Et au Canada ?


Le Canada avait ratifié le Protocole de Kyoto et accepté de réduire ses émissions de gaz à effet de serre pour les ramener à 6% au-dessus du seuil de 1990. Mais dès 2002, ses  émissions ont augmenté de 24% par rapport  à 1990. Pourquoi ?

Grâce à l’extraction minière des sables bitumineux de l’Athabasca en vue de la production de pétrole synthétique. Elle détruit la forêt boréale, et la région est l’une des plus polluées du pays, ce qui entraîne le lot de cancers dans la population, pluies acides, pollution des eaux…

Pourtant l’industrie minière de l’Alberta est très optimiste : elle pense que la forêt boréale reprendra sa place sur les terrains restaurés après la période d’extraction. Mais 30 ans après l’ouverture de la première mine, aucun terrain n’est  « restauré »  dans la région du Fort McMurray en Alberta !

Bien sûr, les industriels s’étaient  engagés à reboiser.

L’extraction d’un seul baril de pétrole des sables bitumineux de l’Alberta génère plus de 80 kg de gaz à effet de serre. (GES) et rejette énormément d’eaux usées dans les bassins de décantation qui ont submergé environ 50 km² de forêts et de tourbières.

L’augmentation de cette activité industrielle implique fatalement une impossibilité de respecter les engagements internationaux que le Canada s’est engagé à tenir.

Publié par notre Terre Mère

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s