info, je la rajoute dans mon blog demain !
    http://alternativeslibresblog.wordpress.com/

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s