L’aluminium, un allié qui vous veut du mal

L’aluminium provoque des maladies graves, car l’aluminium n’est pas biodégradable. Pourtant il entre dans la composition des 3/4 des produits cosmétiques :
– il sert à blanchir les dents dans un dentifrice
– il fait pénétrer plus facilement une crème dans la peau
– il bloque la respiration de la peau en déodorant.
L’aluminium anti-transpirant est bien plus dangereux que celui que nous mangeons. Depuis 2004, tout a été remis en question depuis qu’un laboratoire a découvert une forte teneur en aluminium dans les urines et le sang d’une patiente. Elle se sentait très fatiguée et se plaignait de douleurs, or rien ne semblait atteint et personne ne savait pourquoi elle avait ces symptômes. En analysant son sang, on a découvert qu’il contenait 105 mg/litre d’aluminium au lieu des 2 ou 3 mg/litre usuels. Une vraie intoxication !
Que faisait-elle ? Elle utilisait deux fois par jour une crème anti-transpirante. Son taux normal d’aluminium est revenu après 8 mois d’arrêt de cette crème ! En fait, l’aluminium entre dans l’organisme par la peau et si la peau a été rasée, la crème pénètre 6 fois plus facilement par les petites lésions.
En Angleterre, des chercheurs ont découvert un parallèle entre l’utilisation d’anti-transpirants à l’aluminium et le cancer du sein. Les nodules se trouvent souvent dans la partie supérieure du sein, proche de là où on applique le déodorant.
Mais les plus grosses entreprises comme Univeler, L’Oréal, Anex utilisent toujours de l’aluminium ! Comme ses méfaits commencent à être connus, certaines marques comme Ushuaïa par exemple n’utilisent plus d’aluminium. Et encore, il faut rester vigilant car d’autres n’hésitent pas à faire de la publicité mensongère. Ils écrivent «sans aluminium» en gros sur le flacon de déodorant, et dans la composition on peut lire «à la pierre d’alun» qui est un aluminium naturel ! Or, le problème n’est pas de savoir si l’aluminium est naturel ou synthétique, mais de ne pas en utiliser du tout ! Il faudrait le remplacer par un adjuvant biodégradable.

Aujourd’hui, les vaccins utilisent tous de l’aluminium. Jusqu’en 1984, avant sa fusion avec l’institut Mérieux, l’institut Pasteur utilisait du phosphate de calcium dans ses vaccins. Cet adjuvant est totalement inoffensif, car il est présent dans notre organisme, dans les os. Dès 1970, ils fabriquent les vaccins IPAD sans aluminium. Mais en 1984, Mérieux a déjà une entreprise industrielle qui utilise de l’aluminium à tour de bras et veut imposer sa technologie en vue de faciliter son travail. Pourtant, on sait déjà que l’aluminium provoque des réactions allergiques.

Le ministère de la santé n’a jamais voulu suivre les conseils des chercheurs de Pasteurs qui l’ont alerté à plusieurs reprises. Visiblement, personne ne se pose de cas de conscience et tant pis pour les 1000 personnes qui, en France, souffrent de la myofasciite à macrophage, une maladie très invalidante qui se greffe sur les muscles et qui peut se déclencher par  l’aluminium des vaccins, surtout le DTP qui est obligatoire pour être en collectivité. Pour l’agence de sécurité sanitaire, il n’y en a que 500 et le lien n’est pas avéré, dons elle ne veut pas interdire l’aluminium dans les vaccins, c’est plus simple. Jusqu’en 2008, il existait bien chez Sanofi un DTP sans aluminium mais ils l’ont retiré du marché ? Pourquoi ? Ce serait bien utile à tous ceux qui par prédisposition génétique, sont à même de déclencher la myofasciite à macrophage. Le scandale le plus important, c’est qu’en fait il n’existe aucune réglementation sur l’aluminium ! Cela va devenir un problème de santé publique bientôt. C’est comme si l’histoire des métaux se répétait encore et encore, comme pour le plomb, le mercure…On est très lent à réagir. Les parlementaires commencent tout juste depuis décembre 2011 à s’interroger.
Plus sur: http://myofasciite.fr

Pour demander le retour du DTPpolo sans aluminium : http://myofasciite.fr/?page=petitionDTPolio

Plus sur le reportage sur France 5 – 22 janvier 2012
Publié par notre Terre Mère

Advertisements

Une réponse à “L’aluminium, un allié qui vous veut du mal

  1. Comme toujours, le « sacro-saint » intérêt économique : protéger les investissements, protéger le chiffre d’affaires ; l’humain n’est devenu qu’une commodité au service de l’économie. La santé (la maladie) : un secteur économique juteux, en plein essor… rien d’étonnant.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s