Bonne année 2012!

Le 21 Décembre 2012 sera la fin du calendrier maya, quand le soleil se lèvera dans la bouche de l’Orouboros, qui est un symbole de destruction et de résurrection, un peu comme le Phénix ou la danse du Seigneur Shiva.
Cette période de transition a débuté dans les années 70 avec le mouvement hippie: il s’agissait d’affirmer sa personnalité par rapport aux conditionnements d’une société très rigide. Ce fut une période de joie communicative mais mélangée de drogues et de recherches perdues chez les faux gourous. Une génération après, nous avons découvert qu’elle nous avait aussi laissé en héritage une conduite libertine qui n’avait été le fondement de rien de profond, qui a amené nos enfants à retrouver une certaine rigueur dans leur vie et un regain pour la réussite sociale.

Puis ce matérialisme a fini par écoeurer la plupart et, de nos jours, les  enfants se tournent vers la communication, l’échange, une certaine idée de respect envers ce monde que leurs aînés ont laissé aller à la destruction pour de motifs égoïstes.
Internet et sa liberté n’est que le reflet de notre liberté intérieure, ou bien c’est l’inverse…

Les Mayas parlaient de fin du monde comme en parle l’Apocalypse où il est question de Révélation de la vérité. Ce sera la fin du monde de l’ignorance, la révélation de ce qui est éternel, une montée des consciences spirituelles et surtout l’avènement de la femme qui peut agir tout en écoutant son cœur. Pourquoi avoir peur de la fin de ce monde ?
En fait, ce monde que nous connaissons est bien mort : tous ses modèles sociaux-économiques doivent être réinventés car ils sont déjà obsolètes.

Le XXIe siècle ne commencera vraiment qu’avec une transformation intérieure radicale. Ce sera une révolution ou une fin. Non pas une révolution par les armes mais par la conception de nouvelles valeurs de partage.

2012 sera une sortie de la vérité du carcan des textes théologiques pour une actualisation de principes moraux car efficaces, une prise de pouvoir des petits contre les rares grands au pouvoir depuis des générations.
Bonne année 2012 !
Publié par notre Terre Mère

Advertisements

4 réponses à “Bonne année 2012!

  1. Andrée Lhernault

    Merci pour ces voeux pleins de sagesse. C’est exactement de cette façon que j’ai compris la prédiction des mayas, Il y aura de toute façon un changement en 2012 qui ne peut-être que vers le meilleur !…
    A nous de garder cette pensée positive qui donnera une force constructive à cette transformation.

  2. Oui on peut parler de l’avènement de la Femme et des qualités féminines, qui sont la compassion, la paix, l’amour, la générosité, le partage, la sensibilité, des qualités que tous, hommes et femmes, nous portons en germes en nous et que nous devons développer.
    Quant aux valeurs morales et éthiques qui supportent la création, en un mot le Dharma, bientôt j’espère les gens s’éveilleront au fait (à la réalité) que loin de nous contraindre, elles nous protègent au contraire de tous les dangers et assurent notre équilibre et notre évolution.
    Très bonne année 2012 à toute la grande famille humaine.

  3. Une belle année 2012 à tous !!
    Quoiqu’il arrive en 2012, souhaitons que la collectivité humaine comprenne l’appel vers lequel tous les éléments, la nature entière convergent ; qu’elle réalise le but de son existence, sa véritable essence, le grand saut vers l’évolution qui la conduira vers sa destinée la plus haute.

  4. Je vous souhaite à tous une lumineuse et joyeuse année 2012 !!!
    Que la joie intèrieure se répande dans le coeur de tous les êtres humains sur cetteTerre.

    Bernard

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s