Ecouter Ravel et aussi le « voir »

 
Si vous aimez le compositeur Ravel, vous aimerez sa maison de Montfort-l’Amaury, le Belvédère, proche de la forêt de Rambouillet.

A l’image de son propriétaire, cette maison est riche d’objets hétéroclites, de bibelots qu’il ramène de ses voyages ou qu’il chine ici et là. Le poète Léon Paul Fargue dit d’elle qu’elle est compartimentée comme une cabine de bateau.

Ravel est très lent  à écrire, c’est pour cela qu’il se réfugie au Belvédaire, pour le calme et la tranquillité. Il écrit 80 œuvres dont un morceau de blues, « suite pour violon et piano » quand il découvre le jazz américain et Gershwin. Il est sans doute insomniaque et travaille donc plutôt la nuit. S’il vit seul, il est entouré de beaucoup d’amis. Sa personnalité est un mélange d’introversion et d’humanisme. Il fréquente les Impressionnistes car il aime beaucoup les écrivains et les artistes. Il adore Chateaubriand qu’il lit et relit en permanence. L’ami de De Bussy et de Maurice Ravel sait recevoir ceux qu’il aime au-delà de sa réserve.

Il achète le Belvédère en 1920 pour la beauté de sa vue, et finit d’écrire en ces lieux le fameux « Bolero ». Il y vit 16 années de bonheur jusqu’à sa mort en 1937. 

Allez le retrouver en faisant un petit voyage temporel dans sa demeure.

Plus sur: http://www.maurice-ravel.net/belved.htm

Publié par notre Terre Mère

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s