Le combat de Kogis pour la forêt

Les Indiens Kogis essayent aujourd’hui de sauver leur forêt. Ils  sont les descendants des Tayronas, une des plus brillantes civilisations du continent sud-américain.

Avant la venue des Espagnols au XVIe siècle, ils étaient  500 000. Mais les Espagnols les ont repoussé jusque dans les plus hautes montagnes de la Sierra Nevada de Santa Marta, à plus de 1200 kilomètres de Bogota, la capitale colombienne.

Le respect de Kogis pour  la Terre-Mère est la base de leur culture et de leur foi. C’est sur ces sommets qu’ils sont établis depuis quatre siècles. Pour eux, la nature est vivante et l’écologie est un façon de vivre et de penser ancestrale.

Depuis les années 1970, leur forêt a été rasée par endroits pour de multiples raisons, surtout la culture de drogues et aujourd’hui 75% de celle-ci ont déjà été détruits.

GEO ainsi que l’association GoodPlanet, présidée par Yann Arthus-Bertrand, soutiennent les Kogi et l’association qu’Eric Julien a lancée en 1985.

Plus sur le dossier spécial de Géo « Bilan carbone: GEO s’engage pour l’environnement »:http://www.geo.fr/dossier-geo/bilan-carbone-r-geo-s-engage-pour-l-environnement-36844

Publié par notre Terre Mère

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s