Paul François contre Monsanto

La guerre de David contre Goliath n’est pas encore gagnée. Paul François avait été intoxiqué par un herbicide Monsanto, le Lasso, alors qu’il nettoyait une cuve d’épandage, au printemps 2004. Il a engagé un long combat contre la multinationale. Attention, le jugement du procès de Paul François, victime des pesticides de Monsanto sera rendu le 13 février. Pour la première fois, une procédure engagée contre Monsanto par un particulier arrive devant la justice. C’est un jugement très important qui pourrait faire jurisprudence.

Des dizaines d’études établissent des rapports entre les pesticides et les maladies comme Parkinson. Mais comment faire reconnaître les intoxications des agriculteurs comme une maladie professionnelle ?

Car chaque vaporisation est un mélange de plusieurs produits, alors il est difficile d’attaquer telle marque en justice. D’autant que les lobbies de la chimie sont très puissants, comme Marie Monique Robin nous l’a démontré dans  notre poison quotidien.
Du champ aux agriculteurs, ces produits se retrouvent de toutes façons dans nos assiettes, car il y a toujours des résidus de pesticides.

Mais le véritable enjeu aujourd’hui, est de connaître l’effet cocktail de ces pesticides, qui au départ, étaient utilisés comme armes de guerre par l’armée américaine.
L’Europe a eu une réponse positive à tout cela : le plan Ecophyto : entre 2008 et 2010, l’objectif était de diminuer l’utilisation de pesticides, en fait elle a augmenté de 3% !

En plus, il existe une sorte d’omerta dans le milieu des agriculteurs et il n’est pas facile de briser la loi du silence, car les agriculteurs ne touchent certaines subventions qu’à condition d’utiliser ces produits chimiques.
Il faudrait que les jardiniers amateurs, car eux aussi polluent, lisent bien les étiquettes, voire demandent au vendeur la fiche de données sanitaires (FDS) correspondant aux désherbant qu’ils utilisent. Par exemple, le Round Up, du glyphosate, est très polluant et reconnu dangereux pour le milieu aquatique. C’est pour ça qu’il est interdit de désherber à moins de 5 mètres d’un point d’eau répertorié. Et pourtant, ces produits sont en vente libre.
Plus sur : http://www.charentelibre.fr/2011/11/08/ruffec-paul-francois-contre-monsanto-proces-le-12-decembre,1063930.php
Un site pour les victimes : http://www.phyto-victimes.fr/
Publié par notre Terre Mère

Advertisements

5 réponses à “Paul François contre Monsanto

  1. Merci de mettre sous notre attention !!!

  2. En plus, la toxicité de ces produits comme le Round up subsiste très longtemps.
    Admirez la ruse des mots : produits phyto.. on en mangerait presque !
    Grand naïf, comme sans doute la majorité du public, j’ai longtemps pensé que si ces produits avaient été mis au point et autorisés sur le marché, c’est qu’ils ne pouvaient pas attenter à la vie humaine.
    Voilà la force de ces sinistres, Monsanto, Bayer et cie, ils peuvent manoeuvrer sur notre crédulité, un vaste champ pour eux.

  3. A ne pas oublier que la plupart des pesticides actuels sont dérivés à l’origine du recyclage des gaz de combat de la dernière guerre mondiale !

  4. Comme vous, je suis cette affaire de prés…

  5. BRAVO, BRAVO !!
    Monsanto a été reconnu coupable d’empoisonnement, condamné par le Tribunal de Grande Instance de Lyon. Espérons que ce jour marque le début de nombreux procès demandant réparations.
    En attendant le jour où Monsanto sera traduit devant la Cour Internationale de La Haye…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s