La troisième guerre mondiale est financière

Les produits dérivés ne sont pas du tout réglementés et on assiste en ce moment à une guerre économique menée par les marchés financiers anglais et américains contre l’Europe.
Les fonds spéculatifs sont un peu l’élite des financiers et le reste des investisseurs et des fonds de pensions suivent comme des moutons, car ne comprenant pas, ils suivent la tendance du marché et se mettent à vendre dès qu’il voient qu’il y a un risque qui a augmenté : un pays peut s’écrouler ainsi comme la Grèce.
Les fonds spéculatifs ont continué sur leur lancée jusqu’à attaquer l’Allemagne, le pays le plus stable et fort du monde, sur le marché de la dette internationale.
C’est-à-dire que si le pays a sa dette cotée sur un marché, il est vulnérable aux raids de financiers sans scrupules et sans réglementation ! Leurs instruments c’est-à-dire les produits dérivés échappent à tout contrôle. La France et l’Allemagne ont compris qu’il y avait des attaques anglaises et américaines sur la zone euro.
C’est une dérive majeure de la finance mondiale. Si l’Europe veut réglementer tout cela, elle ne pourra le faire que sur son marché.
L’Europe est en train d’être coulée par l’Angleterre et les USA.
L’Angleterre et les USA sont en faillite aujourd’hui et pourtant la dette américaine se finance à 5 1% ! Par exemple, la situation d’épargne en Italie est très bonne et ne justifie pas qu’elle rembourse sa dette à 7%.
Pourquoi alors ? Car les spéculateurs veulent gagner d’énormes montants.

La finance a aujourd’hui un accès très important aux médias, et dans le monde anglo-saxon, c’est le « Financial Times » qui est le plus influent. Or depuis 2 ans, il fait sa une avec des titres comme : la fin de l’Europe, la fin de l’euro, la sortie de l’euro….disant même, faussement, que la Chine laissait tomber l’Europe. Un des plus investis est Georges Soros qui veut gagner des milliards en pariant sur la fin de l’Euro pour faire le dernier grand coup de sa carrière ! Tous les jours il écrit des articles sur la stupidité de l’euro.
Et personne n’en parle de conflits d’intérêt ni de manipulations…

Les attaques contre l’euro sont aussi maintenant portées sur les banques françaises ou allemandes, sur le système banquier européen. Dès septembre, les spéculateurs ont essayé de déstabiliser le système financier européen mais cela n’a pas marché car ils ont face à eux un seul ennemi vraiment redoutable : la Chine, qui soutient l’Europe. La banque chinoise continue d’acheter depuis fin 2010 des euros, c’est pour cela que l’euro est fort, même si les financiers anglo saxons vendent l’euro. Et l’euro est fort face au dollar. Pourquoi ?Parce que tout se joue sur les marchés et comme la Chine achète de l’euro elle contrarie ceux qui le vendent.
Au milieu de cela, vous avez des Etats complètement dépassés par la situation, d’abord, parce qu’ils n’ont compris que récemment ce qui se passe au niveau de la dette internationale, que ce sont les produits dérivés qui contrôlent la dette souveraine, ce qui est difficile à comprendre.
En effet, comment un petit marché comme celui-la, opaque, non réglementé peut décider du sort de la dette souveraine d’un pays ? Il suffit de 5 fonds spéculatifs pour faire couler un pays comme la Grèce. Ces 5 fonds spéculatifs ont gagné des millions en coulant la Grèce.
Donc des millions de gens doivent se serrer la ceinture pour subventionner ce que font une poignée de spéculateurs. Pourtant, tout se passe comme si la crise nous était tombée d’on ne sait où !

Certaines personnes ont décidé que c’était la crise, pourtant, en terme de richesse globale, le monde n’a jamais été plus riche. Mais elle est très mal répartie… Après avoir pompé l’Amérique avec les « subprime », ces spéculateurs s’attaquent à l’Europe car elle est endettée. Voilà ce qu’est cette crise !
En fait, les pays émergents sont aujourd’hui les pays riches car leur balance commerciale est en excédant.
Les 15 premiers spéculatifs au monde « Headfunds », il s’agit de personnes, gagnent environ 1 milliard et demi de dollars par an, le PIB de l’Uruguay par exemple. Donc ce groupe est si puissant qu’on ne voit pas comment l’arrêter. Par exemple, Wall Street a décidé que son candidat était Obama. Jamais un candidat à la présidentielle n’avait été autant soutenu financièrement par Wall Street qu’Obama.
Maintenant, ils soutiennent le parti Républicain car Obama a fait une timide tentative pour réglementer leurs bénéfices outranciers. Donc Obama ne sera sans doute pas réélu car la finance ne le soutient plus. Voilà l’état de la démocratie aux USA. Aujourd’hui, rien ne semble être en mesure d’arrêter ces financiers démoniaques…
Cela fait froid dans le dos….
Note:
Les produits dérivés
sont des instruments financiers dont la valeur varie en fonction du prix/niveau d’un actif appelé sous-jacent. Le sous-jacent peut être de différentes natures.
Il peut s’agir d’une action, d’un indice, d’une monnaie, d’un taux…Le produit dérivé va permettre de pouvoir profiter des fluctuation de l’actif sans avoir à l’acheter ou le vendre lui même. Pratique, non ?
La Fonderie Kugler présente cette conférence en partenariat avec le journal bimensuel
La Cité http://www.lacite.info/

Myret Zaki, rédactrice en chef adjointe du magazine Bilan, «L’État, otage du secteur financier» et Étienne Chouard, professeur d’Économie-Gestion à Marseille, chercheur indépendant, «Enjeux pour le peuple du contrôle public de l’État et de la banque»
Publié par notre Terre Mère

Publicités

8 réponses à “La troisième guerre mondiale est financière

  1. Merci, c’est très important. Il est temps que tout ceci soit exposé à la face du grand public!

  2. Bravo ! cette conférence est extrêmement intéressante et instructive. De bonnes idées, mais comme ils disent, rien n’est parfait. Même réinventer la vraie démocratie a ses limites.
    Alors, sans doute faut-il encore aller plus en profondeur, remontons aux vraies racines, transformons-nous, humains, d’abord !
    Toute cette grande parodie est peut-être un encouragement.

  3. Super conférence ! Absolument indispensable de « dépenser » 2 h 30 de notre temps pour bien comprendre dans quelle galère ces « démons » nous conduisent !
    Ce qui était caché jusqu’alors est en train d’apparaitre au grand jour, et ça, c’est mauvais pour eux !
    On sent venir la fin de la suprématie du dollar et l’hégémonie des financiers sur le monde. Fin 2012 est le début d’un nouveau cycle : peut-être celui d’une économie enfin équilibrée…

  4. J’ai beaucoup d’estime pour Etienne Chouard et me sens très proche de lui sur cette question d’assemblée constituante tirée au sort. J’ai un peu plus de mal avec l’intervention de Myret Zaki qui à mon avis néglige les contradictions internes de la zone euros. Si l’euro s’effondre ce ne sera pas principalement parce que les anglo-saxons et Soros auront spéculé contre elle mais surtout du fait de l’absence de solidarité financière entre les pays excédentaires et les pays déficitaires au sein de la zone euro.

  5. Didier J F G.

    C’est une vue de l’esprit (mind, mental) de croire que les désordres économiques actuels sont le fruit exclusif de quelques centaines de banquiers/financiers/spéculateurs qui exploitent les pauvres citoyens. Tous les banquiers ne sont pas des spéculateurs et il existe une responsabilité collective dans l’acceptation d’une croissance fondée sur le recours excessif au crédit (public et privé) -à l’endettement- qui a conduit à la crise de prêt actuelle. (Lorsqu’il ne croit plus que l’emprunteur surendetté pourra le rembourser, le prêteur (les marchés financiers) cesse forcément de prêter). Dépenser, consommer à outrance relève d’une avidité partagée par beaucoup, pas seulement « les riches », et s’endetter pour cela ne marche plus aujourd’hui, comme l’exemple de la Grêce l’a montré.
    Les théories conspirationnistes (un petit groupe d’humains mal intentionné explique le mal dans le monde) font intégralement partie du problème; c’est un système, non un groupe, qui pose problème- et un système mental en particulier.

    • Merci de cette remarque fine, c’est très judicieux et très vrai: une consommation à outrance sans assumer ce que les dettes impliquent est une façon de vivre qui a montré ses limites; disons que pour nous, ces deux modes de pensées, d’un côté des financiers sans srcupules et l’autre des consommateurs, irresponsables ne se contredisent pas, ils coexistent.

  6. filledemamaman

    Merci, infiniement, pour cette video, que je n’ai pas fini d’ecouter, mais que je tiens certainement a entendre jusqu’au bout. Effectivement, les procedes, sont assez simples, et relativement faciles a comprendre, pour integrer, comment ces crises, sont creees, par la « Haute finance ». Si vous voulez assujetir le Monde entier, a « Empire des Marchands », autrement dit les grandes corporations, sustentees, en fric, par les banquiers, qui veulent le controle total, de la Planete, et son asservissement, le plus odieux, pour toujours, que faites vous?…Vous creez volontairement, ce genre de climat, ou crise, ou chaos, ou panique, pour mettre tout le monde dans la melasse, sauf vous, que vous esperez, continuera, a tenir le haut du pave, pour toujours. Ce genre de calcul, est plutot minable, et demontre, par a plus b, le manque de generosite de coeur, ou d’esprit altruiste de certains. Et c’est typique de la dite »Elite », qui n’est l’elite de rien du tout, sinon que de parfaits vampires de la Terre, et de l’humanite entiere. Plutot minable comme plan, mais cela se veut « clever », ou habile.Vous m’en direz tant. Au niveau de l’Esprit, ce n’est pas vraiment ca.Reste a voir, pour demain, et tout cela fait partie du reveil, d’un profond sommeil, cause par le narcotique, bien utilise, du secret, ou secrecy, ou agir en cachette, du peuple, pour le berner, a mort.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s