La science élevée au rang du sacré

«L’Age des Lumières, et la théorie du progrès auquel elle a donné naissance, était centré sur le caractère sacré de deux catégories: les connaissances scientifiques modernes et le développement économique.

Quelque part sur le chemin, la recherche effrénée du progrès, guidée par la science et le développement, a commencé à détruire la vie, sans aucune évaluation de la vitesse avec laquelle une grande partie de la diversité de la vie sur cette planète était entrain de disparaître.

L’acte de vivre et de célébrer et de conserver la vie dans toute sa diversité – les peuple et la nature – semble avoir été sacrifié au progrès, et le caractère sacré de la vie a été remplacé par une science et un développement au caractère sacré…

La destruction écologique et de la marginalisation des femmes, nous le savons maintenant, ont été les résultats inévitables de la plupart des programmes et projets de développement. Ils violent l’intégrité de l’un et détruisent la productivité de l’autre. Les femmes, en tant que victimes de la violence des formes patriarcales du développement, se sont élevées contre ce système pour protéger la nature et préserver leur survie et leur subsistance.
Les femmes indiennes ont été au premier rang des luttes écologiques pour préserver les forêts, les terres et l’eau. Elles ont contesté la notion occidentale qui fait de la nature un objet d’exploitation et l’ont protégée en tant que Prakriti, la force vive qui soutient la vie.

Elles ont contesté la notion occidentale de l’économie de production et de profits, d’accumulation de capital, avec leur propre conception de l’économie comme étant la production de subsistance et de la satisfaction de leurs besoins.

Une science qui ne respecte pas les besoins de la nature et un développement qui ne respecte pas les besoins des gens, met inévitablement en danger notre survie »
Vandana Shiva: « Staying alive : women, ecology and development », (Rester vivant : les femmes, l’écologie et le développement), Zed Books, Londres 2002
Image : femmes plantant du riz Paddy, un projet de Navdanya
Publié par notre Terre Mère

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s