Greepeace voit rouge

Aujourd’hui, Greenpeace tente de rassembler les restaurateurs français à la cause de la sauvegarde du thon rouge. S’ils retirent de leur carte ce poisson, espèce considérée comme menacée, ils iront dans le sens de l’interdiction du commerce de cette espèce qui sera active dans 18 mois.

Pourquoi attendre deux saisons de pêche ? Ni les écologistes ni les pêcheurs n’en sont satisfaits.

A Toulouse Franck Rénimel, une étoile au guide Michelin, a déjà retiré le thon rouge de sa carte dans son restaurant « En Marge »:

« C’est une bonne démarche qu’a lancé Greenpeace aujourd’hui. La base de la cuisine, étoilée ou pas, débute par le respect du produit, donc sa survie…Je travaillerai d’autres poissons aussi bons, le bar, par exemple. On peut faire des choses très belles avec ce poisson, tout en respectant dame nature »,

Et si les clients se mettaient eux aussi à boycotter les plats au thon rouge ?

A chaque jour suffit sa peine
Publié par notre terre Mère

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s