Au Gabon, l’Afrique avance

Le chef de l’État gabonais, Ali Bongo Ondimba, a annoncé que dès le 1er juillet 2010, les sacs plastiques issus du pétrole seront remplacés par des sacs biodégradables et compostables.

Dans de nombreux pays d’Afrique, les sacs plastiques s’amoncellent et entraînent une pollution chimique des sols et des nappes phréatiques.
« Un sac plastique, c’est au minimum 150 ans avant qu’il ne soit détruit. Pour certains, ça va jusqu’à 400 ans » rappelle Henri Michel Auguste de l’association H2O Gabon.

En plus de la loi, il faut donc sensibiliser la population à ce problème.
Il existe de plus une nuance: un sac peut être biodégradable car il contient des produits chimiques pour accélérer sa détérioration. Dans ce cas, ce n’est pas écologique et on a rien gagné.

Face à ce problème mondial, le Gabon devient le premier pays à imposer une décision aussi radicale. A suivre donc…

Plus sur H2O Gabon: http://www.lepost.fr/article/2009/12/12/1837832_gabon-l-association-h2o-apporte-sa-contribution-au-sommet-de-copenhague.html
Coordonnées:
H2O GABON, Association Environnementale à but non lucratif, B.P. 1991, PORT-GENTIL (GABON)
Courriel :h2ogabon@yahoo.fr Contact : (241) 06 26 25 66 et ( 241) 07 53 77
Publié par notre Terre Mère

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s