Un racisme bien ancré dans le passé

« La diversité des corps, des visages et des peaux créée par la nature est essentielle car sinon, chacun ressemblerait à tout le monde. On aurait un régiment de visages humains ennuyeux.

Malheureusement, on a traité les gens de couleur de primitifs alors que les Blancs ont été considérés comme évolués. C’est une arrogance intolérable de distinguer les hommes selon la couleur de leur peau : ils ont tous le même cœur, les mêmes sentiments, la même expression d’amour et de haine. Ils rient et pleurent pareillement.

Les pays dans lesquels les gens de couleur sont nés, sont à eux. Il se peut qu’ils soient primitifs ou arriérés mais en aucun cas étranger. Pas même un seul homme blanc n’a le droit d’occuper par la force des fusils et des canons les terres des autochtones désarmés.

Imaginez la brutalité envers les êtres humains noirs réduits en esclavage. Bien que l’esclavage ait été aboli, les pouvoirs coloniaux « blancs » ont continué à infliger des insultes et des tortures innommables aux gens simples et pauvres de leurs colonies.

Si l’histoire de la colonisation en Afrique, en Asie et en Amérique latine était écrite objectivement et conformément à la vérité, l’énormité des crimes commis par les dirigeants blancs choquerait l’humanité.

J’ai moi-même subi certains de ces crimes pendant la période de l’occupation britannique en Inde. Les Britanniques sont arrivés en Inde sans passeports ni visas et y sont restés près de trois cents ans.
Aujourd’hui, lorsque les Indiens arrivent au Royaume-Uni avec des visas en règle, leur expérience des interrogatoires par les services de l’immigration des aéroports est en général terrible.

J’avais un passeport diplomatique, étant l’épouse d’un diplomate important, et cependant, on me posait des questions impolies et insultantes, simplement parce que j’étais Indienne et non pas Blanche. Un jour, on m’a soumis à une fouille au corps sans aucune raison. Ce n’était rien d’autre que du racisme flagrant.»
Shri Mataji, Meta Modern Era, chapitre 4, Racisme, 1995

Photo : Shri Mataji jeune à gauche avec le Mahatma Gandhi et sa femme à droite
Publié par notre Terre Mère

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s