Céréales au petit déjeuner: de vraies sucreries

Une ONG américaine de santé publique, Environmental Working Group (EWG), vient d’analyser les céréales que l’on donne à nos enfants au petit-déjeuner : elles sont souvent pires que des gâteaux !
Les pires sont :
– les grains de blé soufflés caramélisés de Kellogs, 56% de sucre, 20 grammes soit 8 à 10 morceaux par bol au petit-déjeuner !
– les céréales au riz soufflé avec du chocolat (genre coco pops)

Il existe pourtant des normes fixées par l’OMS : 10 % de sucre pour ce genre de céréales, mais elles ne sont pas respectées. Le pire pour le consommateur, c’est d’appeler ces déjeuners des « céréales » alors que ce sont de véritables sucreries, (puisque certaines contiennent jusqu’à 50% de sucre).
Les enfants sont particulièrement friands de sucre, donc très faciles à séduire? Cette consommation n’existait pas il y a deux générations et de nos jours, on consomme 3 fois trop de sucre. Il faut dire que l’agroalimentaire ne jure que par le sucre que l’on retrouve partout, plus ou moins caché, comme dans le jambon blanc. Maintenant, chez les personnes prédisposées génétiquement, on voit apparaître un diabète (non insulinodépendant) dès 15 ans.

Les céréales au petit déjeuner sont bien pratiques et permettent de donner en même temps un produit laitier. Il faut donc, si on reste intéressé par la formule, consommer les céréales entières non transformées. Souvent, le conditionnement est assez banal et elles ne passent pas en boucle à la télé.
Il faut y ajouter un fruit entier plutôt que du jus de fruits, ou même des œufs, à l’anglo-saxone.
Plus sur : http://www.ewg.org/release/kids-cereals-pack-more-sugar-twinkies-and-cookies

Publié par notre Terre Mère

Publicités

Une réponse à “Céréales au petit déjeuner: de vraies sucreries

  1. Comme pratiquement tous produits alimentaires de process industriel aux États-Unis, ces céréales sont sucrées au « High fructose corn syrup », une sorte de sucre dérivé du maïs, présentant une alternative très bon marché au sucre de table. Ce « fructose concentré de maïs » sucre plus, mais il permet surtout aux industriels de se « sucrer » davantage.
    Ce sucre « mutant » est un tueur : il diminue les capacités de métabolisme du corps, il est entièrement absorbé et transformé en graisse et en cholestérol, entrave la sécrétion naturelle d’insuline et d’autres régulateurs d’appétit, interfère avec la production d’hormones et d’enzymes… Par conséquent, il est facteur d’obésité et de diabète, et bien d’autres maladies.
    Issu des recherches menées pour écouler la production des grandes monocultures américaines, ce sucre est partout : on en trouve même dans le Tropicana. Sur les étagères des supermarchés, il fait concurrence directe au miel, grâce à de beaux emballages destinés aux enfants.

    http://www.3fatchicks.com/10-side-effects-of-high-fructose-corn-syrup/

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s