Copenhague, quel réchauffement climatique ?

Copenhague, absente des médias

Un petit tour des médias montre que depuis deux jours, on ne parle presque pas de la conférence, même si l’expression « bilan carbone » a envahi les discours.
Les informations tournent en boucle sur le froid qui s’abat sur la France, les retards de train ou les ennuis de santé d’une vedette. Des informations très annecdotiques et très locales.

Le terme de « réchauffement climatique » y est pour beaucoup. Certains voient même dans les caprices de la météo une façon de dénigrer la réalité. Il faudrait en fait parler de « dérèglement climatique » et cela mettrait alors tout le monde d’accord.
Car ce dérèglement climatique va entraîner plus de typhons, cyclones, autres catastrophes naturelles et grand eccart des températures.

Mais ce silence est aussi un dernier sursaut de notre égocentrisme énergétique avant sa dissolution en une conscience mondiale inéluctable. Comme si jouer à l’autruche allait prolonger notre confort et notre mode de vie trop gourmand.
Reculer pour mieux sauter …
Publié par notre Terre Mère.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s