Monsanto encore plus subtil

Attention, Monsanto frappe de nouveau !
Les semencières multinationales comme Monsanto, Syngenta et Dupont, cherchent à se diversifier : et pourquoi ne pas bréveter  toute la filière de la production alimentaire, depuis le fourrage jusqu’aux produits alimentaires comme la viande ?
L’entreprise Monsanto a fait une demande en mars 2010 pour bréveter (numéro WO2009097403)  la viande en provenance de cochons nourris avec des plantes génétiquement modifiées par ses services. Idem pour des poissons produits en aquaculture (WO201027788).
Les autorités ont déjà donné leur aval à des brevets sur des aliments de grande portée comme le brevet européen (EP 1356033) accordé en 2009 à Monsanto. Ce brevet englobe toute la chaîne alimentaire depuis la semence en passant par les plantes modifiées génétiquement jusqu’aux produits alimentaires tels que viande ou huile.
L’expérience des Etats-Unis montre que les brevets sur les semences entraînent une hausse importante du prix des semences, une réduction du choix de semences disponibles et une dépendance accrue des agriculteurs de l’agro-industrie.
Une association « no patent on seeds »  ou  » Pas de brevets sur les semences » lutte contre cette dérive de la législation à tout va des brevets. Plus de 200 associations dans le monde entier font parti de cette coalition.
Plus sur :
Le brevet de Monsanto: pdf wo2009097403a1 1.89 Mb
  
Vers l’Alerte contre Monsanto
 
Publié par notre Terre Mère
 
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s