La Bible au féminin

Tsippora, qui veut dire l’ oiseau, est une femme à la peau noire, née il y a plus de trois mille ans au bord de la mer rouge. Qui voudrait épouser une femme qui ressemble à une esclave? 

Un certain Moïse, qui fuit Pharaon et qui est accueilli par Jéthro, le père adoptif de Tsippora. 

Cette étrangère, non-juive, rendra à Moïse sa foi en lui-même et l’amènera à évoluer pour devenir capable de recevoir les Lois dictées par Dieu. Bien qu’elle ait été l’épouse de Moïse, Tsippora n’en demeure pas moins une « Kouchite ». Aaron et Miryam, frère et soeur de Moïse, n’auront de cesse d’éloigner Tsippora de Moïse et de briser leur union.  

Tsippora est un personnage oublié de la Bible, qui représentait l’intelligence et l’amour. 

Marek Halter  lui redonne toute sa place et nous montre un visage de Moïse à travers la vie de son épouse, Tsippora, jusqu’ici inconnu.

« La parole du Très Haut s’adresse aux hommes libres. Et la liberté est comme l’eau au fond d’un puits : il faut apprendre à la remonter au grand jour et apprendre à la boire ».

Marek HALTER, La Bible au féminin, tome 2 Tsippora,

Robert Laffont, 2003

Publié par notre Terre Mère

Publicités

Une réponse à “La Bible au féminin

  1. beau et si émouvant …merci à Marek de nous offrir cette redécouverte…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s