Copenhague, victoire ou échec ?

Un verre à moitié vide ou à moitié plein


Les écologistes français sont furieux contre les politiques : pour eux, Copenhague est un fiasco.
Mais après deux semaines de débats houleux, la dernière ligne droite, la réunion des 130 chefs d’Etat suivie d’une nuit de tentatives tendues, ont abouti à un accord adopté vendredi par 28 pays industrialisés et émergents.
Il a été impossible d’adopter un texte commun au vu des divergences entre les pays en développement.
Jugé « insuffisant » par Barack Obama et Nicolas Sarkozy, ce dernier admet pourtant que c’est « le meilleur accord possible » au vu des circonstances. Le document est très court (3 pages) mais fixe l’objectif d’un réchauffement à 2 degrés par rapport aux niveaux pré-industriels.
Ouf, c’est beaucoup mieux qu’un cul de sac sans accord du tout.

« Ce n’est peut-être pas tout ce que nous espérions, mais cette décision de la conférence des parties est une étape essentielle », dit le secrétaire général des Nations unies, Ban Ki-moon.


En tous les cas, le sommet de Copenhague est une victoire pour la citoyenneté: jamais encore on avait vu une telle action populaire généralisée, partagée par tant d’organisations aussi diverses.
Cela prouve bien que le changement de mentalités et de comportement est en marche et que les citoyens du monde sont en avance sur leur dirigeants. C’est un bel espoir pour l’avenir, il ne faut pas lâcher…
Publié par notre Terre Mère

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s