Des médicaments dans notre cuisine

A l’instar de la médecine ayurvédique qui utilise des plantes pour soigner, il existe des remèdes de grand-mère qui sont toujours efficaces et dont les ingrédients sont simples à trouver : ils se trouvent dans notre cuisine!

Par exemple, les otites douloureuses entraînement de nombreuses consultations, pourtant l’allopathie n’a pas de réponse valable, hormis les antibiotiques qui ne sont pas efficaces pour les otites virales et qui sont lourds pour l’organisme. L’homéopathie est très efficace. Mais qu’en est-il des plantes ?
Les scientifiques de l’Université du Nouveau-Mexique School of Medicine viennent de mettre en évidence les vertus de l’ail. Les ingrédients actifs de l’ail (le germanium, le sélénium et les composés soufrés) sont naturellement toxiques pour des dizaines de bactéries qui causent la douleur de l’otite.
Comment faire ?
Il suffit de placer deux gouttes d’huile à l’ail chaude dans votre oreille endolorie deux fois par jour pendant cinq jours. Ce traitement simple est très efficace pour les otites.
Pour concocter votre propre huile d’ail :
Faire mijoter doucement trois gousses d’ail écrasées dans une demi-tasse d’huile d’olive vierge extra pendant deux minutes. Filtrer, puis réfrigérer pendant deux semaines.
Pour une expérience optimale, chauffer légèrement  ce mélange  avant de l’utiliser de sorte que le liquide apaise le canal auditif.

On peut utiliser du gingembre en cas de douleurs musculaires.

Un composé puissant du gingembre appelé gingérol  empêcherait la production d’hormones qui déclanchent la douleur. La dose recommandée est de  2 cuillères à café de gingembre frais coupé en petits morceaux ou rapé aux repas quotidiens, ou 1 cuillère à café de gingembre séché.

Source : Teresa Graedon, Ph.D., co-auteur du livre, Best Choices From The People’s Pharmacy (Meilleur Choix de La Pharmacie Populaire).

Publié par notre Terre Mère

Publicités

4 réponses à “Des médicaments dans notre cuisine

  1. Très intéressant.
    Pourtant le corps médical nous dit de ne rien mettre dans les oreilles ! N’y-a-t-il pas de risque de favoriser des champignons comme l’aspergillus niger ?

    • Vous avez raison, il faut toujours consulter un médecin en cas de forte fièvre par exemple.

      L’aspergillus niger est un champignon qui prospère surtout dans les endroits exposés sur les murs dans une pièce non aérée et poussiéreuse, il est visible sous forme de taches noires dans les coins extérieurs des chambres ou près des fenêtres. Il est recommandé de contrôler les points potentiels chaque semaine tout au long de l’hiver car ce champignon est malsain et peut déclencher des bronchites à répétition, de l’asthme.
      Il faut prendre son invasion dans une maison au sérieux, mais quel rapport avec les oreilles?

  2. Merci de votre réponse. Je posais la question parce que l’aspergillus niger se loge aussi dans les oreilles, il est extrêmement douloureux et difficile à éliminer. On ne sait pas trop comment il s’installe, je me demandais si l’huile ou l’ail ne pouvait pas favoriser sa croissance.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s